Portishead – Third



Pre-earthquake Anthem












Je me retrouve un peu con, là, à ne pas savoir quoi dire. D’ailleurs ce qui va suivre est au final assez incohérent. Parce que après quelques jours d’écoute, je n’ai clairement pas encore saisi le disque. Sa substantique moelle comme dirait l’autre. Au départ je voulais en parler dans 6 mois, après avoir ingéré le monstre. Mais impossible de m’y résoudre, besoin de creuser le disque par écrit. Ça m’aide aussi à aborder l’album d’une autre manière. A découvrir des chansons que je n’avais pas écouté de la bonne manière. Ou différemment. Bref, un besoin presque viscéral. Comme pas mal de monde, j’attendais ce disque depuis des plombes. Depuis 10 ans. Vraiment. A m’enflammer à chaque rumeur de nouveau disque. A patienter sagement. A attendre. Attendre. Renoncer. Me dire que finalement, c’est très bien comme cela. Que Portishead fait parti du passé, mais qu’il est toujours bon de ressortir les disques, très souvent. Puis à s’enflammer lorsque des rumeurs parlent d’une reformation utopique. A trembler, blanc de peur, sur les premiers bouts d’instrues immondes qui ont perlé il y a pas mal de temps sur le myspace. Puis attendre. “Alien” d’abord. “Third” ensuite. Logique. Ne pas craquer. Ne pas casser la dynamique de l’attente. Malgré la vague de concerts enregistrés sur Youtube. D’écoutes intégrales sur Last-fm. Le plus drôle, c’est que pour une fois, malgré prières, implorations et tentatives de corruption, impossible d’avoir le disque en avance.

Jour de l’achat, on peste devant le choix de ces boîtiers à la mode, avec leur tranche réduite (j’aime pas ces boîtiers, j’y peux rien). On a le disque dans la poche. On est en avance. On attend quelqu’un, sous la pluie, abrité sous un mini-bout de porche d’un immeuble décrépis. Le moment idéal pour lancer le disque. Le rythme de Silence déboule. Une cavalcade ininterrompue. Des violons, comme au bon vieux temps. Ces lignes toutes fragiles, ces cordes prêtent à rompre. Cette guitare, lourde, pesante, qui tonne, qui vomi la même note. La mélodie est limpide, elle accroche directement. Elle se déroule. C’est long. 1 minute. Deux minutes. Deux minutes trente. Beth Gibbons arrive. Implore. Chante d’une façon pétrifiante, en cloisonnant dans sa gorge un semblant de sanglot, une boule grosse comme l’univers, qui l’étrangle, qui nous étouffe. Se tait. La cavalcade reprend, nous emporte avec elle. Arrêt brutal. on vérifie si le disque est toujours en train de tourner, si le discman ne vient pas de claquer au pire des moments. Que nenni. Sale coup de Portishead, ils savaient que tout le monde allait se perdre dans se premier morceau, trop content de se retrouver à nouveau enlacé par cette mélancolie presque morbide.











Il faut se le dire, sur Third, exit le Hiphop… Voir même exit le Trip-hop. On est bien sur un disque de Rock. Teinté d’electro, teinté d’une noirceur toujours aussi enivrante. Mais pour les Scratchs et les rythmes chaloupés, on pourra repasser. Les complaintes, il y en a toujours. Portishead fait toujours du Portishead. Nylon Smile est là pour enfoncer le clou. Il aura très bien figurer sur le deuxième disque. Sauf que les percussions et les guitares lancinantes ont remplacé les vinyles crépitants. Cette force dans les refrains. Dans ce morceau, il est à vous arracher la gueule en trente seconde. Il pue la mort. L’abandon total. L’impasse, dégueulasse, avec le cadavre qui pourri au fond au fond d’une flaque de pisse, à coté des poubelles et les vers qui passent par son trou du cul pour lui ronger les intestins. (Non mais c’est super beau quand même hein ! )
Plastic aussi, qui tonne comme l’orage, avec de grosses guitares plus menaçantes que Zeus Himself. Des réverbérations qui se perdent, qui tournent en enfer. Une batterie qui n’en fait qu’à sa tête. Et Beth gibbons qui semble partir dans une transe presque horrifiée, à éradiquer n’importe quel moral un tant soit peu défaillant. La rythmique completement flinguée et éclaté de Magic Doors fera aussi sont effet, avant de partir sur un refrain superbe, avec ce piano lourd, à tirer des larmes. Break, on égorge un pingouin, il crie comme un cochon, et hop on échoue une dernière fois sur ce refrain à tomber à la renverse…


