Rone – So So So


Fly Fly Fly Night Night Night



Alors là, c’est une vraie bonne nouvelle. Je regarde d’habitude d’un œil torve les envois de mailing-list reçus en masses sur les sorties de disques, et voila que déboule dans ma boite une missive d’Infiné intitulé ‘Nouvel Ep de Rone, So So So’. Après m’être déboité l’épaule en tombant de ma chaise sous l’effet de la surprise, je reprends les esprits et achète directement le tout sur Bleep.

Rone, (à ne pas confondre avec Lone, souvent dans ces pages) est l’un des mecs me fascinant le plus dans l’electro française à coté de Nil Hartman, Mondkopf ou Das Glow. Rone, c’est de l’electro-techno-(insérer mention souhaitée) taillée à l’or fin, la belle, la mélodique, la mélancolique, matraquée par les rythmes et les envolées de claviers. Il avait sorti, en 2009, ce qui était (et ce qui reste) pour moi l’un des tous meilleurs albums de cette année là. Il était trop court, il était un peu incomplet, pas révolutionnaire pour un sou. Et pourtant parfait dans ses litanies, son impact, sa beauté bucolico-neurasthénico-urbaine. (ça donne tout de suite très envie), ce Lp discret était le disque que j’avais le plus écouté en 2009, et peut être encore en 2010. A le connaitre par cœur, à pouvoir te chanter (mal) la galette de bout en bout sous la douche, à faire chier tous tes potes en leur lâchant pour la centième fois “mais si mais si, écoute là, maintenant, comme c’est beau” “ouai euh ok mec, et sinon les bières, c’est où ?”. Ah sinon, ais-je déjà dis que son morceau Flesh était miraculeux, condensant tout ce que je préfère dans une piste electro ?


Alors forcément, on en attend plus. Sortir un excellent album, c’est surtout provoquer l’impatience, s’obliger à devoir en faire encore plus, creuser les chemins arpentés sur le premier essai. Exacerber ce coté electro mélodique en mode “complètement perdu à 4am dans un club / chez toi, sur ton balcon, à divaguer mentalement en regardant la ville mourir”






L’Ep commence par le morceau titre, So So So, absolument épique, long de 7 minutes, étirant les paysages de Spanish Breakfast sur quelque chose d’encore plus dingue et homérique. Synthés spatiaux, superbes, beats techno pépères, et l’on se dandine en fin de nuit sur sa bouteille à moitié vide, à se balancer de droite à gauche comme un zombie, en prenant bien soin de fermer les yeux à chaque zébrures de stroboscopes, le cerveau ravagé par les odeur de clopes. 2min30, des petits voix samplées, que l’on croirait directement sorties du Surf Solar de Fuck Buttons (il n’y a que moi qui pense ça ?) déboulent, et font échouer le titre sur un break ambiant au piano. C’est beau, tu as lâché ta bière pour ouvrir les bras et sourire comme un con au milieu de la pièce, les gens dansent, se draguent, se jaugent, se touchent, mais toi tu t’en fou, tu continues de basculer, de savourer ce putain de voile noir qui te descend sur la tronche. Et au moment, tu frôles l’anévrisme, où la perte d’équilibre t’étouffe, le morceau part sur son dernier tiers dans une direction lumineuse, plus optimiste. Sur la mélodie implacable du départ se greffe une litanie plus guillerette, tout en retenue, détails et petites incursions, le tout taillé avec les trippes. C’est deep, dansant, neurasthénique, épique, cristallin. C’est dépressif et euphorique dans le même mouvement, c’est pleurer comme un connard assis sur le trottoir, alors que tout le monde fête le départ définitif de ton meilleur pote dans le bar d’à coté. Ce pote qui vient s’asseoir à coté de toi pour trinquer une dernière fois, chialer un peu puis éclater de rire. C’est sourire en repenser à tes histoires gâchées, laissez moi crever. La folie ce morceau.



