Matt Elliott – Howling Songs



Urgence







Tout commence par une sombre histoire de disque repoussé. C’est une habitude maintenant, quand vous vous présentez devant un vendeur de la Fnac & co le coeur battant, les pupilles brillantes et le coeur gonflé d’espoir, vous vous faite rabrouer violemment par un “non pas reçu” ou “mmm désolé, il est repoussé à une date inconnue”, voir même par le terrifiant “mince je devrai l’avoir, mais je ne l’ai pas reçu, je me demande pourquoi ?”. Bref, repartant la queue entre les jambes, l’air désespéré, on déambule dans les rayons, à la recherche d’une bonne surprise. Sait-on jamais, certains gagnent bien au loto.

Comme d’hab, de la musique tourne dans les étages. Les cds claquent dans les mains de ceux qui farfouillent et Un vendeur parle à une midinette. Une mélodie distillée par une guitare, une voix grave. Sympa. Et tout à coup c’est l’explosion, le bug, le blocage, la paralysie. Je reste droit comme un con, à écouter, à me prendre ma baffe. Juste à coté des deux qui continuent de bavasser, et qui doivent me prendre pour un mec qui vient de perdre son cerveau, voir un pervers qui tente d’écouter les conversations. La montée est tellement dantesque, que le vendeur se tourne pour baisser le son. Sacrilège. L’envie de sauter par-dessus le comptoir pour casser ce bras qui s’approche de la molette volume me submerge. On se contentera de se pencher pour vérifier la jaquette du disque qui est en train de tourner, de foncer dans le rayon, de saisir ce Matt Elliott, de passer à la caisse, et de se précipiter chez soi pour continuer le dit morceau, en espérant que la petite aventure ne soit pas un mirage (ou pire que le vendeur n’ait pas changé la jaquette après avoir inséré une nouvelle galette dans la sono du magasin. T’as pas l’air con avec le mauvais disque dans les oreilles.)






















Alors le fameux morceau, c’est Something About Ghosts, deuxième piste de son état. A dire vrai, si je n’avais pas pris le morceau au bon moment, je serais sûrement passé sans sourciller. Pourtant l’entame est belle. La voix grave de Matt Elliott hypnotise, les notes de guitares toutes fragiles rassurent. Et ce violon, qui perle, qui implore en second plan, torche le travail. Certes. Jolie folk song un peu désabusée. On en connaît des tonnes dans le genre, même si cette dernière à l’air réussie. La guitare se retrouve seule, commence à s’affermir. Le tout prend de l’assurance. La voix n’est plus, reste une mélodie qui prend corps. Le basculement s’opère à la troisième minute. Un espèce de miracle, un éclat qui saborde l’équilibre, qui broie les viscères. Un orchestre, un bataillon, que dis-je une armée déboule, explosant la trame du départ, nous noyant littéralement sous une bronca venu des pays de l’est. La guitare tonne, les violons virevoltent, le tempo s’emballe, implose, nous écrase. La montée est sublime, harassante, éprouvante. Tu as l’impression qu’un continent entier te tombe sur la tronche, te piétine, te crache à la gueule, pour finalement baiser ton cadavre avec tendresse. Tu as l’impression que les balkans veulent faire du hardcore avec des instruments acoustiques et t’inviter dans une transe qui va te violer la conscience. Tu as l’impression que l’on veut t’arracher le coeur, pour l’écrabouiller, et qu’on te dit que c’est bien fait, fallait s’y attendre, c’était trop beau pour ta connerie de palpitant engraissé par les Monster Munch. D’ailleurs le coeur, il bat, et il cherche désespérément une bouffée d’air, car tu cours comme un dératé pour ne pas se faire écraser par ce rouleau compresseur. C’est la Russie qui te tabasse alors que t’es même pas un journaliste, qui t’arrose de vodka pour t’immoler en hurlant de bonheur, même si je ne sais plus si la vodka, ça flambe. C’est grand, c’est beau, c’est un pillage d’émotion énorme, et les deux dernières minutes sont justes les deux plus belles putains de dernières minutes qui ont réussi à sauter dans mes oreilles, sans que je le demande, depuis un bail.



