CUM ON MY SELECTOR 12 : Negash Ali, Krampf, Miko, Last Night In Paris, Seiho, Spark Master Tape, Kid Atlaas, River Bones


Bordel Intime



James Blake – Retrograde (Miko Remix)

J’ai déjà exprimé tout le semi-bien que je pensais du dernier LP de James Blake, entre envolées impressionnantes (Voyeur, Retrograde, Life Round Here…) et tirades plus stériles. On estimait certains titres pas assez longs, d’autres parfaits pour accueillir des Mc (Chance The Rapper, bien joué), et une floppé de remix allaient être les bienvenus. Sauf que remixer James Blake est une tache difficile, entre les covers faisandées à la gratte acoustique ou les refontes house sans âme.
Miko, russe inconnu au bataillon, prend le bordel à rebours. Retrograde, on ne le reconnaît quasiment pas. Il en extirpe la moelle, décortique les mots, n’en garde qu’une phrase, la fait tourner ad-nauseam, et déboule avec une track rappelant les premiers exercices de Blake ou Mount Kimbie : un Uk garage émotionnel et puissant, qui ferra pleurer ton petit cœur comme une midinette. Que l’on ne reconnaisse presque pas l’original ? Aucun problème. Miko ne s’attaque pas réellement à Retrograde, il a pour seul objectif d’en remixer la mélancolie.






Hybu – Cleopatra (Krampf Remix)

Précisions : je ne sais pas qui est Hybu. Je sais très bien qui est Krampf. Ca fait quelque temps que je balance à qui mieux mieux que Krampf est la future star de la musique française, c’est tellement évident (tu avais écouté son remix incroyable de Near You ?). Ce n’est pas simplement que j’aime ce qu’il fait, c’est juste que certains de ses morceaux me flinguent et me collent des papillons dans le ventre. Ce gars a tout compris à la musique en fait. Alors qu’il a à peine plus de la moitié de mon âge. Je suis un vieux con. Certes, on peut avoir tout compris à la musique, et faire des trucs chiants.
Mais merde, tu écoutes ce Cleopatra, ça te donne envie de chialer. C’est le Uk garage d’avant, le beau, le pute, celui de Craig David se faisant sucer dans les toilettes d’un club à Camden en faisant des trémolos avec sa voix. Mais c’est aussi le Uk d’aujourd’hui, le mélancolique, le émo, le drogué. Celui qui te parle de lettre de ruptures, de cœurs cassés, et de viriles peines de vits. Tu entends ce petit moment parfait à 1min34 ? C’est la brume et le dancefloor. L’amour et la déraison. Perfection. Le clip, starring Krampf himself, c’est un peu comme si les gars de Trainspotting laissaient tomber la drogue pour les vertiges de l’amour. Laissez moi tranquille, j’envoie un message à la femme de ma vie.






River Bones – Aura

Rivières d’ossements, mort, c’est charmant. Aura est pourtant lumineuse. Bassline monstrueuse, voix angéliques et malade, tunnel cristallin sans espoir de sortie à l’horizon. La rythmique est trap-juke mutante, les samples organiques proviennent de langages non identifiés, entre roulements slaves et pointes latines. Eglises d’après conflit, chapelles post-apocalyptiques, la Mort s’avance comme un album de witch house, avec quelques moments un peu cramés (Debaser ou 77), mais une grâce absolue dans la majorité des morceaux. Surtout, pas de posture débile, pas d’éjaculation cafardeuse précoce à la Salem, on déambule ici dans le christique, dans la lente et aimée agonie, qui se déplie et étouffe à n’en plus finir. En point d’orgue, ce somptueux Aura, chute sans fin en slow motion, passage à tabac plein de grâce, prière thug.






