Charlotte Gainsbourg – 5:55



Pop en l’Air



On en parle un peu trop. Le nom sûrement.

Ce nom qui ne m’aurait peut être pas poussé à chopper ce disque, si il n’y avait pas eu Air au manette de cet album. En plus de Jarvis cocker (Pulp…) et Nigel Godrich (On va citer la totalité des disques de Radiohead, mais une page serait nécessaire pour résumer toutes les galettes produites par ce mec…) Rien que ça. La grosse équipe quoi.
Mais surtout à cause d’une chanson, entendue au hasard dans une grosse émission à la télé… Le genre de chanson qui vous fait décoller de votre Pc, pour vous retourner et regarder la télé, comme hypnotisé, les oreilles dressées, avant de retomber dans votre léthargie habituelle…






Pochette superbe, encore un gros boulot. Pour vous donner une idée, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à celle d’Emilie simon. (Mais quand je dis qu’elle ressemble, c’est que c’est quasiment la copie conforme. d’ailleurs les deux disques de ces deux chanteuses ne sont pas si éloignés, les fans de l’une devraient se retrouver dans l’autre…) On se retrouve donc avec une jaquette en forme de livre d’une vingtaine de page, des photos prenant la belle d’une façon mystérieuse, et les paroles des titres à leur page respective. (Avec une qualité de papier supérieure pour la Gainsbourg, et un encrage bien plus beau pour Emilie Simon… chacun sa croix…)
Bref du tout bon, de ce coté là, on ne se fout pas de notre gueule.





On va en parler de LA chanson, car je vois que vous etes impatient.
Par chance, c’est le single qui tourne en boucle. The song What We Sing” Ils ont bien choisi chez “Because Music”… Va falloir donner des primes.
Alors oui, les singles, surtout de disques ultra-exposés comme ceux là sont souvent bien éphémères. Et pourtant. Celui là fait mouche, et de la plus belle des manières. Une chanson Pop-electronique avec une instrue lumineuse, comme sait si bien le faire AIR, quand ils sont en forme.
Légère, avec la voix de charlotte pas trop mise en avant, douce…
Je martèle l’adjectif “lumineuse”… et “aérienne” aussi… Oh rien d’hallucinant. C’est juste limpide…
Pour une fois, on nous sort pas un single bourré de poncifs, de trémolos et de masturbations intellectuelles sur fond de guitare sèche pour faire comme les bons, et de guest stars en manque de sunlights.
A moins que cette chanson soit en plein dans ce cliché, mais je ne m’en rends pas compte.
Vos réactions sont les bienvenues pour me remettre dans le droit chemin… avec l’extrait ICI (vous avez de la chance, c’est le seul lien potable après pas mal de recherches)




Suspicions. Le problème dans les albums que l’on voit dans tout les medias même en fermant les yeux, c’est le reste. Malgré le fait qu’ici, les gars à la prod posent les bonnes balises, et que les noms rassurent avant écoute, je sers les dents avant d’appuyer la première fois sur Play…




Et pourtant le nuage est bien là. Le morceau titre 5:55 pourrait sortir directement de 10000 hertz Legend ou Walkie Talkie de Air. Piano courant, violons, nappes electros… avec une voix susurrée de charlotte.G qui se baladera tout le long du disque.
La recette sera appliquée (et elle donne de très bon mets) sur pas mal d’autres titres, comme AF607105 , au refrain fragile, Beauty Mark , qui jouit d’une très belle fin après un début un peu lourd ou le planant Jamais


Deux trois autres titres vont sortir du lot, en changeant un peu d’ossature et donner un peu plus de variété au disque :
Le très bon The Operation un peu plus rock, et des nappes de synthés superbes donne un excellent titre. Je ne serais pas surpris qu’il soit utilisé comme deuxième extrait de l’album, à moins que le joyeux Little Monsters lui vole la vedette avec son rythme electro bien sautillant, son refrain peuplé de clochettes et une prod cristalline vraiment réussie…
Sans oublier le Piano-jazz electro Everything I Cannot See ou la chanson “cachée/bonus” vraiment belle avec sa montée et ses choeurs, qui vaut bien mieux que la un peu trop paisible Morning song qui la precede…


Bon le seul vrai problème que j’ai avec cet album, c’est la surabondance de piano bien marqué dans pas mal de titres… Il est parfois superbement intégré, comme dans 5:55 , Beauty Mark ou little monsters. Ou carrément noyé dans la grâce avec the song What we sing ou le titre caché .
Mais parfois, c’est un peu plus lourd avec Tel que tu es, Jamais, night Transmission

Heureusement les débuts des chansons un peu trop “piano” sont très souvent (mais pas tout le temps) rattrapé par des montées vraiment travaillées, mais c’est un défaut non négligeable qui peut hérisser fortement dans les mauvais jours…





Malgré tout, l’album réussit complètement sa mission. Nous transporter dans un univers ouaté, tissé par des mains de maîtres et accompagnés par une voix somme toute vraiment agréable. On plane.

Mon avis est très sûrement biaisé par le fait que je suis un écouteur assez admiratif de AIR alors que pourtant seul un album de ce groupe m’a vraiment séduit : l’album 10000 hertz legend restant l’un des plus grand disque existant… il est malheureusement bien méconnu face au trop jeune Moon Safari ou presque terne (ce n’est que mon avis) Walkie Talkie
La voix de charlotte est aussi bien plus agréable à écouter que celle qu’elle avait à 13ans, presque cacophonique à l’époque… (N’en déplaise à certains, et cela n’engage toujours que moi)



De plus, elle a annoncé à la TV que cet album était destiné aux insomniaques et à ceux qui vivent la nuit (d’ou le titre), ce qui est, avouons le, une intention fort louable…

Enfin je viens d’écouter le très Hardcore Manu Le Malin avant d’écrire ce billet, et je suis donc peut être bien plus réceptif à une musique electro planante que propose 5:55 après ça qu’après 2 packs de bières… Mais bon. Beaucoup de disques ne sont parfaits qu’à une partie de la journée, ou à son mental du moment.





Et on remet le lien pour les distraits de : The songs What we sing
A écouter pour se faire un avis…



  • Share/Bookmark
  1. Interceptor Says:

    Y a “The songs that we sing” et “Tel que tu es” en écoute sur son myspace ;D : http://www.myspace.com/charlottegainsbourg

    Le premier est très accrocheur, la voix de Charlotte colle vraiment bien à l’univers sonore de Air. Le second m’a laissé de marbre.

  2. Dat' Says:

    Pareil 😮 le premier “single” est vraiment tres beau, mais “tel que tu es” m’emmerde un peu avec son piano trop redondant…

    Par contre tu viens de me faire rappeller un truc qui va changer la face du monde : au lieu de mettre des lien youtube pourris, je vais parfois opter pour myspace :nerd:

  3. Interceptor Says:

    Youtube c’est sympa quand le clip est sympa quoi. 😮

  4. Jaylinx Says:

    Pas d’accord sur Tel Que Tu Es, je trouve la progression du morceau merveilleuse.

  5. Dat' Says:

    Tu m’as obligé à le réecouter… XD

    La progression et la montée est effectivement vraiment plaisante, avec ces discrets sons electro et ce magnifique violon…
    Mais j’ai du mal avec ce satané piano, vraiment trop present et academique sur cette piste, presque à parasiter le tout :/ (surtout au debut…)

  6. Syl20, visiteur Says:

    Je viens de choper le vynil remix 2 titres et que dire sinon il d&chire.

    La face B avec les sonorités DUB est vraiment enorme!!

    rien a voir avec le CD!!

Leave a Reply