Alors oui, au fait, il y a l’ouverture du disque aussi, The Kubler Ross Model, longue ascension de 11 minutes, qui va laisser Matt Elliott chanter sur un lit sublime de guitares glissant comme de l’eau, et de violons tziganes à l’agonie, avant que tout se déchaîne, déborde, fulmine comme jamais. Les choeurs emplis de tristesse se font balayer par un soulèvement absolu, entre guitares électriques apocalyptiques, violons affolés sublimes, bruits électroniques, et mille grattes acoustiques en mode virtuose. Comme si tu foutais un groupe tzigane dans le plus gros des orages, avec un dingue de métal derrière, et une tornade qui parachève le tout. Les terres désolées et arides du départ se prennent une bombe atomique sur la trombine, tout le monde meurt, les flammes bouffent tout, les gens hurlent avant de voir peau et os partir en lambeaux, ce naze de schwarzy a du louper son bus, judgement day, au revoir madame colonne vertébrale. Monstrueux.

Oups j’allais oublier A Broken Flamenco, qui ne va s’enticher que d’une courte introduction, toujours a tomber à la renverse, Matt Elliott chantant d’une voix cristalline sur des cordes qui te percent l’aorte, qui te donnent l’impression d’être au mariage d’un enterré. Mais très vite, ça explose, ça échappe à tout contrôle, et cette fois un mur de trompettes enragées se callent sur la bourrasque, qui passera en deux temps, histoire de bien faire son travail, de tout casser et de ne laisser pas une seule mini miette de nos esprits. Le Flamenco de Matt se retrouve dans un tunnel aberrant, grondant comme la fin du monde, filant sous cette chape de plomb immense, comme si l’espace entier venait télescoper le plancher des vaches. Attention ta mâchoire tombe. Et ce n’est pas cet enchevêtrement de voix distordues par des réminiscences électro qui permettront de rebâtir la moindre parcelle de nos oreilles.










Attendez, je vous vois venir : non, il n’y a pas que des compositions qui filent vers le ciel avant d’exploser et d’engloutir notre pauvre petite tête. Il y a Berlin & Bisenthal par exemple. Mon dieu, Berlin & Bisenthal. C’est calme, c’est sublime. C’est une voix grave qui se balade sur un violon tzigane qui volera l’âme du plus insensible des humains sur cette terre. C’est une longue complainte qui se traîne, qui nous traîne comme un vulgaire sac. Qui nous retourne, qui nous transperce. Ca me rappelle quand j’étais môme et que ma mère m’emmenait dans des bars super bizarres de Paris pour écouter de la musique tzigane ou manouche. Des coins où je flipperai de revenir aujourd’hui tellement ça avait l’air coupe-gorge, alors que c’est sûrement les lieux les plus magiques de la capitale. Le morceau ne décolle pas, ou presque, et laisse la voix de Matt Elliott se dédoubler et se muer en choeur anciennement désespéré, maintenant résigné. Tu as envie de tourner en rond avec ta moitié au ralenti, en rigolant, avant de voir cette dernière disparaître à jamais.

I named this ship the tragedy, bless her and all who sail with her (ouf) en prendra le même chemin, sur plus de 6 minutes, alignant une superbe pop song traversée de cordes à chialer et d’une guitare qui résonne dans vos tympans. La deuxième partie est à crever, le « refrain » prend aux tripes, alors qu’il est déclamé le plus simplement du monde. Il se répète à n’en plus finir, parasitant notre cerveau qui le prend pour acquis, qui s’endort petit à petit, bercé par cette mélodie. Le bateau coule lentement, et vous vous en foutez, vous dodelinez de la tête en regardant les étoiles. Le problème, c’est que le morceau débarque sur Howling Song, et que Howling song c’est le traumatisme de l’année. Le bateau a coulé, et vous voila accroché à une planche de bois à luter pour ne pas périr, avalant des litres d’eau en moulinant désespérément des bras. Ce morceau, c’est comme si tous les spectres du monde fonçaient sur vous en entonnant un chant de guerre. C’est mille voix qui chantent sur un purgatoire drone pour vous pulvériser. La guitare acoustique peine à se faire entendre au milieu de cette chorale ultime, qui chavire en suivant les vagues de l’océan déchaîné.

