Burial – Untrue




In The Absence Of Truth





Il y a des disques que l’on n’attend pas au tournant. On démarre le disque nonchalamment, l’esprit absorbé par une autre activité. Mais quoi que l’on fasse, à un moment, le temps s’arrête. Tout se stoppe. On est là, paralysé, l’oeil écarquillé, la bouche immobile, la meilleure de notre oreille inconsciemment tendue vers la source sonore. Tout tourne au ralenti. On est happé. Littéralement. Puis, pendant des jours, comme un drogué à la recherche des sensations de son premier fix, on va écouter le disque en boucle. Le tester dans diverses situations, la nuit, le jour, dans le métro, les yeux fermés, ouverts, accompagné ou non, chair contre chair, dans un état second à 5 heure du matin… Pour en vérifier son impact, sa résonance, son importance. Parce qu’il vous a bousculé sans ménagement, dés la première écoute. S’est invité, immiscé, dans les plus profonds recoins de votre être. Sans vous demander votre avis. Il s’est imposé, vous vous en êtes épris, il parasite votre tête à n’en plus finir. C’est extrêmement rare.

Et c’est le cas de ce Untrue de Burial. Pourtant, rien ne me préparait à ça. Burial, c’est un producteur de Dubstep anonyme. Personne ne sait réellement qui il est, et tout le monde s’en fout, puisque que personne ne connaît sa musique. Son premier album, éponyme, avait fait pourtant pas mal de bruit, certains le consacrant comme l’un des meilleurs disques de l’année dernière. Dans mon cas (je vais me faire lyncher), je n’avais pas vraiment accroché à ce premier exercice. Trop sombre, trop linéaire, même s’il était parsemé de quelques beaux morceaux. Rien de réellement marquant, surtout après avoir écouté les assauts de Distance, Skream ou Pinch, dans le même genre.


Bref, à part le sublime artwork, rien de réellement attractif. Mais les commentaires très positifs glanés ici et là sur Internet, insistant sur le fait que Burial avait presque changé sa façon de faire de la musique, m’ont aidé à franchir le pas. Béni soit Internet.













A dire vrai, le choc dont je parlais plus haut est arrivé rapidement. Car si la courte intro ne marquera personne, Archangel va s’avérer tout simplement immense : Un rythme clair, assez rapide, se lance, alors qu’une voix samplée, très cheesy, va se faire entendre. Mais c’est cette nappe, superbe, cristalline, miraculeuse, se greffant au tout, qui arrache le coeur. 45 secondes de musique, et déjà pétrifié par ce que l’on entend. C’est presque impossible à décrire. Imaginez un morceau de Dance passé au Bullet Time, le tout avec la tête sous l’eau. Fini le Dubstep sombre, aux rythmiques pachydermiques et aux textures froides, presque impersonnelles. Archangel est sublime. Une profondeur sonore saisissante, des textures ahurissantes. Pourtant tout est dans la retenue, avançant lentement, presque étouffé, prenant le temps de vous envelopper sans vous brusquer. Un morceau comme on en entend que rarement, qui m’a littéralement violé le cerveau à la première écoute.








Et le reste du voyage va être du même calibre, d’une beauté infinie : Near Dark, transpose la même recette, en plongeant le tout dans une cathédrale. Des voix d’anges perlent au fond de ce lit de chant fantomatique, avec cette boite à rythme, insaisissable, précise comme une lame, et ces voix légèrement pitchées, pour former un ensemble mystique. Burial invente le Dub religieux, La House de l’espace, la Dance sous morphine. Imaginez les morceaux les plus éthérés du My Downfall de Venetian Snares remixés par un fou enfoui six pieds sous terre.
Sans parler de Etched Headplate, au rythme cette fois presque dissimulé sous cette digression grondante, un peu crade, qui zèbre le titre de part en part, le tout accompagné de discrets violons. Mais c’est l’ambiance du titre qui étonne encore une fois, avec des voix, toujours fantomatiques, plus teintées R’n’B pour le coup. On se demanderait presque si l’exercice n’est pas de simuler l’approche d’un morceau de Ciara ou Brandy sous l’effet d’anti-dépresseurs puissants. Sensuel comme jamais, impressionnant, hypnotisant, les superlatifs ne manques pas. Pareil pour Untrue, morceau titre, qui se joue d’un Craig David anonyme pour construire un morceau ecclésiastique, d’une noblesse absolue. Il faut l’écouter, au casque, pour le croire.