Last Night In Paris – Cocaine (KC & Collard) / Roses+

Je n’ai rien compris au groupuscule qu’est Last Night In Paris. Jeune label ou collectif uk obscure mais tissé, ils avaient sorti un gros EP en milieu d’année, “Roses”, que je n‘avais pas vu passer. Mais Mr Aurel’ de Goutes Mes Disques laisse ses oreilles trainer partout, et voit un Roses+ débouler, pour nous traumatiser les esgourdes. Difficile à décrire, mixture oscillant entre drug rap, uk garage et electronica fragile, tout se mélangeant au sein même d’un seul morceau, sans réelle ligne directrice si ce n’est celle de dériver via opiacés. Point d’orgue de cet Ep, Cocaine, divagation hiphop émo, Drake coulé dans le béton, synthés cosmiques, beaux comme la nuit. Comme écouter du rap la tête explosée au Rivotril, la tête collée contre le mur de béton, à subir les basses perlant de la salle d’à coté. D’autant plus que le morceau se coupe d’un coup, pour partir dans trip de sale camé, descente dure d’après club, le cerveau en décalé, les lumières de la ville t’aveuglant jusqu’à la nausée. Ces deux EP que sont Roses & Roses+ font clairement parti des meilleurs choses que j’ai écouté cette année, en téléchargement gratuit, chaudement recommandé.






Seiho – I Feel Rave

Le Japon est à fond sur le footwork et le uk garage, surement bien plus que la France actuellement. Comme d’habitude, les nippons aiment reprendre un mouvement pour le pimper au maximum, et accoucher un rejeton certes référencé mais brillant comme un néon. Seiho a du écouter énormément de Mount Kimbie ces dernières années, et sort un excellent LP, Abstraktsex, qui lorgne très fortement vers le Uk émo et racé. Le single I Feel Rave est trompeur, très pute, bien synthétique, seule escapade vraiment tubesque de l’album. Une escapade très plaisante au demeurant, parfaitement maitrisée, exercice que l’on entend peu chez les japonais, à balancer dans les bagnoles en début de soirée, pour faire virevolter les minijupes et entendre claquer les talons hauts. Nickel pour s’enivrer, avant d’écouter le reste du disque, beaucoup plus plus abstrait et émo, parfois superbe (One Dressed To Kill excellente déclinaison d’un Mount Kimbie des grands soirs, Hell’s Angels en mode footwork au paradis ou I Remember Rheims, très early James Blake). Du très beau boulot.






Kid Atlaas – Fragment

L’abstract hiphop est mort, vive le reste. Et l’abstract hiphop aussi. Effectivement, il se débat encore un peu dans des tapes senteur marijuana, mais le vrai, celui qui avait classe, groove et sensualité ne s’ébat que rarement dans nos oreilles, aveuglées par les néons capitalistes de la trap. Mais que voulez-vous, je suis le premier à aimer me rouler dans la cyprine. Kid Atlaas, il est français. Il est beau garçon aussi, paraît-il, une jolie blonde me l’a affirmé récemment. Groupie. Et puis le kid, il déroule grave. Un vrai fdp. Tu entends Winter Is Coming, avec ce rythme rond comme un ballon, chaud comme un félin lové dans le creux de ta hanche, et tu prends forcément ton pied. Ces violons qui virevoltent, cette mélodie cristalline qui embaume le cœur, et ces zigouigouis qui font légèrement patiner le cerveau. C’est parfait, c’est vraiment beau, et surtout, ça te fait claquer des doigts. Parce qu’est ce qu’il y a de mieux qu’une musique qui, en l’écoutant, te donne l’irrépressible envie de claquer des doigts et de bouger la nuque ? Rien mec. Rien.






Spark Master Tape – Pictures On My Coffin

On avait déjà parlé de Spark Master Tape il y a peu avec Tiago, dans notre Selector conjoint que je vous invite ardemment à relire en cliquant ici (nous acceptons aussi les chèques). Parce que son Half Of Nepal était un petit chef d’œuvre. Ce que je n’avais pas prévu, c’est que le Mc allait sortir une vraie déflagration quelques semaines après. Que ce Picture On My Coffin est bon. Fort. Puissant. Comme d’habitude, c’est un sample de musique classique qui tue, une voix modifiée plus grave que Gerard Darmon, et un beat absolument fou. Ca castagne, ça roule dans tous les sens, mitraillette sur violons grandiloquents. La tape de cette année par SMT était une vraie bombe, mais au vu Pictures On My Coffin, la prochaine livraison s’annonce absolument traumatisante.