Les deux morceaux ne vivent que imbriqué l’un à l’autre. La transition est indescriptible, effarante, aberrante. Les repères deviennent une notion fallacieuse, on cherche une échappatoire, on serait presque tenté d’arracher le casque, allumer la lumière, respirer et aller pisser un cou en se disant “c’est rien mon ptit loup, t’a juste fait un cauchemar, tu vas t’en remettre”. Sauf que le bordel est tellement beau qu’à peine la vidange effectuée, on fonce sur son pieu pour revivre le truc. Mais bien préparé cette fois, on se tient dur au polochon, comme quand on fait Space Moutain la deuxième fois. On fait le beau mais on serre quand même encore un peu les dents.











En plus Matt Elliott, certains le connaissent bien. Déjà (et surtout) parce qu’il était l’homme derrière l’electro-drum de Third Eye Fondation, ayant accouché de très bons disques (“Ghosts” et “You Guys Kills Me” pour ne pas les nommer). L’aventure Third Eye étant mise sous cloche, j’avais même sauté sur son premier disque marqué de son nom, le “The Mess We Made”, sans y retrouver l’éclat des prods précédente. Bref, un peu déçu, j’avais un peu lâché l’affaire, et loupé les deux disques suivants, cristallisant cette mutation étonnante, passant de la Drum expé aux musiques noise-balkaniques avec une aisance assez incroyable. Je vais réparer ça rapidement.



On croirait que la sérénité habite enfin le disque avec sa conclusion, Bomb The Stock Exchange, qui commence sur une belle valse, apaisée et heureuse. Le soleil, certes bien caché, perle entre les nuages, et caresse notre peau de quelques rayons rassurants. Les cordes sont à se damner, on se balade en levant les yeux, avec l’herbe verte encore mouillée par la pluie qui nous chatouille les pieds. On rigole, on respire, on espère. C’est une sortie de caverne, c’est la première aurore aperçue depuis la fin de l’hiver, c’est le moment où tu aperçois de nouveau tes potes, après trois ans d’exil. Mais le monde se craquelle, les ombres fondent sur le paysage, le tonnerre gronde. Les sourires s’effacent, les mines réjouies et soulagées disparaissent. Une gigantesque vague, non, un cyclone colossal dévale et engouffre tout. C’est la fin du monde, la fin de tout, les violons se disloquent, les voix s’éteignent, et ne subsiste que cette cathédrale noise, mêlant les voix de mille fantômes et une machine déchaînée, un hurlement amplifié d’une façon aberrante, indescriptible, se confondant presque avec le néant.


Matt Elliott vient de me fracturer l’âme avec un pied de biche.

Beirut composerait ce disque après avoir passé dix ans enfermé dans une cave, sans savoir par qui, ni pourquoi, à bouffer de la merde tous les jours en se faisant hurler dessus.

Enfin non, pas sur. Je ne sais pas, je ne sais plus, je perds le fil, j’ai la gerbe et j’étouffe. Au secours.












MP3 :


Matt Elliott – Something About Ghosts ( Clic droit / enregistrer sous )












9 titres – Ici D’ailleurs
Dat’










  • Share/Bookmark
  1. Aeneman Says:

    Je te disais avant que Safari me merde mon commentaire… hmm…, que j’avais lu au départ Elliot Smith pour cet artiste dans le Noise Mag ^^…mais c’est un peu difficile vu que le monsieur en question est un peu décédé, paix à son âme :jap:.

    Hmm en fait ce disque m’a intrigué par sa pochette assez inhabituelle, des restes de ma période gothique de 15 ans qui m’ont donné envie? xD, et il restait qu’une chronique comme celle-ci pour me filer une envie de m’y pencher dessus.

    Une espèce de folk indie désespéré, et festif à la Beirut qui aurait croisé Steve Von Till de Neurosis mais encore plus résigné.
    Un disque exactement, balkanique. Une ambiance où peu importe si le monde va claquer, faisons la fête mais faisons le bien.

    …et une ambiance aussi de fêtes russes, de parrains de la mafia qui s’amusent tout en poussant d’un coup de pied les cadavres d’ex membres qui s’entassent par terre.

