13 & God – Own Your Ghost


Ghost. Assassinating Other Ghosts



On l’a attendu tellement longtemps que l’on ne finissait par plus y croire.  13 & God, rappelons le, est la réunion du groupe The Notwist, et du trio d’anticon Dose One, Jel et Dax Pierson (Themselves et Subtle, entre autre…) Le premier album m’avait marqué au fer rouge, avec ce coté indé electro vs Hiphop crade extrêmement marqué, et pas si commun à l’époque. Un deuxième Lp, ils nous le promettaient il y a maintenant quelques années, mais on avait pris l’habitude de ne plus le voir arriver, à cause de la multiplication des projets pour DoseOne et Jel (la monstrueuse renaissance de Themselves, l’avalanche de Subtle, le truc avec Alan Moore, le projet toujours en suspend avec Mike Patton et Tunde Adebimpe), les nouveaux Lp de The Notwist, et surtout l’accident de Dax Pierson…

Own Your Ghost était annoncé donc, mais je n’avais pas de date précise en tête. Juste l’idée diffuse qu’il allait bien débarquer un jour ou l’autre. Et voilà qu’à ma grande surprise, en allant chercher le nouveau Gang Gang Dance, je tombe sur lui en magasin la semaine dernière. Cela fait tout bizarre, comme croiser un vieux pote que l’on n’a pas vu depuis des lustres, au détour d’une rue.







Les mecs se sont déchirés pour le packaging. Superbe présentation cartonnée, avec les lyrics (bon courage) imprimés sur poster. L’intérieur de la pochette fait un peu penser au Talkin’ Honky Blues de Buck65, bref, du beau boulot.

Notwist et Themselves donc. Sur le premier, les univers étaient au final assez séparés. Pas assez en osmose. Un mélange pas aussi poussé que l’on pouvait l’espérer. L’ouverture de Own Your Ghost, elle, est stricto pop. Belle comme le jour, simple ritournelle electro-folk comme le groupe Allemand sait bien les faire, Its Own Sun porte bien son nom. Mais des Death Major, c’est le Hiphop anticon qui claque, avec un Doseone qui a gardé ce flow plus rocailleux de Crownsdown. Mais le morceau part vite sur un refrain très beau, en apesanteur, on a déjà le mélange que l’on espérait, le tout gagne en intensité à chaque phrase, travail de folie sur cette ascension retenue. N’essayons pas de comprendre ce que veut DoseOne, il repart dans ses poèmes abstraits, mais bordel que c’est beau quand le tout se mêle aux hululements de Markus Archer.

Et le disque révèle sa facette très émo dès Armored Carves, débutant encore sur une gratte acoustique, pour rapidement te voler le cœur. Très Notwist dans l’âme, le morceau n’en fini pas de monter, d’une fragilité désarmante, et alors que l’on pensait un écouter un nouveau morceau 100% pop-electro, les exclamations de DoseOne se font petit à petit entendre, le bonhomme se lance dans un hiphop mélancolique, voix aigue, parfaitement en phase avec une instrue qui gagne en force grâce ce rythme martial déboulant de nul part, ça commence à te prendre à la gorge, des chœurs qui copulent avec un Mc en mode mitraillette, ça vrille dans tous les sens au sein de tes oreilles, un vrai bijou.

Le disque n’est d’ailleurs avare en escapades tire larmes. Un peu plus loin, Death Minor, avec ses cuivres et ses violons va te foutre à terre et te piétiner comme une merde. Les cordes qui s’envolent sur le dernier tiers sont affolantes. Archer en mode dépressif monocorde et DoseOne reclus dans un coin, bouffé par les parasites. On pourrait penser à un Massive Attack vicié si 3D s’était incrusté dans le studio.