Bon la messe est dite ? Non il y a The Rip. Le titre du disque au premier abord. Celui qui vous saute à la gueule à la première écoute. Et qui, à l’instar de quelques autres titres de ce Third, imprime une cassure en son milieu, un basculement total. Début acoustique, gratte chant. On se croirait revenu à l’époque du Beth Gibbons and Rustin Man, ce superbe album qui permettait d’entendre la Beth sur autre chose que des instrues neurasthéniques. Ok donc, passage acoustique, presque folk fait par un fantôme. Superbe chant. Toujours sur le fil, au bord de la rupture. On se laisse bercer. La mélodie est limpide, immédiate, sublime. Batterie qui déboule, qui accélère le tout. Synthé monstrueux. Blade Runner joue au Hockey avec ma mere.Ca monte ça monte, ça arrache les poils, la gueule, la mâchoire, les viscères, ce que vous voulez. On se sent submergé, prisonnier par cette vague sortie de nulle part, avec cette note tenue par Gibbons, comme pour vous régler le tympan sur une fréquence utilisée exclusivement par les anges… Et la litanie balancée au départ se retrouve en suspension totale, glissant sur cette nappe électronique qui débarque comme une vague immense, soutenue par un rythme bien appuyé. A crever de beauté. On le joue à ton enterrement que tu te réveil pour applaudir. Je veux dire, si au bout de dix ans, Portishead serait débarqué avec comme seul album ce morceau de 5 minutes, juste ce truc, j’aurais dis que c’est ok, que je suis drôlement content, comblé comme jamais, et qu’ils peuvent repartir dans leur caverne pour une demi-douzaine d’année sans regret, pas de problème.











Pour nous maintenir la tête sous l’eau, Portishead balance trois titres affolants, qui auront autant d’admirateurs que de détracteurs, tant le parti pris est assumé jusqu’au bout. Machine Gun tout d’abord, premier extrait suicidaire de l’album, avec cette rythmique ahurissante, compressée à mort, cette structure qui bug à n’en plus finir, imprimant dans notre cortex la pire des marches militaires que l’on ait pu graver sur disque. La maison de disque à du bien rigoler quand Portishead leur a confié l’envie de faire la promo autour de ce titre. Les Enfants du Plastique.
Tiens même la pub à la Tv, qui passe sur Canal + et TF1, ben elle a fait pleurer mon petit cousin. « Maman, au secours on va me tuer » qu’il a dit, en se noyant dans sa morve. Et encore, il a pas entendu quand le rythme change, mon petit cousin. La fréquence devient carrément psychotique, se tord, crisse, se morfond dans sa merde, pour devenir plus industriel que l’industriel. La nappe de fin, sublime, genre Vangelis se taillade les veines en prenant du Stablon, fini de vous achever à coup de pelle d’une façon bien propre. Le chant de Beth , lui, est étonnement clair, presque cristallin, avec les choeurs spectraux qui s’étirent à l’horizon. Machine gun, c’est un peu comme se prendre le trottoir en plein front environ 152 fois.