Tu es déjà lessivé. Mais il y a Nakt qui se profile, et te file une mandale similaire, à te découper le cœur en huit, à te filer des papillons dans le ventre pour l’année. Mélodie cristalline, petites clochettes electronica, beat feutré. 10 secondes, tu es déjà convaincu d’aimer ce morceau. Trente secondes, la track commence réellement, tu tombes sans fin dans un gouffre aux parois pleines de couleurs. 1 minute, tu n’as même plus envie d’attendre l’album de Plaid ad vitam aeternam. Parce que cela ne pourra surement pas être aussi bien que ça. C’est tout simple (mélodie cristalline / beat) et pourtant le morceau semble en 3d, se déplie sans cesse, et fini par se nécroser dans une reverb anxiogène. C’est fini ? nan, deuxième phase, cette fois c’est Enter The Void version émo. Tu as les mêmes couleurs folles, les mêmes néons qui grésillent, la même envie de voler. Pas au dessus des nuages, ça c’est chiant, mais bien de planer au dessus de rues crades et multicolores, au beau milieu de la nuit, détaché de toute autre sensation. Flotter, bouffer la ville par le haut, sauter de toits en toits, chevaucher des impasses grillées par des lumières roses et bleues, se faire aveugler par des lampadaires arc-en-ciel. Se balader dans le Kabuki-cho après une nuit blanche, démonté par des somnifères. Tu as l’impression de flotter, de perdre pied ? C’est normal.

C’est déjà la fin, avec Planet Zoo, qui continue d’étirer le trip en gommant un peu plus le coté dancefloor du tout, pour partir sur des terres complètement oniriques. Là aussi, une mélodie pure comme la mort, electronica dans caverne de glace. Là aussi, le morceau te flingue des le départ. La rythmique n’est plus réellement techno, le beat est syncopé, asymétrique, fou, superbement calé sur la litanie limpide, et sur les plaintes discrètes du synthé en fond sonore. Là aussi, le traitement est dingue, c’est en mode cathédrale, la montée de claviers dans le cœur du titre est incroyable, ça te prend la gueule, et la conclusion céleste, à la “28-jours-plus-tard-on-sort-de-Londres-en-bagnole” est parfaite. Rone t’arrache enfin les ailes, te fais bouffer le goudron, pour te laisser caner comme une merde, un grand sourire béat imprimé sur la tronche.





Sérieusement, cet Ep est mortel. Dingue. Tellement beau, sans jamais se délester de ce petit coté club, de cette facette techno si maitrisée. Sur cette nouvelle livraison, Rone, en donnant encore plus d’importance aux mélodies, balance sa musique sur des terres que je n’espérais même pas arpenter, tant le mec semble avoir confirmé sa musique, sa technique, sa façon de créer. Même plus besoin du verbiage de Damasio pour te crever le palpitant. Le seul problème, c’est que de filer un Ep aussi abouti donne tout de suite envie d’avoir un vrai deuxième Lp sous la dent. Alors je conjure le label Infiné de s’inviter chez Rone, de lui coller un flingue sur la tempe, et de lui demander gentiment un deuxième album. Ou de lui envoyer un mail sympa quoi, un truc dans le genre. (Bon le deuxième album est déjà prévu en fait) Pour se la jouer communiquer de presse, j’ai fais écouter l’Ep à un pote anglophone. Sur le deuxième morceau, après une écoute concentré, il m’a dit “whao, this so (so so) fucking beautiful” un peu candide. Et je pense sincèrement qu’il n’y a pas grand chose à rajouter à cette déclaration. C’est d’ailleurs le truc le plus beau qui m’a été donné d’entendre cette année, avec le Lp de Creosote et Hopkins.

En grand insomniaque, je rêve souvent, en dormant, de ne justement pas pouvoir dormir (ironique punition de l’inconscient englué par les somnifères). Avec ce So So So de Rone, je peux enfin rêver de voler au dessus des villes, kaléidoscopes de néons, quartiers crades, collines vertes et soleil écrasant. Même quand je ne pionce pas. C’est magique.





Rone “So So So EP – 3 Tracks Teaser” iF2034 by InFiné Music





3 Titres – Infiné

Dat’




  • Share/Bookmark
  1. Skowz Says:

    Et ben voila, quoi dire de plus ? Je partage complétement ton avis.
    J’invoque toute la patience que j’ai en moi pour attendre son futur Lp.