Les références égrenées ici et là vont en effrayer plus d’un,et c’est volontaire. Mais impossible de les réfuter. Il faut parfois se bouger, se lancer, plonger dans l’inconnus sans ouvrir les yeux. Burial arrive a télescoper une dizaine de genres musicaux, pour former quelque chose, d’indescriptible, inédit, ultra homogène tout le long de son album. Pourtant impossible de les nommer distinctement, tant ils se fondent les uns dans les autres, tant Burial arrive à construire quelque chose de rarement entendu jusqu’à lors : Dub, 2-step, électro, R’n’b, Hip-hop, dance, ambiant, house, tout y passe, sans pour autant jamais les percevoir distinctement. Le tout est tellement réaménagé dans un espace vierge de tout parasite, d’une profondeur filant le vertige. Et rappelant au combien ces musiques sont voisines malgré la tentative de tout rentrer dans des cases.







Impossible de décrire l’album titre par titre, il faut l’écouter pour comprendre. Le pire, c’est le trio de fin, à vous envoyer dans l’autre monde à vie. Entre le superbe Homeless, longue ballade qui semble sortir d’un album de The Streets qui aurait décider de flirter avec le son d’outre-tombe ou le très court et dénué de beat UK, montée de synthés à vous arracher la colonne vertébrale, et le plus direct et ravageur Raver, on avait pas croisé une conclusion d’album aussi belle, aussi prenante depuis un bail. Raver c’est aussi le seul titre plus identifiable de l’album, le plus enlevé, le plus descriptible aussi (merci pour moi), nous balançant un sublime morceau de Deep House, rappelant les premiers maxi d’Underground Résistance ou qui n’aurait pas dénoté dans le Pansoul de Motorbass. Les claviers sont démentiels, la rythmique imparable, le tout mâtiné d’une tristesse absolue. Renversant.








Il est de toute façon impossible de parler réellement de Untrue sur dix pages. On est très loin de la norme Dubstep courant ces temps ci, et Burial nous sert ici un disque qui frôle la perfection, unique en son genre, d’une profondeur suffocante, pouvant plaire aux plus chevronnés des amateurs d’électro comme aux amoureux des teintes chaloupées d’un R’n’B ou d’un Hiphop désincarné, le tout porté par une grâce et une sensualité monstrueuse. Mais arrêtons les classifications, Untrue n’en brasse que de trop, et s’adresse tout simplement aux amoureux (et il y en a beaucoup) de musiques abyssales, riches, poignantes et sublimes.
Une musique qui parle directement à votre âme, qui vous possède, qui ne vous lâche plus.


Un disque parfait pour se promener la nuit dans les rues sombre d’une grande ville. Ou pour faire l’amour, au choix. Dans les deux cas, s’abandonner, se fondre, se laisser envelopper par une grâce ralentie et absolue.





Untrue est un disque essentiel, à écouter dans son ensemble, qui va marquer pendant longtemps, et qui peut se pointer sans hésitation dans les disques de l’année.








Burial – Archangel










13 Titres – Hyperdub
Dat’







  • Share/Bookmark
  1. Deft Says:

    Ah, enfin la chronique 😮

    Et bien, que dire de plus que ce que tu as déjà énoncé…cet album est ultra profond, on s’y noie littéralement, irréel, hors du temps…

    J’émettrai juste une critique, avce laquelle tu ne seras peut être pas d’accord, c’est celle de la linéarité de l’album. C’est sûrement voulu hein, il a voulu que l’unité soit parfaite entre ses titres, et même si c’est un défaut ça permet à l’album de recommencer encore et encore comme si finalement il ne se terminait jamais…

    En tout cas je loue ta volonté de faire la chronique d’un album pareil, un tas de mecs seraient incapables de faire un truc construit sur un album pareil.