    Hmm, arf j’ai encore envie d’une disque, et celui-ci peut-être plus que le Popnoname de ta chronique précédente

  2. Funky5, visiteur Says:

    encore une chronique il parait qu’on est en pleine crise économique nais apparemment pas celle du disque tant mieux.j’aime bien ce coté balkanique musique à boire.Moi j’ai tous ces albums à par celui là.Certain morceau mon fait carrément peur comme s’il appelait les fantomes noyés(un des album precedent),mais des mélodies belles à chialer pas qu’ au sens figuré.A consommer avec modération,surtout au personnes dépressives.
    mon album préféré c’est the mess we made,les autres sont bien aussi mais plus difficile d’accès.moins direct au coeur quoi si tu vois ce que je veux dire.Parfait quand il neige dehors toi devant la cheminée avec un bon verre (de whisky)…

  3. Funky5, visiteur Says:

    PASSEZ SUR SON MYSPACE PAS MAL DE TRES BON MORCEAU

  4. Skowz, visiteur Says:

    Merci Dat’ pour cette découverte !
    “Something About Ghosts” et le couple “I named this ship…” / “Howling Song” m’ont retourner le coeur pour ensuite me l’émietter.
    Arg… J’aime ça.

    Beirut vient de se prendre une sacrée claque.

  5. Jean-Do, visiteur Says:

    Waouw, le MP3 m’as décalqué la colonne, je cours me procurer ça..

    Décidemment, j’en aurai jamais fini de découvrir des perles avec ce blog !

  6. janvier18 Says:

    Super chronique pour un super artiste Dat’ 😉
    Un ami a moi l’a vu en concert ce weekend, et ses mots sont une ambiance “singulière”, voire “religieuse” lol (apparement le public peu nombreux était assis et complètement silencieux).

  7. wony, visiteur Says:

    Quelle découverte !!
    Je vais l’acheter cette aprem.
    Someting about Ghosts est tout simplement magnifique !
    Merci monsieur Dat !

  8. El_pingouino Says:

    Claque. Méchante Claque.
    Pas Gentil Datura ^^

  9. Ukhbar, visiteur Says:

    Oh, comment vivre en ayant fait l’impasse sur les deux merveilles que sont Drinking Songs et Failing Songs ?
    Je connais Matt Elliott depuis à peine plus d’un an, découvert durant un concert dans une salle minuscule, amené à l’improviste par un bon ami à moi, et lui chantant son désespoir sur une guitare saturée.
    Depuis, il ne me quitte plus et je maudis le fait de ne pas avoir encore écouté cet album.

  10. Dat' Says:

    Ah et bien je suis content de ne pas avoir été le seul à avoir été electrisé par l’album, voir la chanson something about ghosts !

  11. Neska, visiteur Says:

    Hello ! Merci pour cette (nouvelle) très belle chronique sur Matt Elliott..Evidemment, je ne connaissais pas, je n’ai pas encore acheté l’album, mais j’ai rendu visite au MySpace et j’avoue, ca laisse doucement rêveur… Prochain achat (quand j’ai des sous..) !
    Et avec ma chance (et pour les parisiens) je vais voir le monsieur en concert jeudi 11 au Point Éphémère. Hihihihi..je vais en faire rager certains je pense :)
    Dat’, dsl mais je suis pas svt sur msn en ce mmt. J’ai bien eu ton info pour Arm et Iris. J’ai des nouvelles ! J’ai posé la question à Arm, et l’album est déjà fini ! Par contre, pas de label, pas de distributeur donc pas de date de sortie.
    Voili voilou, sur cette note d’enchantement, a bientot !

  12. Skorn Says:

    Un grand grand disque qui te défonce le coeur à coup de marteau piqueur. Merci Dat’, merci Matt’.

  13. Lenore Says:

    I don’t even know how I ended up here, but I thought this post was good.
    I do not know who you are but definitely you are going to a famous blogger if you
    aren’t already 😉 Cheers!

    Stop by my web-site; Locksmith Providence RI

  14. Margene Says:

    Unfortunately, many Americans who need to
    lose “unhealthy” excess body fat enroll
    in weight loss tracker free loss programs that
    lead to long-term weight gain. We are all different, so the only successful way to reach and maintain a healthy weight is to find what works best for you.
    You just have to be more aware of what you eat, avoid to much sugar and
    fat, and eat plenty of fruit and vegetables.

  15. Galen Says:

    Thanks for a marvelous posting! I seriously enjlyed reading it, you might be a great author.
    I will make certain tto bookmark your blog and will come back
    at some point. I want to encourage continue your great
    work, have a nice afternoon!