    Pour le Mondokpf, j’ai un peu de mal, j’arrive pas à rentrer dedans. J’ai largement préféré son Ep “Day of Anger”

    ps : Sympa la bannière de différentes couleurs (ou alors j’viens juste de le remarquer ?)

  2. Neska Says:

    Héhé ca fait une semaine que je l’écoute, je suis tout à fait d’accord avec toi. Magnifique, surpuissant. D’ailleurs, cet EP tombait très bien parce j’ai seulement chipé le précédent essai il y a deux mois environ. Depuis, je plane sans pouvoir retomber à chaque fois que j’écoute Bora Vocal avec Mr Damasio, dont je viens aussi d’acheter le livre (La horde du contre-vent, pour ceux qui veulent) par la même occasion. Pas encore commencé, mais ca ne saurait tarder.

    Et pour la petite histoire, Rone habite désormais à Berlin. D’après l’un de ses mails que j’ai pu voir, il est super épanoui, et ca ne m’étonnerais pas que la suite soit encore plus remarquable… Sinon, j’avais pas fait le rapport avec le Fuck Buttons, mais maintenant que tu le dis, ca a du sens, c’est vrai.

    Enfin bref, délectation, délectation… jusqu’au prochain album ! Enjoy ^^

  3. staphi Says:

    Waou! Je veux ça!

  4. staphi Says:

    ça me fait penser à Kettel qui a fait des trucs super dans ce style, mais dont il faut faire un certain tri dans sa conséquente discographie.

  5. K Says:

    Yes Dat’ tu m’avais fait decouvrir Rone avec Spanish Breakfast et la cet EP… juste magnifique… acheté direct et en ecoute au moment ou je tape ce message. Mashigaenai, vraiment beau. Sinon toujours sur Tokyo? Dis moi si tu as quelque plan soirées. Je m etais echappé 1 mois au Cambodge et 1 semaine en Europe ( j etais au festival de Cannes pour recuperer un prix que j ai eu pour un clip :) du coup un peu deconnecté avec la vie nocturne de Tokyo

  6. Dat' Says:

    Skowz ==> Ouai, le prochain Lp risque d’etre dément, si c’est de la même teneur.

    Le Mondkopf, je ne l’ai pas encore assez écouté pour lacher un avis définitif, mais pour le moment, j’aime beaucoup. Bien massif, bien noisy mais toujours aussi beau, ça m’a l’air d’etre du tout bon. Effectivement, Day Of Anger est un titre fou.

    Neska ==> Pour le rapport avec Fuck Buttons, c’est vraiment les petites voix charcutées qui font “ahiaeheh” (c’est tout de suite plus clair), j’ai l’impression que c’est le même “sample/son” que l’on retrouve dans Surf Solar.

    Pour Damasio mec, je veux bien ton avis après lecture. La Horde est un grand grand grand roman. (malgré une ou deux faiblesse, la description des combats “ailés” par ex, mais c’est 30 pages dans tout le bouquin, pas très grave)
    Je trouve le style d’écriture de Damasio incroyable perso, ce mec me happe en faisant danser les mots. J’avais relu ses bouquins juste pour son écriture d’ailleurs.
    Je te conseille vraimetn de lire sa “Zone du dehors” aussi, génial, tout aussi fascinant dans son utilisation des mots. Moins poétique peut etre, plus politique surement, mais tout aussi maitrisé. Une autre facette. Bref, vivement conseillé.
    J’aimerai tellement qu’il se mette à écrire un nouveau livre… !

    Staphi ==> Ah oui pas faux pour Kettel. J’aimais bien ce que faisait ce mec, meme si je n’ai, je crois, jamais aimé un Lp de Kettel sur sa totalité. Mais certains morceaux sont vraiment beaux.

    Dat’

  7. Dat' Says:

    Yo K !

    Nos messages se téléscopent ahah…

    Bien joué pour Cannes !

    Tu as un lien pour que l’on voit ton clip ? ça m’interesserait drolement… !