Sure As Dept est une beauté folle, symétrie glaciale avec les exercices de Hood en plus Hiphop. DoseOne est fou, il bouffe le micro, avec la même rage que dans Back II Burn. Sauf que pour soutenir son flow d’enfoiré, c’est montées de guitares, piano lugubre et chorus du même DoseOne en pleine crise d’épilepsie, balançant des onomatopées, hystériques sur une mélodie qui me casse la colonne vertébrale à chaque putain d’écoute. Un superbe morceau, peut être le meilleur de la galette avec… Beat On Us, qui arrive juste après, tout aussi violent pour le cœur, mais qui arpente le coté pop de 13 & God. Comme une chanson de The Notwist qui aurait ce petit plus épique manquant des dernières livraisons du groupe allemand. C’est un morceau electro-pop parfait, qui part dans des contrées renversantes dès que le rythme se fait soutenu, et le chant d’Archer accompagné par tous ses potes. Dès la deuxième minute, on bascule, le boulot sur la production est merveilleux, la seule petite incursion de DoseOne sur la longue conclusion est parfaitement placée. Courir nu dans l’herbe, regarder le paysage par la fenêtre du train, tout ça. C’est beau, et en plus, c’est triste. Carton plein.

Mais que les gros durs se rassurent, il n’y a pas que des morceaux permettant de se moucher le cerveau sur Own Your Ghost. Certaines tracks sont plus énergiques, facettes plus secouées que l’on n’attendait pas forcément de la part du groupe. Toutes placées au milieu du disque, elles offrent de gentils coups de butoirs avant les incartades émo finales. Janus Are, sa gratte cradingue, son refrain badin et ses passages hip-pop donnent un peu de peps à la galette, pour nous surprendre sur une conclusion presque noisy. Oldage tapera plus dans la dreamy-pop, assez joyeuse, presque niaise (pas un mal) avec un tempo enlevé et un Mc shooté à l’hélium. La deuxième partie du morceau se fera saloper par un métronome bien énervé, avant de repartir planer dans le ciel bleu. Retour dans la crasse avec Et Tu, assez proche de certaines ambiances du premier Lp, pour partir là aussi dans un rock soutenu, bousillé par les parasites et les glitchs. Apres s’être roulé dans le caniveau, le morceau va s’illuminer et flotter dans une jolie montée cristalline où les samples de voix passés au mixeur n’auraient pas fait tache dans le King Of Limbs. Le disque se terminera sur un Unyoung beaucoup plus sombre, pas moins attirant que ces confrères, Hiphop vs harmonica funèbre, gratte-ciel de synthés et nappes ambiant, pour une dernière minute cathartique.




Une fusion hiphop anticon et pop-electro plus maitrisée, et plus assumée. Tellement, que le disque sort du simple carcan “versus” pour accoucher d’une mixture claudicante et singulière. Contrairement au premier album, ce deuxième disque n’a pas  de highlight évident, à l’instar de Men Of Station et surtout Superman On Ice, morceau qui m’avait arraché la colonne vertébrale au moins cent fois. Au final, pas mal de missives peuplant ce Own Your Ghost sont à rapprocher des quelques morceaux de Hood, ceux où DoseOne et Why ? s’étaient incrustés sur Cold House. Ce nouveau LP partage aussi cette même mélancolie, cette même sensation d’abandon.

Les premières écoutes de ce Own Your Ghost, de bonne humeur, m’avaient laissé circonspect. Et dès que l’on rend son cœur disponible, on se prend le disque en pleine gueule. Own Your Ghost n’est pas un disque triste, ni larmoyant. Il représente simplement la tristesse du changement, cet instant précis où l’on se rend compte soudainement que l’on n’aime plus vraiment la personne qui se tient en face de vous. Le moment, la seconde où l’on se rend compte que son odeur, sa main, le bruissement de sa peau ne provoque plus rien, si ce n’est une vague indifférence mêlée de mélancolie. La seconde où l’on se convainc que l’histoire vient de se finir, qu’elle est vouée à l’échec, sans trop savoir pourquoi, tout en sachant pertinemment que cette dernière va encore courir sur quelques mois, pour éviter les fracas, laisser le tout mourir, finir sur quelque chose d’inoffensif, par lassitude, habitude, peur du vide et du changement.






13 & God – Sure as dept





13 & God – Armored Scarves





10 Titres – Anticon

Dat’



  • Share/Bookmark
  1. janvier18 Says:

    super chro comme d’hab :)
    J’ai bcp aimé le notwist de skrink et de l’album d’après, mais bcp moins le dernier album, que j’ai trouvé assez mauvais en fait.
    Là rien que dans “armored Scarves”, on retrouve le meilleur de ce groupe.
    L’autre morceau est une tuerie :)
    je fonce acheter le cd ! :) (mais ici il ne sort que le 1er juin ‘-_-)

  2. staphi Says:

    Anticon… j’écoutais ça au début des années 2000 et ça me plaisait beaucoup, mais j’ai jamais accroché à Notwist. Et là, je trouve que Sure as Debt est énorme, et j’accroche moins à l’autre. Que faire ? Mmmmm…je vais l’écouter, on verra bien!!