    C’est à dire que ça arrive très rarement en général, mais là, plusieurs fois sur l’album, on se dit “putain mais qu’est-ce que j’écoute ?” et c’est beau. Voilà.

    Je ne vais pas ocntinuer de vanter l’album, sinon les gens vont s’en faire une montagne et ils ne l’apprécieront pas avce les yeux immaculés de la découverte 😮

    Cet album est une honte, une merde, ce n’est pas de la musique :x: :x: :hop:

  2. Blooguear Says:

    sympa ^^
    j’ai trouvé l’album au pif, je me l’écoute comme ça.
    Bon je ne ressens pas toutes tes émotions ^^ mais bon, je pense que ça doit être normal.

    C’est très apaisant, très bien foutu, après je n’ai pas non plus une attirance particulière dans ce type de groupe ( un peu trop calme ^^ )

    Bonne chronique en tout cas.

  3. Aeneman Says:

    Mouarf…et moi qui croyais que tu parlais du titre xD…

    Enfin ça donne grave envie. Vraiment. Dommage que ce soit encore un truc introuvable?

    Au fait le clip est (déjà?) plus dispo

  4. Dat' Says:

    Non il se trouve dans une bonne Fnac normalement… en bas au fond à gauche de la diagonale du rayon electro.

  5. Aeneman Says:

    Faudra que je fouille alors entre 20 albums de David Guetta :sweat:

  6. vlad1595 Says:

    Oui il est trouvable assez facilement normalement, je l’ai choppé dans un “extrazone” boutique de CD/DVD/JV assez grand public…

    Sinon hop écouté

    Il frise la perfection parfaite sur Archangel c’en est déroutant… Sérieusement balancer ce titre quasi dès le début ça calme d’entrée de jeu u_u

    A mon humble avis pour ceux qui veulent se faire une idée, si vous n’aimez vraiment pas ce titre passez votre chemin même si ce serait dommage. Perso je suis en général pas client de ce genre de trucs, les voix black bien typées dance ou r’n’b etc mais là le tout baigne dans des sons tellement splendides, et le léger “pitchage” appliqué à la plupart fait que ça passe tout seul, pire c’est l’un des points forts du disque je trouve. Il faut l’entendre vraiment.

    D’autres titres évidemment m’ont bien marqué mais j’ai pas encore bien assimilé le truc et mis un nom sur chaque track, enfin il y a UK notamment où les synthés ne cessent de monter jusqu’à vraiment toucher les cieux (puis retombent d’un coup…)

    Enfin l’album est hyper homogène de toute façon donc on peut l’écouter sans faire gaffe aux tracks (ce que j’ai fait les 2 premières fois), des fois on capte même pas qu’on est passé à la piste suivante et on s’en branle un peu, faut juste s’abandonner dans le truc et kiffer les nombreux passages superbes et lumineux comme jamais…

    Religieux le mot est lâché dans la chro et c’est vraiment ça parfois, on croirait presque qu’on est sur le point de recevoir l’absolution (:nerd:)

  7. Demosth Says:

    Yes Dat!!!! Quel album, j’ai du faire mille écoute depuis, excellent!!!

  8. Skorn Says:

    Hey mr. Dat, t’as gagné, j’ai le barreau.
    Putain faut que je dévalise une banque, trop chose a prendre…

  9. Hoger, visiteur Says:

    Ca poutre, mais ya que moi le pti “tick” genre bug windobesque gène sur archangel, malgré sa perfection ?

  10. Hoger, visiteur Says:

    Humm et on dirait qu’il est aussi un peu partout sur la suite. C’est bien bête.