    Pour les soirées… il y a vendredi prochain, Mustard Pimp x M-flo au Trump H. Il y a Vibert et Mu-zic (Paradinas) au Womb aussi !!
    (La derniere fois que j’ai vu Vibert au Womb, c’etait n’importe quoi ahah. Le mec etait avec son ordi, les pieds sur la “table”, à fumer une clope d’une main et passer de la musique de l’autre. Au bout d’une demi-heure de techno, Vibert a décidé de “casser” la soirée en passant de la Salsa (au womb !) pendant 20 minutes, avant de repartir sur du Squarepusher, Aphex et consorts… Tu y etais? Il parait que Vibert fait ça souvent, c’etait pas banal en tout cas…)

    Dat’

  8. staphi Says:

    Pour Kettel, c’est pareil, je n’ai jamais apprécié un album dans son entièreté, mais je recommande quand même son EP avec Secede “Perspeeks”. 4 morceaux, tous biens. Et personnellement j’aime beaucoup celui-ci :

    http://www.youtube.com/watch?v=9b0_OhFl69Y

  9. Neska Says:

    @Dat : Yo. Ba écoute j’ai tout juste commencé à le lire. Pour le moment, c’est super bizarre. On comprend pas grand chose au début, j’espère que ca s’arrange après ! Meme si j’imagine que oui.
    D’ailleurs, si qqu’un sait comment récupérer le journal audio de Damasio.. je suis preneur !

    Merci :) Porte toi bien

  10. Georges Says:

    Wahou. D’habitude les trailers ressemblent à une soupe indigeste fourre-tout “j’essaye d’en mettre plein la vue dans le minimum de temps possible”, et là cette grâce, cet élan…. Plus fort que Spanish Breakfast, la barre était haute quand même…

    Sinon d’accord avec toi, les voix dans le fond me font énormément penser à celle de Surf Solar, et la Horde est un des (le?) bouquins les plus extraordinaire qu’il m’ait été donné de lire.

    Par curiosité, qu’as tu pensé du 2° album de Mondkopf ? Autant le premier m’avait vraiment fait voyagé, autant celui ci (que je n’ai pas encore beaucoup écouté certes) me rebute par son coté vraiment froid et dark…

  11. m-salami Says:

    Absolument génial, musique qui donne de l’espoir

  12. Dat' Says:

    Neska ==> Arg je n’avais pas vu ton message.

    Alors oui je te confirme le debut de la Horde est assez bizarre. Tu es directement placé dans le feu de l’action, au milieu de la horde, au milieu d’une situation que tu ne comprends pas. Car tu fais parti du groupe, comme un “bleu”. Le tout s’explicite assez rapidement néanmoins, apres une 50aine de pages, tu commences à comprendre les codes, les personnages, les liens.

    Ces démarrages bizarres, Damasio semblent les aimer. Pour “la Zone du dehors”, c’est pareil, les 50 premieres pages sont difficiles à encaisser, on ne comprends pas trop, c’est très onirique et un peu abstrait, avec ces mots inventés, ce vocabulaire que l’on ne pige pas (voir meme les jeux de sonorités pour “la horde”), des trucs difficiles à “imaginer” dans sa tete. Et puis apres l’introduction, la Zone du Dehors part sur une charge futuriste très concrete, superbement maitrisée. Au depart, on est un peu perdu avec Damasio, puis l’on pige son vocabulaire, sa façon d’écrire, et c’est mortel.

    Georges ==> Oui, j’ai trouvé le teaser vraiment parfait, je l’ai écouté une fois et je me suis directement dit “aarg je dois acheter ça tout de suite, ou est ma CB”. Comme quoi, le teaser est donc bien reussi ahah;

    J’aime beaucoup l’album de Mondkopf, je pense meme le preferer au premier, meme si je manque encore un peu d’écoute pour me prononcer. Une chronique sera surement postée dans quelques temps… !

    salami ==> pas faux

    Dat’

  13. Dodochampion Says:

    Moi aussi j’ai pensé a Surf Solar sur So So So ! Ca m’étonnait que personne ait fait la remarque avant moi aussi…
    Chouette chronique, et sur-chouette EP, ils sont pas nombreux ceux que j’attend comme un dalleux au point de craquer et de mettre 3€ dans un digital plutôt que dans un leak mi-figue mi-raisin, ça m’a enlevé une certaine part de culpabilité et je n’en ai que mieux apprécié ses trois morceaux de bravoure. J’espère vraiment que son nouveau LP va plus tarder, sur son live au Rex Club mis en ligne y a quelques mois de ça y avait certains tracks qui frolaient l’érection des tympans quand même.