Negash Ali – What You Got

Il y a des morceaux, des tueries qui font le ménage instantanément. Des les 10 premières secondes, avec ce synthé de folie, j’ai compris que What You Got allait me violer le crane. Synthé rave crade, sirènes putassières, bassline d’impasses grises, avec une voix âpre qui n’est pas en reste. Je n’avais jamais entendu ce mec auparavant, et c’est surement une sacrée erreur. Même si le rap liasses de billets sur culs mouillés ne cesse de s’imprimer dans mes rétines, il est parfois bon d’encaisser une torgnole d’asphalte hurlante dans la gueule, sans pour autant retomber dans la rance ancienne école. Ce Negash Ali est un des tubes de l’année, une putain de déflagration, un truc qui fume et fulmine, brule les neurones, parasite les clubs. Et ceux qui trouvent les sirènes ringardes ne les ont décemment jamais réellement écouté chanter.






Dat’

FACEBOOK

TWITTER

(il est vraiment bien mon twitter, tu devrais me follower)




  • Share/Bookmark
Tags: , , , , , , , ,
  1. tom. zbs studio Says:

    Miko is polish:) his fanpage: http://www.facebook.com/balaganynabani

  2. Dat' Says:

    Oh yes, thanks for the precision ! It was written in his twitter though…

    dat’

  3. Paul F Says:

    Une putain de sélection, je bloque sur ce gros délire techno dub christique nourri aux opiacées qu’est Mort. Kid Atlaas aussi est franchement doué, faudrait un putain de MC surdoué pour poser sur Winter is coming.

  4. Fozzy Says:

    Excellente sélection comme toujours !
    La première track, je sais même pas si c’est possible d’appeler ça un remix, mais c’est bien sympa quand même ! Ca se trouve gratos sur le soundcloud du mec : https://soundcloud.com/mikowarszafffka/james-blake-retrograde-miko

    SMT déboîte sévère, ultra puissante !

    Kid Atlaas est ultra classe, super morceau et l’EP est vraiment bon ! (J’aime bien le remix à la fin) D’ailleurs pour ceux qui veulent, c’est téléchargeable gratos ici : http://cosmonostro.bandcamp.com/album/fragments

    Cocain est bien cool aussi, une deuxième moitié qui doit faire mal en fin de soirée. Roses se dl légalement ici : http://www.mediafire.com/download/543n5w36xet56fe/Roses.zip
    Et pour + c’est là (légalement aussi): http://www.mediafire.com/download/cz22gm4iiz7b1tl/%2B.zip

    Et pareil qu’au dessus, Mort est complètement fou. Je vais aller voir ce que donne l’album d’ailleurs, ça se trouve ici : http://riverbones.bandcamp.com/album/mort

    La quasi totalité des tracks de se selector sont donc en free download sur la toile et ça, c’est ultra classe !

    Merci Dat’ (et désolé d’avoir spammé de liens comme ça !)

  5. Dat' Says:

    Ahah non c’est cool pour les liens

  6. mortgage advice Says:

    click here for the top no appraisal anywhere

  7. in the know Says:

    get the top financing available

  8. Elma Says:

    What this implies is that you do not use the chaturbate tokens token hack
    in your important account.

  9. Tai game Bigkool Says:

    Excellent website. A lot of helpful information here. Im sending it to a few buddies ans additionally sharing in delicious. And naturally, thank you for your sweat!

  10. Tai game ban ca an xu Says:

    Hey very cool blog!! Man .. Excellent .. Amazing .. I will bookmark your web site and take the feeds alsoI’m happy to find a lot of useful info here in the post, we need work out more strategies in this regard, thanks for sharing. . . . . .

  11. Tai game dot kich 3D Says:

    Nice post. I study one thing tougher on completely different blogs everyday. It will always be stimulating to read content material from different writers and observe a little one thing from their store. Id want to make use of some with the content on my weblog whether you dont mind. Natually Ill give you a link on your web blog. Thanks for sharing.

  12. Tai game thien long bat bo 3D Says:

    similar eagerness much like my personal own to see good deal more when considering this problem. Im sure there are many more pleasant sessions ahead for

Leave a Reply