Le deuxième, c’est Carry On. Pour le coup, il y a de quoi être étonné. Portishead déroule un espèce de Hardcore Tribal étouffé, zébré de grésillements et de saturations qui feront fuir 90% de la population. Sans le chant de la belle, on croirait que la première moitié du titre s’est échappé d’un Black Dice. La rythmique est martiale, dissonante. Et l’on avance, on monte, on investi le terrain tel la plus dévastatrice des armées. La guitare balance un son imparable, la batterie se mue en bloc de glace, et c’est parti pour le traumatisme. La Downward Spiral de Bristol. On pourrait presque passer le morceau en club, si tout le monde trouvait cool de sauter sous le metro en dansant et en se tenant la main. Je verrais bien un groupe de Hardrock ou de Screamo reprendre le titre aussi. Pas touche à l’instrue hein, juste le chant. Entendre quelqu’un gueuler, devenir fou, s’arracher les tripes en hurlant à la mort sur la montée final, en beuglant des “And we carry on !!” jusqu’à devenir atone.

Dernier tour de force, Small part encore sur une dualité gratte voix, beaucoup plus sombre et traînante que The Rip . On susurre, on se plaint, on se lamente presque. Et voila qu’un orgue débarque, sans crier gare, pour emporter le morceau dans une longue chevauchée électronique instrumentale, de presque 4 minutes, mortuaire, nous balançant des les souvenirs bien noirs des premiers disques. Le morceau s’étire au final sur 7 minutes, et nous balance une vraie baffe en pleine gueule, avec cette chevauchée sortie de nulle part, cassant le titre au départ très lancinant. Et ce n’est pas le petit break calme de fin qui enterrera la hache de guerre, vu que le tout repartira pour une envolée folle, histoire de conclure en bonne forme.
Le disque finira sur le bien glauque Threads laissant glisser guitare et violon, avant de faire parler saturations et guitares façon abîmes, pour des explosions qui frisent le Métal, et une Beth gibbons qui se perd dans ses sanglots, emportés par des paraboles de sons bien sombres, comme un paquebot quittant le port en direction d’une nouvelle terre.











En entamant l’intro bordélique au dessus, je comptais écrire 20 ou 30 lignes, et dire que je reviendrai sur le disque dans quelques mois. Chassez le naturel, il revient au galop. Et après s’être laissé emporté dans une description automatique des titres, ben je ne sais toujours pas trop quoi dire. Je suis sur que je vais avoir une folle envie de revenir sur cet article. Le corriger, le compléter. Ou en refaire un.
Une chose est sure, l’album est grand. Enrme. Même les cotés les plus énervant de Portishead, que l’on retrouve toujours sur ce disque, passent presque comme du petit lait, comme sur Threads ou Plastic. Il va encore engendrer une tonne de groupe qui vont tenter de réitérer l’exploit de sortir un disque aussi sombre et pessimiste que ce Third en grande pompe. Le disque a une visibilité de folie dans les magasins, se paie même des pub Tv, et pourtant le tout et d’une radicalité assez impressionnante. Les cotés expérimentaux ne sont plus cachés derrière des tubes en puissances que pouvaient être les Roads, Glory Box and co… Il va falloir chercher, creuser jusqu’au sang, à s’en retourner les ongles, pour trouver les moments de grâce. Et pourtant il y en a. Evidents, implacables, magistraux : The Rip tout d’abord. Et evidemment les autres morceaux j’ai-la-chair-de-poule-tellement-c’est-beau que sont Magic Doors, Machine Gun ou autres Nylon Smile

Niveau style et influence sur les instrues, on pense à une tripoté de trucs Post-rock/ Krautrock, Goeff se dit même fortement influencé par Can et Neu !, A pas mal d’envolées électroniques aussi, du Throbbing Gristle, mais sur une bonne poignée de titre, les plus calmes, le disque me fait aussi penser à l’album de Circlesquare. Même teintes blafardes, mêmes guitares traînantes, mêmes lignes de basses grondantes.




Peut être que l’album va s’essouffler plus vite que ces prédécesseurs. Peut être qu’il va rester comme un classique sur plus d’une décennie. Peut être sera-t-il porteur d’un nouvel engouement pour ses musiques crades et mélancoliques. Peut être sera-t-il un simple pétard mouillé, apprécié seulement part les fous qui ont attendu le retour d’un groupe que beaucoup de monde commençait à taxer de poussiéreux. A voir si le disque, mis en avant un peu partout, réussira le pari de convaincre les foules, surtout avec des morceaux comme Machine gun sur les présentoirs.




