KG – Adieu à l’électronique


Die, tronica, die !



Pour continuer à arpenter les disques qui m’ont marqué, notamment ceux sortis chez Gooom, il est difficile, après avoir parlé d’AKA, de ne pas me pencher sur ce KG. Parceque que le disque fut “important” à mes yeux, puis tombé dans l’oubli, ne bénéficiant pas de la même exposition que ces potos AKA ou M83, alors qu’il en avait le même potentiel. KG, c’est un groupe mutant, indéfinissable, sans tenant ni aboutissant. Leur premier disque sur Gooom (le bien nommé Greatest Hits) montre que la formation fait de la musique depuis un bail, avec des morceaux tirés d’obcures Ep absolument introuvables. Puis le label laisse entendre que le mec est finalement seul au manette (remy bux), mais en fait non. Puis on essaie de faire passer cette entité pour un girl’s band, avec photos de nanas indies, faux noms et mensurations à l’appui. KG qui va disparaitre dans le néant quelques années après, avec la fin de Gooom.

Un groupe sale, difficile à vendre et marketer, adepte de l’absurdité sourde et d’une communication brouillée. Il n’y avait que Gooom pour pouvoir gérer ça avec classe. Des titres d’albums (Greatest Hits, Adieu à l’electronique donc) aux chronologies faussement vraies (la césure de Greatest Hits, façon groupe de stade dans la place depuis 20 ans), aux pochettes et tracklisting drogués (le premier disque et son artwork cliché, ce deuxième disque avec sa tracklist de 99 morceaux, même nom pour tous), KG, c’était un peu le vilain petit canard de Gooom, l’entité batarde, autant dans ses visuels que dans sa musique, croisement entre un M83 cancéreux et un Abstrackt Keal Agram noisy. Niveau voyage sonore, ça crisse, ça hurle, c’est sublime, ça n’arrête pas de monter, d’exploser, de faire chialer, mur de sons, bruit blanc et beats d’enfoirés.






Avec les nouvelles technologies, il y a eu basculement dans la manière de faire chier les auditeurs. Le morceau bonus placé après 20 minutes de silence, c’était insupportable au lecteur, à devoir chercher cette dernière en gardant le bouton avance rapide pressé jusqu’à nécrose du pouce. Il suffit désormais de cliquer sur la bonne minute dans Itunes. KG avait adopté une technique différente sur cet Adieu à l’électronique : Le disque est composé de 99 morceaux, tous intitulés S.P.E.C.T.R.E, avec un simple numéro pour faire la différence.
Un morceau supplémentaire est callé sur le Spectre 68, à l’époque, on pouvait y aller directement avec le bouton >>, en comptant dans sa tête, se promettant un gage si on foirait son coup. (ouai je me marrais bien dans ma jeunesse). En plus, tu pouvais chercher avec avidité s’il y avait des surprises ailleurs. Maintenant, ce disque de KG corrompt ton Itunes avec 100 morceaux à 90% vides, Genius se grille complètement, Last-fm sort les contraventions et les Ipod font la grève du shuffle. Ces mecs sont tellement alterno que je suis sur qu’ils avaient prévu le coup. Mr discman est fier d’être encore vivant.

Pour revenir au Tracklisting, certains morceaux ne servent à rien, et seuls les Spectre 1 à 5, 7 à 10 et 68 proposent de t’exploser le cerveau. (Oui il n’y a pas de 6eme morceau, c’est intriguant, je vous l’accorde). Et c’est sans compter les petites surprises suicidaires peuplant les morceaux.


Et si Adieu à l’électronique est ravagé de bout en bout part cet écrin electro-shoegaze-cradingue, il brasse un paquet d’influences et de genres différents. Spectre 1, sur le départ, c’est comme une tuerie de Fluke balayée par une tempête de sable, la horde du contrevent coincée dans un Wipeout. Cavalcade dérouillée, handclaps bien secs, synthés lunaires, ça n’arrête pas de monter, les boites à rythmes s’affolent. Le morceau se calme alors tu penses repartir sur un tunnel techno jouissif, mais tout se brise, les machines se cabrent, bruit blanc, ça sature, claviers dissonants, montée épique, mélodie noyée dans l’acide. Puis une note. Une seule. Une putain de note incroyable, qui sonne pendant quelques secondes et meurt dans les échos, en emportant le morceau entier.