  11. Dat' Says:

    Effectivement ce son m’avait plutot étonné sur les premieres écoutes, en le passant sur mes enceintes (reliées au Pc) je croyais que mon Pc se rafraichissait sans arret…

    Reste que cela ne me gene pas du tout, à partir du moment où l’on a identifié le son.

  12. Hoger, visiteur Says:

    Les 4 derniers titres sont excellentissimes…Mais putain imaginez une montée breakcore à la venetian snares sur uk. J’en rêve. Arglagllglgl. Je l’ai vraiment attendue, mais c’est pas le genre du type on dirait ^^.

  13. vlad1595 Says:

    Pareil à la première écoute par moment j’attendais qu’il perde les pédales un bon coup, notamment sur UK aussi, mais rien ^^

  14. Demosth Says:

    Je tiens à signaler l’incompétence de la plupart des magasins de disques, même ceux dans lesquels on pourrait croire à de la compétence, car effectivement même si j’ai trouvé l’album à la fnac(qu’ils ont commandé en une seule unité les bougres),ce untrue comme beaucoup de disque qu’on n’aime ne sont pas trouvable, parce que les magasins décrète que c’est pas important, je prends ça comme un réel crachat dans l’oreille de l’amateur de musique que je suis, sans compter les magasins qui ne commande qu’à l’unité, ou ceux pire qui ne sont pas capable de connaître certains artistes évidents de la scène électro.

    La compétence musicale se perd et ça me casse les burnes, car certes on peut commander par le net tout ce que l’on veut, mais moi j’ai le plaisir d’aller chez le disquaire, farfouiller dans les rayons de disques et trouver mon bonheur, je suis pas forcément fan du passage de commande chez soi, que je trouve impersonnel quoique efficace et malheureusement obligatoire dans la plupart des cas.

    J’ai aussi l’impression qu’avant il y avait plus de choix, plus de disques moins connus, moins mainstream, et que ça à diminué au fur et à mesure.

    Donc petit coup de gueule!

  15. Hoger, visiteur Says:

    +1, mais en même l’industrie du disque ca bientot crever alors faut s’habituer ^^. Zont plus assez d’argent pour éditer les trucs un peu “underground”

  16. Gee23 Says:

    Ca me tente bien ! Et tes chroniques sont toujours aussi immersives :clap:

  17. LordMarth Says:

    on est dedans là, noob du dubstep que je suis (je connais que Boxcutter dans le registre) ça me fait bien saliver :p

  18. LordMarth Says:

    Ta chronique frise la perfection par rapport à l’idée que je me fais de ce disque, que dire si ce n’est que depuis que j’ai cette galette en ma possession, elle me hante jour après jour, sans jamais s’en lasser une seconde, des titres comme Archangel ou Etched Headplate pour ne citer qu’eux me lachent plus le cerveau, sans blague il devrait faire des patch anti burial car je sais pas comment je fais faire pour en sortir. La cohérence des styles est proprement malsaine 👿
    Ce disque est le mal, ce disque est le graal…
    Ce disque est ce que j’ai pu écouter de plus fort cette année avec le µ-ziq…

  19. 110th, visiteur Says:

    Enthousiasme partagé! L’album est magnifique et digne de ton lyrisme.
    Pour ma part j’avais beaucoup aimé le précédent aussi, surtout “Forgive”.
    A noté que sur son myspace fantôme, il y’a un très beau morceau à l’écoute (où le trouver?)
    Bon hiver…

  20. Cyberxander Says:

    Que dire? J’ai du me passer l’album 8 fois de suite aujourd’hui et j’en redemande.Le Dub-step c’est pas mon style de prédilection à la base mais là je ne peux que m’incliner.Cet album me fait planer, tout simplement.Une fois lancé tout s’arrette autour, je me suis plusieurs fois etonné d’avoir arreté une activité inconsciemment pour pouvoir profiter pleinement de certains passages.
    C’est décidé, au prochain passage à la fnac cet album passe à la caisse.

