CUM ON MY SELECTOR 5 : Piri Piri, Rone, Mao, Hyacinthe, Unicorn Kid, xxyyxx


 

Cum On My Selector 5 



MAO – Harken

Même si l’artiste est inconnu au bataillon, et que son nom n’a surement rien à voir avec la Musique Assistée par Ordinateur, le bonhomme balance avec Harken une petite tuerie. La progression du morceau est scandaleusement jouissive, la mélodie aux synthés file la frousse, les voix puputes sont parfaitement placées, et le petit coté Soul via les breaks de piano ouatés en dragueront plus d’un. Ce morceau est un tube incroyable, une bombe bien vicieuse, une longue fresque tout en finesse qui donne envie de se jeter contre les murs en conviant autant le stupre et la moiteur du 2step que la mélodie des hit dance des années 90. Une baffe qui donne envie de tendre la joue pour se prendre des mandales en mode rotatif ad vitam eternam. MAO n’a sorti qu’un EP de deux titres, “Harken / Emeralds”, mais vous pouvez être certain que je vais suivre ce monsieur à la trace.






 

Piri Piri – You Seem

On a le tube pour danser avec les anges juste au dessus, on veut désormais s’étendre au milieu des tombes avec une marguerite coincée entre les dents. Des les premières notes du morceau, on est convaincu que le tout va désosser : mélodie lugubre, voix perdues dans le brouillard, rythme disparate.  A l’arrivée des cupidons pitchés, le morceau s’emballe doucement, et nous plonge dans un Uk Garage mélancolique qui se permettra carrément de nous chaparder le palpitant sur la conclusion et sa montée cristalline. You Seem est issu d’un Ep sympathique, assez remuant (le morceau Postal est un bon exemple) mais qui n’attendra jamais le sommet de ce You Seem, au contraste salvateur. En espérant que Piri Piri nous livre en fin d’année d’autres compos basées sur cette forte facette émo non mise en exergue dans les tracks de l’Ep.






 

XXYYXX – Luv U Grl

Bon alors là, j’ai du louper un truc. Je n’ai strictement jamais entendu parlé de XXYYXX, et pourtant, le mec cumule les centaines de milliers de vues sur youtube (voir les millions pour son morceau About You). Je pourrais me rassurer en me disant que le mec a surement sorti un seul petit EP qui a buzzé un max, mais non, XXYYXX a sorti deux LP  en même pas un an. Je me suis coupé les veines en comprenant que je n’étais pas hype. Sinon le morceau ? Bordel, ce Luv U Grl est incroyable. Ca commence doucement, avec beat 2step étouffé, semblant s’échapper d’un club au fond d’une impasse. C’est dépouillé, presque aride, mais un petit synthé que n’aurait pas renié James Blake fait graduellement son entrée, et te hérisse les poils du cul dans le même mouvement. Le coté ultra aride de la première moitié du morceau interpelle, jusqu’à la deuxième minute, où tout explose, avec un clavier parfait qui te fout une belle taloche, avant de retomber dans ce coté “étouffé-musique-sortant-d’un-mur-de-béton”. Ce va-et-vient constant, qui te racle la gueule est ultra jouissif sur ce morceau, et transforme Luv U Grl en sacre bombinette. Voilà, je vous laisse, moi j’ai ses albums à écouter tout de suite, là, maintenant, vraiment.






 

Rone – Parade

Okay ! Je n’en peux plus d’attendre le nouvel album de Rone. Faut arrêter de déconner les mecs de chez Infiné. Sortez le putain, sortez le ! En combler l’attente, j’ai compté jusqu’à 18500, j’ai tabassé des gens au hasard dans la rue, j’ai rangé mes disques par ordre alphabétique, j’ai pris beaucoup de somnifère pour dormir d’une traite. Rien n’y fait, il me faut cet album bordel de merde. Et c’est au bord de la rupture d’anévrisme qu’est apparu Parade pour me soulager, don des dieux, nouveau single de Rone, pour son LP Tohu Bohu de novembre. Et bien, c’est beau. C’est court, mais c’est putain de beau. On espère une version longue sur l’album, mais sinon tout y est : les mélodies à chialer, le souffle épique, cette pincée d’humeur candide, les montées qui draguent la colonne. Bon, plus qu’à attendre l’album, on se revoit pour la chronique. 18501, 18502, 18503, 18504, 18505, 18506, 18507…






 