Spectre 2, c’est le diamant absolu, déboulant comme un tube rock avec sa basse menaçante, une note là encore, répétée ad-nauseam. Litanie qui gronde, lignes blade-runnesques. Le choc, hurlement shoegaze, qui soulève la terre, explose tout, puis s’éteint pour une mélodie émo cristalline qui te donne envie de chialer, synthés qui filent vers le ciel et confîment au sublime, les anges te sautent sur la gueule, et de nouveau l’explosion absolue, synthés poussés à bloc, drill’n bass incontrôlée. De nouveau le calme, tirade ambiant pour les larmichettes, avant les assauts finaux, déluge noise-bruit blanc à t’arracher la colonne vertébrale pour te la replanter aussi sec au fond de la glotte. Le morceau absolu.

Plus loin, c’est la violence qui prendra le pas sur l’émo-épique, avec un Spectre 5, hargneux, marche militaire dissonante, parasitée par une stridence façon dentiste, sur lit d’orgues dépressifs. On est pas loin d’un Ventolin en slow-motion, qui va tomber dans la techno baroque, à coup de chœurs fantomatiques sortant du chaos, église écrabouillée dans une casse à auto. Interlude 8bits étonnant, avant la charge finale, entre perceuse hysterique, Gameboy mélancolique, chants religieux et maelstrom indus. On vient se faire mind-fucker, pas de soucis.




Voyant tes tympans en sang, KG compatit, Spectre 7 va sortir l’electronica Warpienne. A la KG. Tri Repetae piétiné par des guitares en fin de vie, qui hurlent à la mort, respirent sur des cadavres d’ampli, saturent en s’étranglant comme jamais. Le le clavier terrible finira de t’arracher le cœur, qui est de toute façon trop malmenée par les variations sonores de la conclusion. Spectre 8, on casse le rythme, balade electro-hiphop-shoegaze lunaire et sublime. Belle comme la mort, avec les rythmes qui tabasseraient une foule entière, des synthés pachydermiques, et une mélodie incroyable. Doppelbanger ne s’y était pas trompé, n’importe qui tuerait pour poser sur un truc pareil. Spectre 9, toujours aussi cradinque et balayé par la horde-noise, se paie un délire disco du feu de dieu, superbe. Avec un kick ultra massif, des synthés bidouillés dans tous les sens, c’est la boule à facette qui continue de briller alors qu’il n’y a que cadavres amoncelés en dessous. Lève la main en l’air, qu’on te la coupe. Milieu du morceau, tout se coupe, silence inexplicable puis rayure horrible qui traumatisera trop d’oreilles (ne pas écouter le morceau en voiture la première fois), pour repartir sur une Disco-émo folle, doublée d’une montée shoegaze qui va voler ton cœur et jongler avec les comètes pendant plus de 3 minutes, montée épique vs orgues mélancoliques, à tomber.

Je n’ai pas parler de Spectre 4 mais il est bien aussi, longue épopée aquatique de guitares torturées et mélodies ambiant. Ou Spectre 10, morceau electro épique bourré de soubresaut, track que les Daft Punk ont essayé de faire 20 fois pour Tron, sans succès, avant de se résigner à faire une Bo toute pourrave. Et Spectre 68, charge Shoegazo-débile hallucinante, ultra massive, façon My Bloody Valentine qui se fait démonter par des clowns héroïnomanes, eux même sodomisés par des pingouins arc-en-ciel ayant passé leur enfance dans la poudre, le tout remixé par une presse hydraulique. Un beau programme. Il n’y a que Spectre 3 pour faire pale figure, dissonante badinerie luttant contre les carries, ça sature, ça crisse, il y a de la mélodie, mais c’est trop harassant pour emporter l’âme. Le morceau étant sauvé in-extremis par une montée finale complètement hystérique, assez dingue.