    Here is myy page :: VA Loans for Bad Credit Scores [Scarlett]

  16. Hong Says:

    I feel that is one of the most vital information for me.
    And i am glad reading your article. Howaever wanna commentary on some normal issues, The web site style is perfect, the articles is really nice : D.
    Juust right process, cheers

    Take a look at my web-site … Taaxi from CDG to
    Paris – Shirley,

  17. Sibyl Says:

    I am truly pleased to read this blog posts which consists
    of tons of useful information, thanks for providing these information.

    my site Essential Oil For Acne

  18. Young Says:

    I leave a commkent each time I aporeciate a post on a site or I have something tto valuable to
    contribute to the conversation. Usually it is a
    result oof the sincerness displayed iin the post I read.

    And after this post Matt Ellliott – Howling Songs Blog Archuve Lees Chroniques Automatiques.
    I wwas moved enough to drop a leave a responsea response :) I actually do have a
    couple of questions for you if it’s allright.
    Is itt only me or does it give the impression like a few off the comments look as if they
    are left by brain dead individuals? 😛 And, if you are writing
    on additional online social sites, I would like to follow everything new you have to post.
    Could you make a list every one of alll your social sites
    like your Facebook page, twitter feed, or linkedin profile?

    Take a look at my webpage; pmp Certification

  19. Jade Says:

    Hi my family member! I want to say that this article is awesome, nice written and come with apmost all
    important infos. I’d like to look more posts like this .

    Feel free to suyrf to my weblog: Making Money on fiverr

  20. Andres Says:

    great points altogether, you just gained a emblem new reader.
    What may you suggest about your put uup that you made somme
    days ago? Any positive?

    Also visit mmy blog: Moving Packing Services (Fannie)

  21. Indira Says:

    You really make it appear so easy along with your presentation but I too find
    his matter to be actually one thing which I feel I’d
    by no means understand. It kind of feels too complex and very huge for me.
    I aam having a look ahead in your subsequent publish, I’ll attempt to get the dangle of it!

    My weeb site – orangeville homes for sale

  22. Fiverr Similar Sites Says:

    I don’t leave a lot of comments, but i did some searching and wound up here Matt Elliott – Howlijng Songs Blog Archive Les Chroniques
    Automatiques. And I actually do have 2 questions for you iif you tend not to mind.
    Could it be only me orr does it give the impression like some of the responses come aross like they are left by brain dead folks?
    😛 And, if you are writing on other online social sites, I would like
    to follow anyting fresh you have to post. Woulpd you list
    of all of your public Fiverr Similar Sites like youur Facebook page, twitter feed, or linkedin profile?

  23. pest control Houston Says:

    I rarely comment, however i did some searching annd wound up
    here Matt Elliott – Howling Songs Bloog Archive Les Chroniques Automatiques.
    And I do have a few questions for you iff it’sallright.
    Could iit be just me or does it give the impression like some of these remarks appear like they are coming from brain dead
    folks? 😛 And, if you are writing on additional social sites, I’d like to keep upp with
    anything fresh you have to post. Could yyou list of aall of
    your shared sites like yourr Facebook page, twitter feed, or libkedin profile?

    Viskt my page: pest control Houston

  24. the life-changing magic of tidying up report Says:

    Just as pete and morris’s, past where she used to call soft
    machines – robot vehicles the life-changing magic of tidying up pdf blindly programmed to save / from informed sources beaming with
    pleasure. History has been written and that unbending, heroic atticus
    finch is a possible explanation for the task sings from every
    page feel new. Nothing much happens in the thick of his characters remain too thin to
    the ears after the second half; some things
    she remembers herself at dances.

  25. quest bars Says:

    I think that everything said was very logical. But, consider this, suppose you added a little
    information? I mean, I don’t want to tell you how to run your
    website, however suppose you added a post title
    to maybe grab folk’s attention? I mean Matt Elliott – Howling Songs Blog Archive Les Chroniques Automatiques
    is a little vanilla. You could look at Yahoo’s front page and watch how
    they create post titles to grab people to click. You might add
    a related video or a related picture or two to get people excited about
    what you’ve got to say. Just my opinion, it would make your posts a little bit
    more interesting.

  26. karpet karakter Says:

    Prety element оff ϲontent. ӏ
    simply stumbled ᥙpon оur weblog ɑnd іn accession capital tо ѕay that I gget in fаct loved account ʏοur
    blog posts. Аnyway Ⅰ’ll bbe subscribing οn yor augment orr
    evgen Ι success ʏou ցеt entry to consistently rapidly.

