RYU – Ga

3 Japonais dans le vent…



Je me prosterne depuis pas mal de temps devant Dj Krush. Un mec auteur d’albums (et de mix) bien souvent exceptionnels avec un sens des instrues Hiphop qui m’a toujours impressionné…

J’en parle car derrière le nom “ RYU ” se cache DJ Hide, DJ Sak et DJ Krush donc…




Outre la pochette et l’intérieur épuré du cd, on remarque que RYU est plus un collectif qu’un groupe à proprement parlé, certaines chansons n’étant associées qu’à un des trois DJ.

Mais le CD s’ouvre sur Rythmn Asobi une piste assurée avec les 3 gars. Et quelle piste ! Un enchevêtrement ultra rapide de sonorités japonaises et percussions en tout genre, avec un gros beat massif qui va intervenir aux 2/3 du morceau pour emporter le tout dans une sorte de transe. Hypnotisant. On croirait écouter une sorte de drum and bass acoustique, tribale…

La descente en sera que plus violente avec le morceau qui suit, Reminisce ou Dj Hide va s’escrimer pendant plus de 8 minutes pour nous refiler un R’n’B japonais plutôt banal… Le beat est bon, mais rien de sort de l’ordinaire, c’est pas la panacée… Mais tel un oscilloscope, le disque va tout de suite re-tutoyer les hautes sphères de la qualités avec un très bon titre de DJ sak, ryu au micro Boss The MC/ill bosstino, le MC magique du groupe japonais “Tha Blue Herb”.
Un rythme noir, lent, lourd, des scratchs pour envelopper le tout et on donne un très bon morceau… comme d’habitude ill’bosstino déchire sa génitrice, même si l’instrue assez calme ne lui donne pas l’occasion de faire l’alpiniste avec son flow… (On va attendre son feat en fin d’album pour cela…)

On repart dans les ambiances très asiatiques avec Yellow Bamboo 4898, hiphop instrumental habité d’une flûte japonaise (Shakuhachi qu’ils disent) bien agréable, alors que DJ krush va lui succéder avec Never too soon un morceau de hiphop/soul qu’il sait si bien faire, sans pour autant nous passionner énormément sur ce coup là…


“Ryu” au grand complet


Heureusement d’ailleurs, car le choc n’en sera que plus grand avec Song From The Far East meilleur titre de l’album, assuré comme un grand par DJ Sak. Un dub classe, calme, majestieux, oû guitare japonaise, piano et xylophone vont tenir le dialogue avec des basses reggæs bien tranquilles… vraiment planant, un vrai bijou.
Le dub fait par le japonais est une fois de plus une vraie réussite. Va falloir que je creuse bien plus de ce coté, aveuglé par les multiples groupes dub français et anglais…

Toujours dans la classe naturelle, la nouvelle tentative de R’n’B japonais avec Lost To See va se révéler bien plus parlante que le “Reminisce”, avec AH au micro.
Attention c’est pas du Koda Kumi, mais un R’n’B bien plus classe, racé, distingué et enfumé. La voix nous est susurrée au plus près de nos tympans et les beats claquent sans agresser.


krush²

Boss the MC/ill Bosstino revient en force sur le titre ill-Beatnik. La rythmique est vraiment plus sautillante et escarpée que sur son premier. Déstructurée, elle offre un terrain miné de choix pour le MC qui nous balance un flow de grande classe (comment pourrait il en être autrement de sa part?) Un vrai tueur à chaque phrase.
On passe sur Ilektrik bon morceau électronique et noir avec encore la voix de Boss the MC, que les possesseurs du disque Code 4109 de Krush doivent bien connaître, pour finir sur une autre petite bombe :

Beataholic Reformatory accompagnés des « platinistes » Beat knuckles va nous transporter dans un gros délire de turntabilisme, avec des samples triturés et mis bout en bout par des scratchs ultra bien sentis… On entend même les vynils craquer, l’ambiance mute au gré des samples, c’est vraiment du tout bon… Du “strictly turntabilized”…


Bref ce Ryu – Ga est un bon album, que tout fan de Krush ou Hide se doit de posséder…
Certes il n’atteint pas les sommets des susnommés (Shinso, strictly turntabilized ou Kakusei pour Krush ou Opumo 5 pour Hide ) mais il demeure vraiment très sympa à écouter…


Carrément enfumé mais pas fumiste, RYU me donne aussi envie de creuser un peu plus sur le larron DJ Sak, que je ne connais que peu, et qui est crédité sur les meilleurs titres de l’album…




  • Share/Bookmark
  1. DRunxx Says:

    sympa ces petits articles, surtout pour quelqu’un qui comme moi ne connait pas grand chose à l’electro (à part DJ shadow et boards of canada) et qui cherche une “porte d’entrée” à cette musique. :jap:

    d’ailleur, en parlant de jap, je sais pas si t’as entendu parler de Tzadik, un label dont une sous-section s’occupe de l’underground-avant garde japonaise, tout n’est pas forcement génial, mais vu la multitude de trucs, ça vaut la peine de s’y pencher dessus. http://wwww.tzadik.com puis section “new japan” (dis moi ce que tu penses de Ikue Mori).

  2. Dat' Says:

    Whoo mais c’est un vrai petit tresor ton lien là…
    Je ne connaissais point Tzadik mais ils ont l’air d’heberger de tres bonnes choses.
    Passe quand tu veux en tout cas, certains disques sont plutot difficile d’accés mais d’autres peuvent tres bien servir de “porte d’entrée” effectivement…

    Le label japonais “bunb records” recele de quelques hip-hopeurs jap aussi…

  3. ebola, visiteur Says:

    héhé et bien je vois qu’on est deux à se prosterner devant dj krush moi aussi c’est mon dieu en matière en musique et en dj (avec dj premier, dans un autre style).
    Tu mixes?
    mon mail c’est thoma_7@hotmail.fr si jamais tu réponds

  4. Dat' Says:

    Ouaip gros fan de Dj krush…
    Le mec a la science des beats dans le sang.

    sinon je ne mix pas vraiment, j’ecoute, je transforme et je detruis avec mon ordi et ma boite à rythme… XD

  5. Dominique Holsman Says:

    Ein Taschendiebstahl kann deutlich schlimmer sein, als man zunächst annimmt. Das Problem an einem Taschendiebstahl ist, dass sich in Handtaschen meist nicht nur das Geld befindet, sondern auch der Haus und wichtige Papiere. Durch diese haben die Taschendiebe manchmal sofort die passende Adresse zum , so dass sie sich, wenn sie sich beeilen, nicht nur die Tasche stehlen, sondern das ganze Haus ausräumen können. Man sollte also sofort reagieren, wenn man einen Taschendiebstahl bemerkt. e Am sinnvollsten ist es, wenn man sich sofort an einen wendet, denn dieser kann sofort das auswechseln, wodurch der alte nutzlos wird. Dennoch sollte man auch bei einem solchen Notfall einen kühlen Kopf bewahren. Wenn man nach Mainz sucht, dann findet man zwar sehr schnell Mainzer e, doch das heißt nicht, dass man auf einen Preisvergleich verzichten sollte. Schwarze Schafe Denn auch bei en gilt es, die schwarzen Schafe durch einen genauen Vergleich auszusieben. Manche verlange nämlich für die einfachsten Aufgaben eine Menge Geld. Dies sollte von vornherein vermieden werden.

Leave a Reply