Cet Adieu à l’électronique est sublime. C’est un disque épique, sale, violent, d’une beauté folle. Un disque transgenre, malade, abouti mais abscons, frisant avec l’auto-saccage. C’est le M83 batard du label. Le M83 raté, le shoegaze harakiri, le mouton noir psychotique, étouffé par la mélancolie. En simplifiant, c’est shoegaze-émo épique, même recette… mais plongée dans une usine, salopée au maximum, jouissif par son image éclopée. Qui préfère la fraise du dentiste aux violons sentimentaux. Celui qui avait le potentiel d’exploser et d’avoir une trajectoire similaire au groupe d’Antibes, a préféré pousser le vice de l’autodestruction au maximum. Ne pas jouer du synthé avec les doigts, mais taper du poing dessus, et laisser 10 touches appuyées en même temps. Choisir de débrancher les machines pendant les plus beaux moments. L’accident de bagnole, carcasse fumante et viscères sur pare-brise. Les Spectre 1, 2, 5, 7, 8, 9, 68 sont des diamants absolus, qui restent ahurissants 8 ans après. A écouter sur un bon soundsystem/casque, ou certains morceaux friseront avec l’inaudible (3, 5 & 9 par exemple, impossible à écouter décemment sur les enceintes d’un ordi portable). Pas d’usure temporelle, ces fresques sont déjà complètement ravagées. Les quelques choix absurdes renforcent la facette asociale du tout (les arrêts brutaux, les sursauts de volume, les silences aberrants, le tracklisting tiré par les cheveux, les voix d’intro annonçant le numéro des Spectres façon livre musical…)


Ce disque donc, sale, crade, au blaze absolument incroyable, a disparu avec son (ses?) créateur, et le label qui va avec. C’est pourtant l’un des plus beaux trésors de la musique électronique française, cathédrale noisy s’effondrant littéralement sur elle-même.






Mp3 :

KG – S.P.E.C.T.R.E. 2





99 Titres – Gooom

Dat’




  • Share/Bookmark
  1. Comix Says:

    Ouaip, c’est frustrant tout ça ! La chronique et le titre S.P.E.C.T.R.E. 2 donnent envie (merci du cadeau !) mais comme le disque est introuvable, nous v’la ben avancés ! Il faudrait ressortir le tout en digital et pourquoi pas gratuit, comme ils avaient fait avec le mix-qui-déchire-le-slip Dark Side Of The Gooom de Dopplebanger ? Hein ? On peut toujours rêver…

  2. Janvier18 Says:

    Super chronique ! Le titre est excellent.
    Comix > Je l’ai commandé, trouvé sur un site UK un peu bizarre (lol), à confirmer :)
    Je placerai le lien ici plus tard si je me fais pas arnaquer 😀

  3. Janvier18 Says:

    Ah oui, et super chronqiue Dat, et merci pour la découverte :)
    Dans le début des anénes 90, c’était NIN aussi qui sur son EP broken s’était amusé à placer des morceaux sur les pistes 98 et 99, ça m’avait marqué à lépoque :)

  4. Dat' Says:

    Comix & Janvier18 ==> Hey, content de savoir que vous appreciez.
    A dire vrai, je crois que c’est l’un des rares disque à etre plus facilement trouvable en CD maintenant (market place discogs / amaton, boutiques d’occaz genre Gibert and co…) qu’en Mp3, comme si le disque avait disparu…
    Effectivement, je ne serais pas contre une sortie digitale des sorties Gooom, une bien bonne idée ça !
    Ah oui pour le Broken, j’avais oublié tiens !

    dat’

  5. staphi Says:

    Ici ils on l’air de l’avoir :

    http://www.cdandlp.com/artist/0-0-0/1/1/kg.html

    mais bon, 31€… à ce prix là moi j’achète pas.

  6. Swoosh Says:

    Merci pour la découverte, le morceau est envoutant et m’a bien donné envie d’écouter tout l’album !
    Comme d’habitude, tu es toujours aussi agréable à lire.