    Tiens sinon Dat’, je me disais que ça t’intéresserais :

    Lysergic, c’est un mec qui a posté ça sur son bandcamp y a 5-6 mois, et je sais que c’est complètement ton délire : les bonnes grosses nappes façon Clubroot, et un délire dubstep un rien bluesy très proche des premiers EP de Blake (notamment son EP avec Airhead, mon préféré). Et accessoirement, ça fout les jetons, donc c’est bien.

    Sinon pas convaincu non plus pour le Mondkopf, c’est définitivement le type que j’ai ENVIE d’aimer, mais y a rien a faire ça me prend jamais, je trouve ça toujours trop prévisible, trop stéréotypé même… Ca n’enlève rien au fait que j’apprécie bien plus le feeling de ce nouvel album par rapport a celui faussement bucolique du premier, mais je trouve qu’il va jamais au bout de son délire, c’est hyper frustrant quoi…

  14. Dat' Says:

    Dodo ==> Yeah ! Effectivement, j’ai hate que le Lp déboule. Je n’avais écouté son rex club qu’une fois, il faudrait que je retente le tout. Je n’etais pas du tout au courant qu’un Ep etait prevu deja, donc cela avait été grosse surprise en voyant l’annonce de Infiné le jours de sa sortie.

    Je ne connaissais pas Lysergic, je vais écouter ça. Ta descritpion donne envie en tout cas ahah. Le fichier de ton lien, c’est un truc qu’il filait gratuitement?

    Dat’

  15. Dodochampion Says:

    Non, c’est payant sur son bandcamp (une misère ceci dit), mais je pense que tu préférerais avoir un mp3 de bonne qualité, ça permettrait de te faire une meilleure idée… D’ailleurs le type a rien remis sur sa page depuis ça, les BOULES.

  16. Dat' Says:

    Ok merci pour les précisions. Si c’est payant sur son bandcamp, je vais enlever le lien ici par contre. Mais je vais ecouter ça avec attention, merci pour le tuyaux !

    dat’

  17. funky5 Says:

    bon très beau ep pour ce qui est de la comparaison avec kettel pas du tout d’accord.Kettel c’est plutôt idm pas du tout côté techno.(2 très sympa derniers albums)

    Par contre il y a aussi quelque chose qui est sortit de très joli dominik eulberg diorama ,bon là c’est plutôt côté techno…….mais pas que……. aussi jette une oreille sur Vektroid – Starcalc sur bandcamp(ça c’est pas du tout techno ,côté flying lotus……..electro rap nostalgique couché de soleil +un peu de lsd (bon ya tellement de bons albums à écoutés)

  18. bobz Says:

    En effet, bel ep 😀 j’apprécie vraiment Nakt.

    En parlant de Mondkopf, pas de chronique sur son dernier album? :d

  19. Dat' Says:

    Ben le probleme c’est que je crois que le Mondkopf ne sort qu’en Septembre dans ma contrée…

    Mais je vais passer en france 2 semaines cet été, je vais en profiter pour acheter quelques disques !! (dont le mondkopf, le kaly live dub…)

    Dat’

  20. Tai game chem hoa qua Says:

    Hi there, just turned into alert to your blog through Google, and located that it is really informative. I am going to be careful for brussels. Ill be grateful should you continue this in future. Numerous other people might be benefited out of your writing. Cheers!

  21. Tai game biet doi sieu anh hung Says:

    Oh my goodness! a tremendous article dude. Thanks Nonetheless I’m experiencing concern with ur rss . Dont know why Unable to subscribe to it. Is there anyone getting similar rss problem? Anybody who knows kindly respond. Thnkx

  22. Tai Game of War Says:

    I dont even understand how I finished up here, but I believed this post used to be good. I don’t realize who you might be however certainly you’re going to a famous blogger in the event you are not already 😉 Cheers!