La où Portishead force le respect, c’est que Third est un disque livré d’une façon presque trop brute, sans concession aucune. Third est un grand disque. Third pue la mort. Third bouscule comme jamais.



Et au final, je ne sais toujours pas quoi dire.


















Portishead – Carry On








11 titres – Island Records
Dat’








  • Share/Bookmark
  1. Griffith91 Says:

    Hum voilà un article qui donne envie! :)

  2. Bavaria Says:

    Et dire qu’ils sont en concert dans 5 jours et que je n’y serais pas :-( . Dég…
    C’est avec Portishead et cet album Live complètement hors norme que j’ai découvert la trip hop il n’y a pas si longtemps. L’univers très sombre m’a tout de suite pris à la gorge et je dois dire que j’ai rarement (jamais, mis à part certains morceaux de Tricky) éprouvé ça autre part.
    En tout cas, j’ai dévoré ton article et l’attente jusqu’à l’achat de samedi sera longue.

  3. Maximus1er Says:

    Toujours aussi bien écrit. Pour l’instant, j’ai pas encore réussi à cerner ce disque, je sais limite pas quoi en penser de mes premières écoutes si ce n’est une beauté froide à se couper les veines.

    J’ai pas encore trouvé le bon moment pour l’écouter (trop de trucs a ecouter en ce moment u_u ) et pour me plonger à fond dans le disque, le genre de claques à 2.37 du mat dans le noir complet pendant une nuit d’insomnie :O

  4. Aeneman Says:

    Ah ouais quand même…superbe chronique dude. Et je t’avoue que je sais pas quoi en penser non plus :lol:…

    Il y a d’une part l’impact du disque sur la tronche qu’on s’attendait pas à recevoir un disque aussi radicaliste (hormis le titre Deep Water) aussi brut. Pas besoin de nettoyer, de polir celui-ci ni ses morceaux dans leur globalité, ils existent en tant que tels, comme un besoin de livrer de la matière brute pour que l’on se la prenne en pleine gueule, pour ressentir ce que c’est la violence de la musique psychologiquement parlant, psychologiquement dans son ressenti, quand on ne s’amuse pas avec des pro tools ou que sais encore comme autre logiciel informatique pour vider parfois la musique de sa substance.

    Attention, je ne dis pas que ces logiciels sont inutiles je dis juste que revenir à l’essence même des instruments des fois ça donne ça. Mais je m’égare…

    Personnellement ce disque (t’auras une chro cette semaine je pense) m’a carrément filé le bourdon en même temps que l’attente et la joie de les revoir tellement il est en dehors de tout plan commercial quelconque. Dans les précédents, les samples avaient été retravaillés une centaine de fois, ici c’est du rush to rush direct, c’est les instruments et la voix de Beth Gibbons qui s’écrase contre. Ici dans ce disque, tout est en collisions perpétuelles, comme pour rendre hommage à l’âpreté de notre époque.
    Et à côté tous les disques de post rock, post truc, même tous les silver mt. Zion de la terre n’arrivent pas un seul instant à nous faire aussi bien ressentir cette glauquitude d’existence…

    D’ailleurs je sais même pas si la voix de Beth Gibbons sur ce disque existe tant elle me semble ailleurs…

    Et je n’aime toujours pas le terme trip-hop. Hmm.

  5. El_pingouino Says:

    Brillant à certains moments et peu inspiré à d’autres ce Third.
    Certains morçeaux sont beaux, t’emporte avec eux et te font presque chialer (The Rip,Nylon Smile) lol
    Et d’autre me soule à force, c’est chiant, lourdingue (ex: we carry on, Machine Gun).

