Tim Hecker – Ravedeath, 1972


Studio Suicide



Je vais repartir dans mon discours de vieux grabataire ronchon, mais c’est drôlement chiant quand la “haute technologie” vous lâche : Le lecteur cd de mon macbookprogris a décidé de mourir sans les honneurs, et après avoir acheté un Superdrive pour rien (sous les bons conseils de nos potos d’apple store), vu que cela ne marche que sur les nouveaux MacNikeAirTruc, (Heureusement, j’ai pu être remboursé, merci bien) je me suis retrouvé un peu con, à ne plus pouvoir écouter mes disques chez moi. Bref je ne peux écouter mes Cd que sur mon fidèle Discman vieux d’une demi-douzaine d’année  exclusivement, qui marche dix fois mieux qu’un macbook d’il y a deux ans, déjà cramé donc, d’autant plus que je ne peux plus importer mes cd dans itunes. Et je l’aime bien mon ordi hein, ne me faites point dire ce que…

Heureusement, je vais pouvoir acheter un lecteur CD-usb trop pimp la semaine prochaine, et sauver ce site de la révolte informatique en cours. Alors voilà, là, c’est une chronique faite avec un discman et un casque sur les oreilles, à devoir presser les touches << et >> pour revenir sur un fait marquant, un discman qui fait un “pipipipipi” stressant quand tu mets pause, mais surtout un discman balaise et travailleur, ici c’est à l’ancienne, on est des artisans de la chronique. Forcément décrypter un World’s End Girlfriend avec cette méthode serait comme parler d’un film en tournant soi-même la bobine.

Il faut donc un disque calme, ample, et ça tombe bien, car le maitre de l’ambiant-electronica-shoegazy Tim Hecker revient avec un disque que j’ai attendu comme la mort. Parceque le bonhomme a sorti deux albums splendides coup sur coup (Harmony in Ultraviolet et An Imaginary Country), parce que la pochette de ce Ravedeath 1972 est drôlement belle, parce que les titres des morceaux forcent le respect, et qu’enfin le premier extrait du nouvel LP m’avait renversé à l’écoute. Et que chroniquer ce genre de musique avec un matos un peu rétrograde (mais fidèle), ce n’est pas grave, car il suffit d’appuyer sur play et se laisser emporter.







Alors forcément, il est difficile de faire du piste par piste avec un disque pareil, d’autant plus que Hecker est encore plus évasif que de coutume sur ce disque. Partant du concept de marier electronica et orgue d’église enregistré à Reykjavik, le disque offre, à la première écoute, de longues plages enfumées où les notes d’orgues se perdent dans des murs de sons grésillants. D’autant plus que ce Ravedeath1972 est une réflexion autour des instruments détruits par l’homme, des cd inutiles que l’on écrase par milliers, des pianos balancés par les fenêtres et autre grand mères choisissant le mauvais moment pour traverser la route. Bref, que des choses joyeuses. Alors voila, cet album est drôlement bien dans son ensemble, mélange de nappes cristallines et larsens cradingues. Difficile d’en dire plus. Pourtant de individualités sortent, et cognent en plein bide :


L’ouverture déjà, sublime. The Piano Drop, sensé illustrer l’artwork et le cœur du disque, n’est qu’une montée linéaire. Dérouillée par les parasites, le mur noise, les saturations en tout genre. Au milieu de ce marasme, une mélodie divine, à chialer, qui perce graduellement la coque sauvage, qui se libère, déploie ses ailes et finit par crever dans les échos. Synthés, orgues, cœurs mystiques, j’en sais rien, mais c’est d’une beauté folle. Le morceau a cramé tes enceintes, mais t’as piétiné le cœur dans le même mouvement.
Un peu plus loin, et après avoir été subtilement malmené par In The Fog I & II et leurs ellipses plongeant dans un magma peu rassurant, qui file presque le vertige au casque, la partie III sort l’orgue mélancolique, rayé par des tirades noise du plus bel effet. La mélodie est tire-larme, presque religieuse, et dérouillée par des saturations qui n’en finissent plus de faire trembler la glace. Avant qu’un piano ne se face entendre, quelques notes, océan de bruit qui avale le tout, notes aigues presque sci-fi, on étouffe.