  7. KzrData Says:

    Ça a l’air bien sympa mais effectivement 31euros sur une impression… Donc si quelqu’un sait où le trouver moins cher (voir pas du tout cher…)

  8. Dat' Says:

    Ahah effectivement, 31 euros, ils ne se font pas chier… Par contre le “Greatest Hits” est à 8 euros, et il est drôlement cool aussi.

    Je pense que ce “Adieu à…” peut se trouver moins cher avec un peu de chance…

    Pour les cd rares, j’opte souvent pour le Marketplace discogs : http://www.discogs.com/sell/list?release_id=209258&ev=rb
    amazon.uk est bien fourni aussi en général… !

  9. KzrData Says:

    C’est déjà plus abordable… Plus qu’à jeter une oreille sur les tracks dispos avant mais si c’est du niveau d’AKA, ce cd est mien.

  10. janvier18 Says:

    je l’ai payé 6 livres à titre perso, 30 E c’est abusé, mais le lien de Dat propsoe des bons prix aussi :)
    malheureusement d’occaz, et c’était en fait le seul exemplaire du magasin uk.
    Par contre, j’ai bloqué sur la piste 9 et sa rythmique digne de NIN (bonne période soit milieu 90’s) justement, une des influences du groupe, clairement (enfin pour moi)
    Putain ce morceau démonte tout ! Mon gros coup de coeur de l’album :)
    Un disque vraiment sympa, merci pour la découv’ !

  11. janvier18 Says:

    ah oui, et j’adore les voix qui à chaque fois donnent le numéro du morceau, je sais pas, ça rajoute vraiment un truc, je sais pas quoi, mais j’adore lol

  12. Dat' Says:

    kzrData ==> Apres ce n’est pas “du” aka, c’est diffèrent, mais pour moi, ce disque est quasiment aussi culte qu’un Bad Thriller par exemple…

    Janvier18 ==> Hey, tu l’as reçu vachement rapidement si j’en crois ton premier post !!!
    Pour l’influence, je pense qu’il y a un grand fourre tout, un peu aller voir du coté de N.Order et du Shoegaze aussi. Pour la piste 9 par contre, j’ai vraiment l’impression que KG a voulu balancer un morceau de Disco pure, (les rythmes, les synthés, c’est ultra disco) mais complément vicié, cassé, et épique bien sur !! Enfin, en tout cas, on est d’accord, un morceau incroyable !
    Yep pour les voix, j’aime aussi, dommage qu’elle ne fasse pas le décompte des 99 pistes ahah.

    Dat’

  13. janvier18 Says:

    oui, j’avais peur du site, et ils ont l’air super sèrieux en fait :)
    cette piste 09 est en effet terrible, et tout à fait d’accord aussi pour New Order ;). Mais j’avoue que la piste 05 est toute aussi belle, dans un autre registre.
    Donc je corrige : ce n’est pas un disque sympa, c’est un disque excellent, bien qu’imparfait, mais bizarement c’est ce qui fait son charme, en tout cas, merci à toi de m’offrir mon premeir cou pde coeur de l’année 😀
    (du coup j’ai commandé leur album précédent, bcp plus facile à trouver)

  14. KG lebt noch Says:

    Mesdames bonsoir
    Il me reste quelques cartons d”Adieu à l’électronique”, pour ceux qui veulent.
    WVIIIatFREE.FR
    Bien des choses
    Adieu

    KG

  15. KG lebt noch Says:

    Chouette chronique, au passage, merci bien.

  16. Dat' Says:

    Ah, merci pour ça !!! et pour le tuyaux concernant les cartons.

    dat’

  17. KG [électro rock] | VERTIGOO Says:

    […] de disque : KG. Pour faire simple, KG est un mec qui m’a traumatisé à vie avec son album Adieu à l’Electronique, monument de l’électronique française crade et mélancolique, un petit chef d’œuvre hors […]

  18. UndergroundGringo Says:

    Mais il est sorti quand ce skeud?
    J’ai lu par ci par la que KG avait existé de 93 à 97 et sur Discogs ils disent que Adieu à l’électronique est sorti en 2002.
    Je m’y perd.
    Mais putain entre Passage Secret et ça j’ai juste plus besoin d’écouter autre chose maintenant.