    En comparaison, même si pas comparable :p, j’ai plus d’affinité avec MGMT pour ce qui est de la beauté, de la créativité…bon je sais ça se compare pas mais ce disque tourne bien plus chez moi, je reste plus sur le cul de leur sauce magique bizzaroïde, surtout pour un premier disque.

  6. iowagx Says:

    Très bon article une fois de plus. Pour moi ce disque est un pur chef d’oeuvre du début à la fin (enfin non, j’aime un peu moins Deep Water). Et le plus dingue c’est qu’à la première écoute, on se dit “ouais, pas exceptionnel” ou du moins ça a été comme ça pour moi. Mais on le relance instinctivement une seconde fois, puis une troisième, et là on commence progressivement à comprendre, à tel point que ça fait un mois que je l’écoute presque en boucle sans me lasser…

  7. LordMarth Says:

    La voilà !!! L’immense, mon most wanted de tes chroniques !
    Je marque page ça, avec un six pack sous la main.
    Miam miam

  8. Nexus5 Says:

    Je rejoins iowagx, je suis en plein dans ce process “je comprend progressivement”… Mais je sais pas quoi en penser 😉

  9. Aeneman Says:

    Et en ce 06.06.09, j’ai toujours pas décroché de ce disque.
    La preuve des grands, assurément. :)

  10. Jamal Says:

    I am regular visitor, how are you everybody? This article posted at this website is truly nice.

    Stop by my blog post; déménageurs

  11. MitchYSuttee Says:

    Hello, i feel that i saw you visited my site thus i got to return the favor.I’m attempting to find things to
    improve my site!I suppose its ok to work with a few of your opinions!!

    Feel free to surf to my web page MitchYSuttee

  12. Google Says:

    Always a massive fan of linking to bloggers that I like but dont get a great deal of link enjoy from.

  13. gourmet hawaiian coffee Says:

    usually posts some incredibly exciting stuff like this. If youre new to this site

  14. gourmet hawaiian coffee Says:

    below youll obtain the link to some web pages that we believe you need to visit

  15. espresso bean Says:

    we like to honor lots of other world-wide-web web pages around the web, even if they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  16. YATESPERFORMANCETRAINING.COM Says:

    we like to honor numerous other web websites around the internet, even when they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages worth checking out

  17. Fenster Says:

    below youll obtain the link to some web sites that we think you need to visit

  18. AR670 boots for military operations Says:

    that would be the finish of this post. Right here you will discover some web sites that we assume youll enjoy, just click the hyperlinks over

  19. Google Says:

    Below youll discover the link to some sites that we believe you must visit.

  20. Google Says:

    We prefer to honor quite a few other internet websites around the net, even if they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out.

  21. make a app Says:

    usually posts some really exciting stuff like this. If youre new to this site

  22. 受注管理システム Says:

    usually posts some really exciting stuff like this. If youre new to this site

  23. app maker Says:

    we prefer to honor lots of other world-wide-web sites on the net, even if they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages really worth checking out

  24. click here now Says:

    we like to honor numerous other net internet sites on the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  25. seniorcare Says:

    that will be the finish of this post. Right here youll find some websites that we feel youll enjoy, just click the hyperlinks over

  26. recipes Says:

    that could be the finish of this write-up. Right here youll discover some web sites that we consider you will enjoy, just click the links over

  27. kala jadu Says:

    we prefer to honor quite a few other online web-sites on the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages really worth checking out

  28. sodium lauroyl glutamate Says:

    below youll uncover the link to some web pages that we think you’ll want to visit

  29. プラセンタ Says:

    we like to honor numerous other online web pages on the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages worth checking out

  30. koozies uk Says:

    we prefer to honor quite a few other world-wide-web sites on the web, even if they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  31. master; Says:

    always a large fan of linking to bloggers that I adore but dont get a good deal of link really like from