Hatred Of Music I ne s’est révélé qu’après quelques écoutes, avec un piano presque aléatoire, du field recording bizarre, et surtout une mélodie incroyable qui prend petit à petit de l’ampleur. Qui va tout bouffer, comme l’introduction la plus épique d’une electro-shoegaze que l’on aurait coulé sous le béton. Qui hurle à n’en plus finir, volcan qui laisse échapper la vapeur par à-coups, solo de saxo drogué d’un mec qui est convaincu de mourir l’heure d’après. C’est dissonant, plein de désespoir, mais en même temps sublime, démultiplié par les larsens de guitare et autres mille-feuilles électronique. Si tu tombes dedans, tu ressors les cheveux dressés sur la gueule. La partie II rejouera la partition, mais cette fois en plus calme, slow-motion torturé.


In The Air I partage cette même calme dualité, mais c’est In The Air II qui va se la jouer nerveux et nous imprimer son poing dans la tronche avec un tsunami noisy génial, balayant les notes cristallines de l’introduction. Rude, âpre, et pourtant calme et tout en retenu, à tomber. D’autant plus qu’après cette violente petite fresque, l’album se terminera sur un orgue dénué de secousse sismique.
Mais mais mais, le vrai diamant du disque, le morceau qui m’a choppé les trippes, m’a arraché la gorge et crevé le palpitant, c’est Studio Suicide. Je ne peux pas l’expliquer tout comme je ne peux pas dire pourquoi des morceaux comme Analog Paralysis ne me touchent pas des masses. Ce Studio Suicide, c’est prendre un morceau de shoegaze de folie, et de l’écouter au fin fond de la mer, en pleine noyade. Se laisser attirer par le fond, en coulant tranquillement, l’âme ailleurs, le cœur fatigué, les acouphènes qui hurlent, la tête qui tabasse. C’est écouter My Bloody Valentine après un accident de voiture, c’est se taper An Ending de Brian Eno en pleine overdose. De simples oscillations, larsens anémiques, une mélodie quasi-inexistante. Et des échos. Des putains d’échos incroyables, qui forment des chœurs, des chants, des soupirs. Un truc en suspension, qui ne dure que 3 minutes, mais qui pourrait en utiliser 30. Notion du temps annihilée, espace inexistant. Fermer les yeux, avancer à tâtons dans ses souvenirs. On passe ce morceau pendant ton enterrement, que tout le monde lève la tête pour voir si les anges ne surveillent pas ta mise en bière. Absolument sublime.





Ce Tim Hecker n’est franchement pas grand public, et peut être un peu moins marquant que ses deux derniers disques. Quoique, on va plus simplement dire : surtout moins évident que ses deux derniers disques. Plus aride, rêche, monolithique. Il ne crache que rarement ses mélodies à la gueule, et il faut souvent se frayer un chemin au milieu des couches sonores, fouiller le cadavre dans tous les sens pour tenter de trouver son porte monnaie. Mais dès que l’on arrive à mettre la main dessus, c’est franchement superbe. Des plus frontales (The Piano Drop, In The Air II…) aux bijoux cachés qui semblent aphones, avant de vous pulvériser la colonne vertébrale à jamais (Hatred Of Music I, Studio Suicide, je ne m’en remets toujours pas), ce Ravedeath, 1972 risque d’ennuyer autant que de passionner. Seule petit bémol, on ne peut s’empêcher de penser que ce disque serait gigantesque si Hecker lâchait un peu les chevaux. S’il insufflait plus de violences et de sonorités épiques. Tim Hecker vs A Place To Bury Stranger, pourquoi pas ? Ce n’est de toute façon pas un disque que l’on va servir au diner, ou dans la bagnole avec ses potes en buvant des bières, sauf dans le cas ou vous aller leur annoncer que vous avez le projet de les séquestrer longuement avant les bouffer. Un beau projet.


C’est une galette typique dite “à moment”. Un moment qu’il faut choisir, saisir. Réapprendre la nécessité vitale de se déconnecter. Dans cette nuit froide, ce dimanche matin, cette après-soirée aux relents alcoolisés, ce dernier train, cette dépression post-coïtale, cette ballade entre deux buildings, cette envie de regarder le plafond affalé sur son pieu, bref, être convaincu que durant des instants comme ceux là, il faut se plonger dans un disque comme ce nouveau Tim Hecker et rien d’autre. Un instant qui demande un investissement en temps et en âme, mais qui se révèle être une alternative parfaite pour tous ceux qui veulent se perdre quelques minutes.







Tim Hecker – The Piano Drop








12 Titres – Kranky

Dat’





  • Share/Bookmark
  1. TIM HECKER – Ravedeath, 1972 [8,5/10] Says:

    […] A lire également, la critique de Spiroid sur Tasca Potosina et la critique de Dat’ sur Chroniques Auomatiques 1 […]

  2. Benjamin F (Playlist Society) Says:

    “Aride, rêche, monolithique”, c’est exactement ça. A ce stade, je ne suis même pas sûr d’avoir terminé mon exploration.