    Jangan sungkan untuk mengunjungi halaman web Kami hannya unuk dapatkan Info lebih
    lengkap lagi mengenai karpet karakter .
    Terima Kasih

  27. best sweatshirt online shopping usa Says:

    Aftеr exploring a feew оf tҺᥱ blog articles on уоur web ρage, I seeriously ike уοur tschnique оf blogging.
    I bookmarked іt tto my bookmark webpage list аnd ԝill bᥱ checking Ƅack іn thᥱ nesr future.

    Taake a ⅼⲟߋk ɑt mу website as weol
    and let mе kow how yօu feel.

    Silahkan Cek halaman web Kami untuk mendapat Data lebih keren mengenai best sweatshirt online shopping usa .
    Suwun

  28. day chuyen loc nuoc Says:

    you’re truly a good webmaster. The site loading pace is incredible.
    It seems that you’re doing any distinctive trick. Also, The contents are masterpiece.
    you have done a fantastic job on this matter!

  29. Vé máy bay hà nội đà nẵng Says:

    Hello There. I found your weblog using msn. That is a really neatly written article.
    I’ll make sure to bookmark it and return to learn extra of your helpful information. Thank you for the post.
    I will definitely comeback.

  30. https://www.evernote.com/shard/s514/sh/569c9691-b064-4547-aec5-d303191be2b6/282999bd30292134a046188212c4a641 Says:

    Although Yahoo isn’t the biggest, or the highest
    ranking search engine on the internet, it is still one of the most
    essential, and if you want use search engine optimization and promotion as
    a main technique in your marketing arsenal, you unquestionably need to get
    listed here. So what are you going to put in their search box
    is “website optimization tips”. But it is
    extremely important that anyone looking to hire an SEO
    professional be aware of the differences. Further the sites whose ranking using the search engines is good will
    attract potential clients, which results to mores sales.

    My web page https://www.evernote.com/shard/s514/sh/569c9691-b064-4547-aec5-d303191be2b6/282999bd30292134a046188212c4a641

  31. ทะเบียน สวย 168 Says:

    I’m not that much of a internet reader to be honest but your sites really
    nice, keep it up! I’ll go ahead and bookmark your website to come back down the road.

    Many thanks

  32. MontyRFurkin Says:

    Aw, this was an extremely nice post. Finding the time and actual effort to generate a really good
    article but what can I say I procrastinate a lot and don’t seem
    to get nearly anything done.

    My site – MontyRFurkin

  33. cell 2 get Says:

    Hello there, just became alert to your blpg through Google,
    and foind that it’s truly informative. I am gonhna watch out for brussels.

    I will appreciate if you continue this in future. A lot
    of people will be benefited frtom your writing. Cheers!

  34. เทพทันใจ ตาก Says:

    Hey there this is somewhat of off topic but I was wanting
    to know if blogs use WYSIWYG editors or if you have to manually code with HTML.
    I’m starting a blog soon but have no coding know-how so I wanted to get advice from someone with experience.
    Any help would be greatly appreciated!

  35. ประกันชีวิต 3.5 กสิกรไทย Says:

    Hi everyone, it’s my first visit at this web page, and article is truly fruitful in support of me, keep
    up posting such articles or reviews.

  36. ปลวก ชื่อวิทยาศาสตร์ Says:

    With havin so much content and articles do you ever run into any issues
    of plagorism or copyright infringement? My site has a lot of exclusive content
    I’ve either created myself or outsourced but it appears a lot
    of it is popping it up all over the web without my agreement.
    Do you know any methods to help reduce content from
    being ripped off? I’d really appreciate it.

  37. ส ครับ ปาก ชมพู Says:

    Thank you for the auspicious writeup. It if truth be told was once a enjoyment account
    it. Glance advanced to more brought agreeable from you!
    However, how can we keep up a correspondence?

  38. เครื่องกรองน้ํา ลําปาง Says:

    Good article! We are linking to this great article on our site.
    Keep up the good writing.

  39. ปาก อม ชมพู ธรรมชาติ Says:

    When some one searches for his essential thing, so he/she desires
    to be available that in detail, thus that thing is maintained over here.

  40. เบอร์มงคล ทรู Says:

    This design is incredible! You most certainly know how to keep a reader
    amused. Between your wit and your videos, I was almost moved to start my own blog (well, almost…HaHa!) Great job.
    I really enjoyed what you had to say, and more than that, how you presented
    it. Too cool!

Leave a Reply