  23. Tai game Talking Tom Cat Says:

    Hi there, simply was alert to your blog via Google, and found that its really informative. Im going to watch out for brussels. Ill be grateful if you happen to continue this in future. Numerous other folks will likely be benefited out of your writing. Cheers!

  24. Tai game do sat mobile Says:

    Nice post. I discover something harder on different blogs everyday. Most commonly it is stimulating to read content off their writers and employ something from their site. Id want to apply certain while using the content in my blog whether you do not mind. Natually Ill supply you with a link with your internet weblog. Thank you sharing.

  25. Tai game quy chien tam quoc Says:

    hello!,I love your writing so so much! share we keep in touch more about your article on AOL? I require a specialist on this house to solve my problem. Maybe thats you! Looking forward to look you.

  26. Tai game anh hung xa lo Says:

    Sorry for the large review, however Im genuinely loving the brand new Microsoft zune, and hope this particular, as well as the superb reviews some other men and women wrote, can help you decide if it is the appropriate choice for you.

  27. acheter fichier email Says:

    Vous voulez acheter des fichiers emails pour
    votre campagne publicitaire ?
    Alors n’hésitez pas, frappez à la bonne porte, allez sur acheter-fichier-email.fr
    Vous venez d’ouvrir votre propre entreprise ou vous désirez
    simplement augmenter vos ventes. Rien de plus simple, achetez des fichiers
    email entreprise sur acheter-fichier-email.fr Cela va vous permettre de générer un meilleur chiffre d’affaire très
    rapidement.
    Choisissez et acheter un fichier email, qui vous convient.

    Vous pourrez ainsi atteindre des milliers de personnes qui vont générer du trafic sur votre site.

    Acheter un fichier email n’a jamais été aussi facile, vous choisissez la thématique que vous souhaitez.

    Acheter un fichier email, cela va vous permettre de faciliter la mise en place de votre campagne Marketing, l’emailing est très en vogue actuellement, cela réduira vos coûts par rapport à l’envoi de courrier postal et vous gagnerez en rapidité.

    Grâce à acheter-fichier-email.frvous pourrez
    vous passer d’un démarchage marketing long
    et fastidieux.
    Grace à l’achat un fichier email et vous pouvez annoncer un nouveau produit ou un événement auquel vous
    allez participer.
    Acheter un fichier email et vous êtes certain de vous faire connaître, d’augmenter vos ventes,
    d’augmenter votre chiffre d’affaire et de cibler les
    personnes souhaitées.
    Pensez que ce n’est pas une dépense mais bien un investissement.

    Acheter en un clic sur acheter-fichier-email.fr

  28. acheter fichier email Says:

    Vous voulez acheter des fichiers emails pour
    votre campagne publicitaire ?
    Alors n’hésitez pas, frappez à la bonne porte, allez sur acheter-fichier-email.com
    Vous venez d’ouvrir votre propre entreprise ou vous désirez simplement augmenter vos ventes.
    Rien de plus simple, achetez des fichiers email entreprise sur acheter-fichier-email.com com
    Cela va vous permettre de générer un meilleur chiffre
    d’affaire très rapidement.
    Choisissez et acheter un fichier email, qui vous convient.
    Vous pourrez ainsi atteindre des milliers de personnes qui vont générer du trafic sur votre site.

    Acheter un fichier email n’a jamais été aussi
    facile, vous choisissez la thématique que vous souhaitez.

    Acheter un fichier email, cela va vous permettre de faciliter la mise en place de votre
    campagne Marketing, l’emailing est très en vogue actuellement, cela réduira vos coûts par rapport
    à l’envoi de courrier postal et vous gagnerez en rapidité.
    Grâce à acheter-fichier-email.com vous pourrez vous passer d’un démarchage marketing long et
    fastidieux.
    Grace à l’achat un fichier email et vous pouvez annoncer un nouveau produit ou un événement auquel vous allez participer.

    Acheter un fichier email et vous êtes certain de vous faire
    connaître, d’augmenter vos ventes, d’augmenter
    votre chiffre d’affaire et de cibler les personnes souhaitées.

    Pensez que ce n’est pas une dépense mais bien un investissement.

    Acheter en un clic sur acheter-fichier-email.com

Leave a Reply