  3. staphi Says:

    c’est magnifique cette musique! “The piano drop” je m’en suis pas encore remis.

    Sinon dans un autre registre : Melt Banana en concert? t’as pu les voir?

  4. WeirdLittleMan Says:

    Ah là là, un album qui m’a fait partir en vrille pendant presque 1 heure ! Absolument sublime !

  5. rumi Says:

    Je ne peux rien garantir, mais j’ai réussi à récupérer mon superdrive défaillant en passant une lingette antipoussière autour d’une carte de crédit dans le lecteur.

    Faut y aller doucement pour pas tout péter, mais ça a marché.

    Mon superdrive relis cd, et dvd.
    A tester en dernier recours.

  6. Dat' Says:

    Benjamin F ==> Ahah, moi non plus à dire vrai. Mais je suis tellement scotché par certains titres, que je reviens toujours sur ces derniers, ce qui est bizarre vu qu’en général, ce genre de disque s’apprécie (ou le contraire) dans son intégralité.

    Staphi ==> Ouai, ce “Piano Drop” est un morceau vraiment superbe. Une vraie claque à la première écoute.
    Melt Banana, c’est pour ce weekend !!

    WeirdLittleMan ==> Surtout la nuit !

    Rumi ==> Ah, je prends l’info avec plaisir, parceque ça me fait vraiment chier de plus pouvoir foutre de cd chez moi. Faut pas laisser coincer la carte de credit dans le lecteur par contre ahah.

  7. Draught.fr Says:

    Les mots me manquent. Mais tu fais partie de ceux qui les trouvent pour moi.
    Merci de nous livrer une chronique toute aussi parfaite que personnelle; et qui rend réelle cette magie indescriptible…

  8. ahck Says:

    Album qui doit s’écouter d’une traite, impossible d’écouter un morceau à l’aveugle – on sent bien l’influence de Ben Frost dans l’histoire, son dernier album By the Throat était du même acabit, impensable de ne s’y perdre que quelques minutes.

    Un album qui m’a foutu une claque récemment, c’est le dernier album de deaf center – Owl Splinters, le morceau “The Day I would never have” est MONSTRUEUX !

  9. Aeneman Says:

    J’adore ce que ce mec fait. C’est clairement des disques fait pour s’évader quelques instants…qui semblent durer une éternité, où le temps se fige.
    Une merveille.

  10. janvier18 Says:

    oups, j’avais raté cette chronqiue !
    ca aurait été dommage car le disque est super, et surtout ta chro’ excellente , quelle intro 😀

  11. Mouss Says:

    Merci pour cette découverte ! Je ne connaissais pas du tout Tim Hecker et je suis vraiment fan de Ravedeath, 1972. Je vais de ce pas écouter le reste de sa discographie.

  12. Dat' Says:

    Ahck ==> ah si si, c’est possible, je bloque completement sur certains morceaux superbes du disque. Effectivement pour Ben Frost, que j’ai oublié de mentionner.
    Je vais aller écouter le morceau que tu conseilles.

    Aeneman ==> On ne peut mieux dire

    Janvier18 ==> haha d’ailleurs, cela c’est un peu arrangé depuis, il accepte les disques 1 fois sur 3.

    Mouss ==> Les deux disques précédants sont superbes aussi !

    Dat’

  13. Noir Says:

    En concert à Bordeaux le 26 avril, et à Paris le 27!!

  14. Cédric Says:

    Album sublime qui doit beaucoup à l’inventeur du Shoegaze-ambient : THIRD EYE FOUNDATION.

  15. Tai game offline Says:

    Heya im for the primary time here. I came across this board and I in finding It really useful & it helped me out much. I am hoping to offer one thing again and aid others such as you aided me.

  16. Tai game BigFox Says:

    Aw, this was a very nice post. In thought I want to put in writing like this moreover taking time and actual effort to make a very good article however what can I say I procrastinate alot and under no circumstances seem to get something done.

  17. Tai game thien long bat bo 3D Says:

    investing is tricky, sometimes you win and sometimes you loss. Risk takers win of course

  18. Tai game do sat mobile Says:

    Sorry for the large review, however Im genuinely loving the brand new Microsoft zune, and hope this particular, as well as the superb reviews some other men and women wrote, can help you decide if it is the appropriate choice for you.