    En tout cas merci pour la découverte et pour l’alléchante chronique.

    En tout cas sure as debt, et ben oulala ce flow, bordel de bite!

  3. Skowz Says:

    Hello,
    Pareil que toi, j’ai pris le 13 & God et le Gang Gang Dance en même temps.
    Pour revenir sur ce dernier, c’est pas mal mais pas hallucinant (sauf Thru & Thru : ENORME)

    Et pour le 13 & God, “Beat On Us” est, à chaque fois, à deux doigts de me faire craquer.

    Superbe disque, superbe chro’

  4. mouss Says:

    J’attendais beaucoup cette chronique auto’ – et cet album bien évidemment – et je partage entièrement ton avis. Si ce n’est que concernant le premier album pour les moi les “highlights” sont plus les trois morceaux (qui s’enchaînent) Ghostwork – Perfect Speed et Afterclap.

    Belle chronique pour un bien beau disque en tout cas.

  5. Dat' Says:

    Janvier18 ==> Ah il sort si tard en France? ben ecoute, ça vaut le coup d’attendre, si tu apprecies les deux morceaux youtube, tu vas adorer !
    Pour The Notwist, les deux derniers Lp (enfin, l’album et la soundtrack) je n’ai vraiment pas aimé… Mais Shrink et Neon Golden, graaah

    Staphi ==> Ah, ben tu es sur d’aimer au moins 50% du disque alors… !

    Skowz ==> ahah c’est pas mal, tu dis quasiment ce que j’ai dis sur le blog Adikt ! Je pense comme toi, je copie/colle :
    “Je suis un peu (beaucoup? )deçu perso.
    Cest un groupe que je suis, dont je suis fan depuis une demi-douzaine d’années maintenant, et j’ai toujours été dingues de leurs sorties…
    Mais là, bof. pas de magie, je n’accroche pas. Il n’y a quele morceau “Thru & Thru”, absolument hallucinant. (et Mindkilla)”
    Donc voila, je pense un peu comme toi, ça me fait chier, tellement j’aime Gang Gang Dance…

    Mouss ==> Merci !
    Personnellement, c’est vraiment Superman On Ice qui m’avait (et continue) de m’estomaquer à chaque écoute. J’ai toujours trouvé le morceau sublime. Pour Men Of Station, c’est surtout que tu peux le chanter sous ta douche. Et chanter du 13&god sous ta douche, c’est quand meme la classe

    Dat’

  6. Neska Says:

    Ahh j’ai toujours pas ce disque de fou-malade que j’attends comme un gros-dingue-psychopate depuis 6 ans !!!
    J’y file ce soir !!!

    Le morceau Sure as debt DEMONTE, Dose One est vraiment un MC exceptionnel, et il nous le fait bien remarquer ici. Sinon, moi qui me met à l’harmonica, j’ai super hate d’entendre “Unyoung” et son “Hiphop vs harmonica funèbre”.. Oh putain…

    Merci :)

  7. Dat' Says:

    Neska ==> Ah et bien, hâte d’avoir ton avis sur le produit final alors !

    Dat’

  8. Skowz Says:

    Rahhh j’ai craqué, j’ai commandé le nouvel Ep de Rone sur bleep.com -> Version limitée, marbrée.
    En prime j’ai eu droit à la version mp3 pour attendre la réception.
    […]

    MAGNIFIQUE / SOMPTUEUX / HALLUCINANT / ralalah !!!
    Quelle maitrise.
    En même temps je m’en douté au vu des extraits qui étaient déjà en écoute sur le net.

    […]

    Vivement l’album, je vais avoir du mal à attendre.

  9. bob Says:

    J’ai eu du mal au début que je trouvais un peu trop facile d’accès mais maintenant (après plusieurs écoutes) je le trouve beaucoup plus complexe. Mais c’est vrai qu’un morceau assez long style superman on ice aurait fait plaisir mais ça reste un très bon album.
    Jfile les voir a la maroquinerie ce soir 😀

    Sinon y’a le nouveau mondkopf qui est sorti et qui fait mal !!