  32. IT Support Says:

    below youll find the link to some web pages that we consider you ought to visit

  33. cut resistant gloves Says:

    we prefer to honor a lot of other internet web-sites on the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  34. family orgy stories Says:

    we prefer to honor a lot of other net web sites on the web, even if they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  35. Las Vegas PRP Hair Says:

    usually posts some really intriguing stuff like this. If youre new to this site

  36. インフルエンザ Says:

    below youll uncover the link to some sites that we assume you ought to visit

  37. Stalik Hankishiev Says:

    please take a look at the sites we comply with, such as this 1, because it represents our picks from the web

  38. silicone vibrator Says:

    we like to honor several other world-wide-web web pages around the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  39. Endless Pleasure Thrusting Vibrator Says:

    that may be the end of this post. Here youll uncover some internet sites that we assume you will enjoy, just click the links over

  40. juegos descargar para windows 7 Says:

    always a major fan of linking to bloggers that I like but dont get lots of link love from

  41. Coffee Maker Replacement Parts Says:

    usually posts some extremely exciting stuff like this. If youre new to this site

  42. electronics dvd Says:

    we like to honor numerous other web web-sites on the web, even when they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  43. hotels discounts Says:

    below youll find the link to some web pages that we believe it is best to visit

  44. Thrusting Vibrators Says:

    that will be the end of this article. Here youll find some websites that we assume you will enjoy, just click the hyperlinks over

  45. Buy USA Business Email Lists Says:

    usually posts some quite fascinating stuff like this. If youre new to this site

  46. G-Spot Vibrator Says:

    we like to honor numerous other world wide web web sites around the web, even if they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages really worth checking out

  47. pdr training Says:

    below youll come across the link to some web-sites that we assume you need to visit

  48. free download for windows 8 Says:

    always a large fan of linking to bloggers that I enjoy but dont get lots of link enjoy from

  49. Invisalign cost Says:

    we prefer to honor quite a few other net sites on the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  50. look at this site Says:

    usually posts some very intriguing stuff like this. If youre new to this site

  51. free pc games download full version for windows 8 Says:

    usually posts some very interesting stuff like this. If youre new to this site

  52. best cock sleeve Says:

    we like to honor numerous other internet websites around the internet, even when they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages really worth checking out

  53. penis sleeve extension Says:

    always a large fan of linking to bloggers that I adore but dont get a whole lot of link enjoy from

  54. super mario run for pc Says:

    we prefer to honor lots of other net websites on the internet, even when they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  55. Joe Valle Says:

    we prefer to honor a lot of other net web sites around the web, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages worth checking out

  56. Glow in the dark stickers Says:

    that would be the finish of this write-up. Here youll find some web-sites that we believe youll enjoy, just click the hyperlinks over

  57. Disney stickers Says:

    that could be the end of this write-up. Right here youll uncover some web sites that we consider youll enjoy, just click the hyperlinks over

  58. https://youtu.be/v9MMRSuY4SE Says:

    always a big fan of linking to bloggers that I adore but dont get a whole lot of link adore from

  59. https://youtu.be/_6FlbFkQdi0 Says:

    that could be the finish of this report. Right here youll obtain some web pages that we think youll enjoy, just click the hyperlinks over

  60. https://youtu.be/c49tU2i2JSI Says:

    we like to honor quite a few other world wide web web pages around the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  61. Living & Travel Says:

    below youll come across the link to some internet sites that we assume you must visit

  62. data science courses Says:

    we prefer to honor a lot of other internet web-sites on the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages really worth checking out

  63. Viagra kaufen Says:

    always a huge fan of linking to bloggers that I like but dont get a good deal of link like from

  64. free bonus no deposit Says:

    we like to honor lots of other net sites on the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages really worth checking out

  65. all forex brokers Says:

    we prefer to honor lots of other online web sites on the internet, even when they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  66. Download Free Music Says:

    we like to honor numerous other web web pages on the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  67. selling store Says:

    we prefer to honor lots of other world-wide-web web pages on the web, even when they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  68. black hot girl and vibrator Says:

    below youll find the link to some web pages that we feel you ought to visit

Leave a Reply