  19. Tai game bay ga xam lang Says:

    I intended to draft you the very little note to say thanks again over the pleasing tips youve featured on this website. This has been simply strangely open-handed with people like you to allow without restraint what exactly most people wouldve advertised as an electronic book to get some money on their own, primarily considering that you might well have tried it if you ever considered necessary. Those ideas in addition served as the fantastic way to understand that most people have a similar desire just as mine to know the truth many more concerning this condition. I am sure there are many more enjoyable periods up front for individuals who scan your blog post.

  20. Tai game anh hung xa lo Says:

    Ive been absent for some time, but now I remember why I used to love this site. Thanks, Ill try and check back more often. How frequently you update your site?

  21. Google Says:

    Usually posts some extremely interesting stuff like this. If youre new to this site.

  22. Independent artist Says:

    below youll come across the link to some internet sites that we assume you’ll want to visit

  23. free online slot machine games Says:

    we prefer to honor lots of other net websites on the web, even though they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages really worth checking out

  24. free online slots with bonus Says:

    we like to honor numerous other world-wide-web web pages on the web, even if they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  25. Mac repair Dubai Says:

    we like to honor several other net websites on the net, even when they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  26. use this link Says:

    we prefer to honor a lot of other online sites on the internet, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages worth checking out

  27. flavored coffee beans Says:

    we prefer to honor numerous other world-wide-web sites on the internet, even though they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages really worth checking out

  28. paintless dent repair training Says:

    that would be the finish of this article. Here youll locate some web pages that we assume you will value, just click the links over

  29. puffy pussy Says:

    always a big fan of linking to bloggers that I enjoy but dont get lots of link like from

  30. gourmet coffee beans Says:

    that could be the finish of this article. Right here youll obtain some web pages that we believe youll enjoy, just click the links over

  31. kona black gold coffee Says:

    always a big fan of linking to bloggers that I adore but dont get lots of link like from

  32. tannlege oslo Says:

    that is the end of this post. Right here youll find some websites that we think youll value, just click the links over

  33. markedsføring Says:

    that is the end of this write-up. Here you will uncover some sites that we think youll enjoy, just click the hyperlinks over

  34. best mountain coffee Says:

    always a massive fan of linking to bloggers that I adore but dont get a whole lot of link like from

  35. best french coffee Says:

    always a huge fan of linking to bloggers that I adore but dont get a whole lot of link really like from

  36. sohbet hatti Says:

    we prefer to honor quite a few other internet internet sites on the web, even though they arent linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out

  37. canli sohbet numaralari Says:

    we like to honor several other world-wide-web web pages on the net, even if they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages worth checking out

  38. DIY Says:

    that may be the end of this report. Right here you will obtain some websites that we believe youll value, just click the links over

  39. /hawaiian-isles-coffee/kona-classic-coffee-ground-10-oz Says:

    we like to honor a lot of other net internet sites around the net, even if they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  40. چاپ کتاب بین المللی Says:

    please check out the web pages we comply with, such as this one particular, because it represents our picks in the web

  41. paintless dent repair training Says:

    that may be the finish of this report. Right here you will obtain some web pages that we think youll enjoy, just click the hyperlinks over

  42. Link search directory Says:

    usually posts some very interesting stuff like this. If youre new to this site

  43. pdr training Says:

    that may be the finish of this post. Right here youll find some websites that we consider youll value, just click the hyperlinks over

  44. trenchless sewer line replacement Says:

    Greetings! Very helpful advice in this particular post!
    It’s the little changes which will make the largest changes.
    Thanks for sharing!

  45. coffee beans Says:

    below youll come across the link to some web-sites that we believe you’ll want to visit

  46. cs go skins by color Says:

    Hello, excellent site you have presently.|
    cs go skins by color http://wgc.sakura.ne.jp/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=15939&post_id=18549&order=0&viewmode=flat&pid=0&forum=9#forumpost18549

  47. http://imdb.com Says:

    below youll come across the link to some internet sites that we feel you need to visit

  48. fukuidatumou Says:

    below youll find the link to some web pages that we think you’ll want to visit

  49. iptv Says:

    we like to honor lots of other web web pages around the net, even though they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages worth checking out

  50. best-coffee-inc Says:

    we prefer to honor many other online websites around the net, even if they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages really worth checking out

  51. orlando escorts Says:

    below youll obtain the link to some web sites that we believe you need to visit

  52. taz taylor Says:

    we prefer to honor numerous other world wide web internet sites on the internet, even when they arent linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages really worth checking out

  53. best coffee Says:

    always a large fan of linking to bloggers that I really like but dont get quite a bit of link really like from

  54. Go Here Says:

    usually posts some incredibly fascinating stuff like this. If youre new to this site

Leave a Reply