Hyacinthe – La connasse au refrain

Tout a commencé par le fameux Wesh Morray de Booba, qui vient d’engendrer d’un monstre en faisant tomber le rap français dans une guerre sans fin. En voulant réécouter le morceau sur youtube, je vois apparaître un “remix de Hyacinthe“. Je ne connais pas le bonhomme, j’écoute, je me marre et je prends mon pied. Le mec a une voix de folie, bien hargneuse, une présence d’enfoirée, qui porte clairement le morceau. D’autant plus qu’il te sort deux trois belles phases (“J’bouffe du saumon, des chattes de norvégiennes / Avant d’les larguer par facebook pour préserver mon hygiène…”). Bref, je commence à cliquer au grès des liens youtube, et tombe directement sur Ma petite biatch en sucre, où Hyacinthe se met carrément à rapper sur l’énorme Truth Flood de Kuedo (qui a sorti le meilleur album de 2011 avec Seekae, on se souvient). Un Mc qui pose sur du Kuedo ne peut être qu’un Mc sympa. Et hop, voilà que se faufile dans mes oreilles La connasse au refrain, le tube évident de l’Ep Gratuit de Hyacinthe et Krampf. Le morceau a une instrue qui défonce (les prods de Krampf sont excellentes sur l’Ep), entre claviers bien drogué, gimmick parfait (la connasse qui s’incruste après les couplets donc) et un solo de guitare qui n’a rien à faire là mais qui se révèle pourtant indispensable. Certes, si Hyacinthe abuse clairement trop du champ lexical autour des mots “bite” et “foutre”, il dégomme tellement sur certaines punchlines, dégueulasses, hargneuses, parfaitement tournées, et non dénuées d’humour, qu’on lui pardonne ses fixettes chibreuses.
D’autant plus que le mec est vraiment méchant au micro, avec sa voix complètement dégommée. Au niveau flow/voix, Hyacinthe est la fusion entre un Kaaris qui se serait éclaté la cloison nasale à force de cocaïne et un Soklak te vomissant dessus en tenant bien fort sa bouteille de Koenigsbier. Du tout bon, impatience sur les prochaines livraisons.






 

Unicorn Kid – Need U

Je n’ai jamais caché mes amours pour la dance du début des 90’s, pour la Trance émo et les claviers bien putes. Certes, je dois presque avoir autant de Cd “Dance Machine” que de LP Warp dans ma collection de disques, mais ils seront bien content de ça quand ils auront besoin d’un connard défoncé pour animer leurs soirées “puputes-dance-rétro-mélancolico-kitsch-anniversaires”. Car là où l’on parle des vieux tubes dance comme des trucs marrant et débiles pour danser, moi j’y vois souvent des synthés à chialer et des mélodies super jolies qui me vrillent le cœur. Et bien ce Need U de Unicorn Kid, c’est pareil. Certes, c’est un putain de tube imparable, et je me demande d’ailleurs pourquoi ce morceau n’a pas plus de 10.000 vues étant donné que Need U pourrait retourner tous les clubs en manque de bombinettes putassières. Tube, donc, mais surtout beau morceau. Vraiment, ce truc me fait planer et me rend super nostalgique, ça me fait penser à mon adolescence, ça me donne envie d’être un émo et courir dans les champs en ouvrant les bras bien grands. La mélodie est mortelle, ultra bordelière, pas subtile pour un sous. Sans compter qu’il y a les petites voix pitchées et les montées fédératrices façon anthem de stade, histoire de former le morceau pupute parfait. Ne pas bouder son plaisir. J’imagine donc que ce truc est fait pour danser. Mais pour moi, à l’instar d’un Sun de Caribou, ce Need U serait presque un morceau tire-larmes.







 

Dat’

FACEBOOK




  • Share/Bookmark
Tags: , , , , , ,
  1. Julek Says:

    Ahhhhh Rone – Tellement beau – comme dans la video mes pieds ne touchent plus le sol & j’ai la tête ailleurs. Pas forcément comparable, mais 1988 de Youandewan me fait un peu le même effet. Merci pour tes chroniques !

  2. Ropearound Says:

    Mortel le hyacynthe et le xxyyxx !!
    Ce nouveau single de rone est vraiment mieux que celui
    Qui avait leaké à la radio. L’édition vynile s’annonce immanquable

  3. Ayvox Says:

    Hyacinthe découvert par hasard en furetant YouTube grosse baf dans la gueule je m’en lasse pas il tout presque en boucle dans la bagnole, un régale !
    Unicorn Kid, la grosse claque de ce mercredi soir, merci.

  4. ᎷахWеƄHⲟѕtUК | TаrǥeteԀ ᏔeƄ Тгɑffic Says:

    Hi there, after reading this awesome paragraph
    i am also delighted to share my experience here with colleagues.

Leave a Reply