  19. Emmie Vigneault Says:

    House Lawyers?[…]just below, are some totally unrelated sites to ours, however, they are definitely worth checking out[…]?

  20. Rachelle Goldblatt Says:

    Heya i for the first time here. I found this board and I to find It truly helpful & it helped me out a lot. I hope to provide something back and aid others such as you helped me.

  21. Rupert Gomer Says:

    Oh my goodness! a great write-up dude. Thanks a lot However My business is experiencing problem with ur rss . Don know why Not able to register for it. Is there everyone obtaining identical rss issue? Anyone who knows kindly respond. Thnkx

  22. Tai game chem hoa qua Says:

    What i do not realize is in reality how you’re now not actually a lot more smartly-favored than you may be right now. You’re so intelligent. You already know therefore considerably in relation to this matter, made me individually consider it from numerous varied angles. Its like women and men aren’t involved unless its one thing to do with Lady gaga! Your personal stuffs outstanding. Always care for it up!

  23. Tai game 7 vien ngoc rong Says:

    Hey there I am so delighted I found your website, I really found you by error, while I was researching on Aol for something else, Nonetheless I am here now and would just like to say thank you for a tremendous post and a all round enjoyable blog (I also love the theme/design), I dont have time to read it all at the moment but I have bookmarked it and also included your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up the fantastic job.

  24. Tai game dot kich 3D Says:

    Ive been exploring for a little for any high quality articles or weblog posts in this kind of space . Exploring in Yahoo I eventually stumbled upon this website. Studying this information So im happy to show that I have a very excellent uncanny feeling I came upon just what I needed. I most no doubt will make sure to dont disregard this site and provides it a look on a continuing basis.

  25. Tai game thien long bat bo 3D Says:

    Online Cheap Auto Insurance Quotes […] that is the end of this article. Here youll find some sites that we think youll appreciate, just click the links over[…]

  26. Tai game do sat mobile Says:

    hello!,I love your writing so so much! share we keep in touch more about your article on AOL? I require a specialist on this house to solve my problem. Maybe thats you! Looking forward to look you.

  27. View Private Facebook Pictures 2015 No Download Says:

    The HTC 7 pro mobile phone also has a 5 megapixel camera that allows 720p HD Video recording
    capability. That brings us to step number two: picking the images, photos or graphics of your choice.
    Respond timely not only to direct responses but also to all comments, brand mentions or hashtag references.

  28. quest bars Says:

    I believe everything said made a ton of sense. But, what about this?
    what if you composed a catchier post title? I mean, I don’t wish to tell you how
    to run your website, however suppose you added a post title to possibly grab people’s attention?
    I mean KG – Adieu à lélectronique Blog Archive Les Chroniques Automatiques is kinda plain. You ought to peek at Yahoo’s home page and watch how they create news
    titles to grab people to click. You might add a video or a picture or two to grab readers interested about everything’ve written. Just my opinion, it might
    make your posts a little bit more interesting.

  29. IngerLEllrod Says:

    This is the right web site for everyone who
    wishes to understand this topic. You know a whole lot its almost hard
    to argue with you (not that I really would want toHaHa).

    You definitely put a fresh spin on a topic that has been discussed for
    many years. Great stuff, just great!

    Here is my web site … IngerLEllrod

  30. AdrianLRucks Says:

    I wanted to be grateful for this fantastic read!! I absolutely enjoyed every little it.
    I actually have you saved like a favorite to look at new facts you post

    Review my web blog: AdrianLRucks

  31. JesseAVeto Says:

    This is the right website for everyone who would like to
    understand this topic. You know so much its
    almost tough to argue with you (not that I really will need toHaHa).
    You certainly put a new spin on a subject
    which has been discussed for ages. Excellent stuff, just wonderful!

    My webpage; JesseAVeto

  32. voyance Says:

    Fantasttic beat ! I would like tto apprentice while you amend your site, howw
    could i subsecribe for a blkg web site? The account aided me a acceptable
    deal. I had been tiny bit acquainted of this your broadcast
    offered bright clear idea

Leave a Reply