  21. Sylvain, visiteur Says:

    Vraiment une tuerie ce disque!!!
    A écouter en fumant une clope et en buvant une bière tout en repensant au passé 😉

  22. Dat' Says:

    Héhé ^^

  23. ladylor, visiteur Says:

    Moi je n'avais trouvé que Archagel et elle m'a fait planée pendant des jours , j'en pouvais plus ! Combien de fois mon lecteur l'a lus je ne pourrai le dire! c'est une drogue cet album !! Ta chronique est merveilleuse , elle décris superbement ce petit bijoux !

  24. Dat' Says:

    MErci !

    Et pareil, j'ai longtemps, tres longtemps bloqué sur Archangel.

    A noter qu'un Ep 4 titres va sortir dans les semaines à venir, et que le nouveau Burial est presque terminé, dixit l'artiste lui meme…

  25. Cardiattack, visiteur Says:

    Un E.P. 4 titres pour bientôt ? Le nouvel album presque terminé ? En voilà des bonnes nouvelles ^^

    En tout cas merci pour cette chronique fabuleuse, à la hauteur de cette tuerie dubstep/2-step qu'est "Untrue".

    Et au passage, cher Datura, as-tu écouté son remix de "Where Is Home" de Bloc Party ? Une vraie petite perle, je peux te l'envoyer si tu ne la connais pas (sinon elle est disponible en B1 sur le vinyl "Flux" de Bloc Party).

  26. Dat' Says:

    Ouai, je l'avais trouvé l'année derniere, j'ai failli l'inserer dans mon "top 2007" comme le meilleur remix de l'année ^^

    Je trouve ce remix énorme, d'une beauté absolue !

  27. Tai game iOnline Says:

    Howdy I am so thrilled I found your site, I really found you by mistake, while I was browsing on Aol for something else, Anyhow I am here now and would just like to say thanks a lot for a incredible post and a all round entertaining blog (I also love the theme/design), I dont have time to go through it all at the minute but I have book-marked it and also included your RSS feeds, so when I have time I will be back to read more, Please do keep up the fantastic work.

  28. Tai ola chat sex Says:

    WONDERFUL Post.thanks for share..more wait ..

  29. Tai game quy chien tam quoc Says:

    My spouse and i have been fortunate that John managed to complete his investigation out of the precious recommendations he came across using your blog. It is now and again perplexing just to possibly be giving for free concepts which usually a number of people may have been selling. So we figure out we now have the blog owner to thank because of that. The main explanations you have made, the straightforward web site menu, the friendships your site help to engender its mostly overwhelming, and it is assisting our son and our family know that the matter is exciting, which is incredibly indispensable. Thanks for the whole thing!

  30. MoraLNorbury Says:

    This is the perfect web site for anybody who wishes to understand this topic.
    You realize a whole lot its almost hard to argue with you (not that I actually will need toHaHa).
    You definitely put a fresh spin on a subject which has been written about for years.

    Great stuff, just excellent!

    Feel free to surf to my page: MoraLNorbury

  31. Chassidy Says:

    Used in conjunction with a reduced calorie diet
    and daily exercise plan, Garcinia Cambogia just might help you with
    your healthy weight control.

    my site garcinia cambogia weight loss pills walmart (Melinda)

  32. loans for people with no job Says:

    Aw, this was an exceptionally nice post. Taking
    the time and actual effort to produce a top notch article but what can I say I hesitate a lot and don’t manage to get anything done.

  33. Jaunita Says:

    Find out more about our digital advertising and marketing works
    We’re constantly looking for fantastic authors, electronic marketing
    professionals, analysts, material strategists, and technological SEOs in New york city and also those going to transfer for our web marketing firm.

    Also visit my web blog … seo freelancer brisbane
    (Jaunita)

  34. Von Says:

    Before executing the optimization strategy, they should show you
    an examination variation to ensure that you can see the working as well as could
    suggest for any kind of modifications if there have to be any.

    my blog – local seo brisbane (Von)

Leave a Reply