  10. takija Says:

    Le concert à la maroquinerie était incroyable ! Pure ambiance, une énergie monstrueuse, un set résolument rock… Je ne crois pas me tromper en disant que tout le monde est ressorti enchanté. Seul regret : l’absence de Console qui aurait ajouté une surcouche de folie à ce set déjà dément.

  11. bob Says:

    entièrement d’accord, vraiment énorme.

    Un peu du mal a comprendre ceux qui restaient debout sans bouger pendant tout le live …

  12. Dat' Says:

    Skowz ==> Hey bien, pour le Rone, je viens de poster l’article ! ^^

    Bob ==> Pareil, comme dit en intro, j’etais un peu déçu au depart. Et en l’écoutant en pleine nuit, je me le suis pris en plein coeur. J’aimerai vachement les voir en live…

    Pour le Mondkopf, j’ai VRAIMENT galéré pour l’acheter celui là, n’habitant pas en France. Itunes Japan ne l’avait pas, Amazon et Beatport le bloquait genre “pas dispo sur votre territoire”, pas sur Bleep, la misère. Mais j’ai réussi à l’acheter là, donc je vais pouvoir écouter ça, enfin !

    Dat’

  13. 13 & GOD – Own Your Ghost [8,5/10] Says:

    […] A lire également, la critique de Dat’ sur Chroniques Automatiques, la critique de Tahiti Raph sur Chroniques Electroniques et la critique de Kiran Acharya sur The […]

  14. Newton Isaac Says:

    He les gars, moi aussi j’ai cru le disque un peu gentil mais simple jusqu’à une irrépressible envie de l’écouter au casque au milieu de la nui, et là, les fantomes sont venus, et je suis d’accord, il est beaucoup plus profond qu’il ne peut le laisser paraître.

    Moi aussi j’étais à la Maroquinerie, j’en ai pris pleins les yeux, j’ai adoré, je re signe quand ils veulent, c’est à dire au moins à Dour en juillet.
    Je ne peux trop répéter autour de moi qu’il faut absolument se bouger les fesses pour voir une fois dans sa vie le phénomène DoseOne en concert, dans 30 ans on pourra dire on vous l’avait bien dit les gars….Et chez 13&God, il sert vraiment bien la cause.

    Je vous conseille de mater cette video qui vient de tomber sur youtube du concert de Berlin, qqs jours après Paris, l’ambiance est toute différente. Je crois qu’on a assisté à quelque chose d’unique.

    http://www.youtube.com/watch?v=7eClBZe7z8g

    Sinon de Paris, il restera celle-ci :

    http://vimeo.com/24081679

  15. Neska Says:

    Yop,
    Juste pour dire que pour moi, la meilleure musique de l’année tous styles confondus, jusque là, c’est indéniablement “Beat on Us”, sur ce magnifique album que j’aime chaque jour un peu plus.

  16. whmb Says:

    A detailed intervieew with 13&God on the Quietus:
    http://thequietus.com/articles/06577-13-god-interview-own-your-ghost

  17. google advertising professional Says:

    Hi, after reading this amazing article i am also delighted to share my know-how here with colleagues.

  18. Dell Says:

    I hardly leve a response, but i did some searching
    and wound up here 13 & God – Ownn Your Ghost Blog Archive
    Les Chroniques Automatiques. Andd I do have some questions for you
    if it’s allright. Is it simply me or does it look
    like some off the responses appear like left by brain ddead folks?
    😛 And, if you are writing on additional online sites, I would llike to follow everything fresh you
    have to post. Couuld you make a list of the complete urls of all your public sites like your Facebook page, twitter feed, or linkedin profile?

    My web blog – Dell

  19. DeloraUGolec Says:

    This can be a very good tip especially to the people fresh to the blogosphere.
    Brief but very precise info Thank you for sharing this particular one.
    A must read article!

    Feel free to visit my web page – DeloraUGolec

  20. SookGTummons Says:

    Hi, i do believe that i saw you visited my weblog so i
    arrived at return the favor.I’m trying to find what you should enhance my website!I suppose
    its ok to utilize some of your opinions!!

    Feel free to visit my web-site … SookGTummons

Leave a Reply