Peeping Tom – “Peeping Tom”



Non, pas de jeu de mots



Quand le disque d’un malade-psychopate-genie-hysterique comme Patton sort chez tous les bons disquaires, je bave. Quand il annonce (depuis des lustres) qu’il veut faire de ce “Peeping Tom” un projet “Pop”, remplit de tubes comme il aimerait en entendre à la radio, je trepigne d’impatience… (Mike Patton faire de la pop? je veux entendre cela…). Quand on tombe enfin au detour d’un site sur un petit name droping de feats, completements barges et éloignés du cocon du sieur Patton, on croit ou à une blague, ou à un futur coup de genie…


Le probleme est que ce genre de projet se revele etre une fois sur deux, ou un vrai diamant, ou une couillonade digne des sondages actimels…


Le jour J, on va donc chercher ce disque le coeur battant, present dans les rayons rock indé, hard rock, electro et hiphop (c’est dire l’ecletisme de l’objet)




Deux choses frappes à l’ouverture du cellophane…

– premierement, un packaging superbe, avec un boitier qui glisse et s’ouvre sur les deux coté avec une sorte de glissiere, des images qui se substituent aux autres suivant le mouvement de ce dernier (difficile d’expliquer, je n’avais jamais vu cela auparavant…)

– deuxiemement, une liste de feat somme toute impressionnante, des ANTICONs odd nosddam, jel et doseone, à la poupée norah jones, en passant par massive attack, kool keith, amon tobin, dub trio ou bebel gilberto (!)


Apres quelques écoutes attentives, un sentiment mitigé emplit mes oreilles (oui, elles ont des sentiments )

Patton nous sert de vraies bombes… les deflagrations soniques de 5 seconds (hallucinant) produit par odd nosddam, et le morceau tres “faith no more” feat dub trio qui clot l’album, We’re not alone sauteront directement aux oreilles de ceux qui aiment voir patton se mouvoir dans du rock energique… Le premier est un titre bien puissant scandé avec rage, remplit de breaks, guitares et changements de rythmes operés avec main de maitre. We’re not alone lorgne lui plus sur du rock-pop, mais d’une superbe façon, servant une mélodie imparrable…

Outre ces deux brulots, le tres pop Mojo feat Razhel et dan the automator (rien que ça) remplit son objectif de faire de la pop “FM” experimentale, entre melodie limpide et disgressions sonores discretes…
On pourrait parler aussi du titre avec MAssive attack, Kill the DJ , sorte d’electro-rock mezzanienne énervée, ou de l’enorme morceau “Hi-pop” avec le seigneur Dose-One, How you feelin, court, joyeux, imparrable…

A coté de cela, deux curiositées, le Latino Capirinha avec Bebel gilberto, Mais surtout Sucker, ou Norah Jones s’evertue à susurrer des “sucker” “mother fucker” tout en haletant moitement avec son compagnon de levrette… (faut voir la tete d’un fan de norah jones ecouter ce titre… il ne vous croira pas avant d’avoir vu la pochette)

Mais l’album ne tient pas toutes ses promesses… le morceau avec le mozart foutraque Amon tobin est “sympa”… Mais un titre resultant de la rencontre de ces deux fous ne peux pas etre juste “sympa” deception…
Meme syndrome sur le morceau de Kid koala, celebrity deathmatch
On peut meme carrement s’emmerder sur le morceau produit par JEl, You neiborhood……(quand on pense à ce qu’il fait avec son groupe THEMSELVES, j’en reviens toujours pas… )


La couillonade? oui il y en a une… on annonce un Feat de Oddnosddam et Kid Koala sur deux morceaux en tout… mais si l’on se penche plus pres sur les details de la pochette, on se rend compte qu’ils ont produit la quasi totalité des titres de l’album… Pourquoi les mettre en feat sur un titre chacun si ils ont eu les meme responsabilités sur les autres titres?


Bref un album tres “Sympa” (hum) du sieur Patton, recelant pas mal de tres bon titres… Le probleme, c’est que les titres plats et potaches (Entendre Norah jones faire sa keukine salace, c’est marrant mais pas transcendant apres quelques écoutes) ont aussi une importance non négligeables sur cette belle gallette…


Un bon album, mais loin de la tuerie annoncée…

Malgré tout, si les radio pouvait entendre patton et passer un peu plus de pop “FM” de ce calibre, tout irait pour le mieux dans le meilleur des monde radiophonique…


PS : (ce disque est classé dans la catégorie “pop” du blog, comme revendiqué par Patton, mais il pourrait tres bien se glisser en hiphop, electro ou rock..)


  • Share/Bookmark
  1. Interceptor Says:

    Jolie chronique, cher Murakami. :coolnerd:
    La liste d’invités fait effectivement très pop :D. Un collectif varié d’individus tous un peu en marge, mais aussi un peu plus ou moins vendeurs.
    Faut voir. 😮

  2. Richard Ellenbogen Beverly Hills Body Says:

    9to5mac com 2013 02 08 we havent seen a credible source yet for a 5 inch iphone
    Richard Ellenbogen Beverly Hills Body https://goo.gl/6OaX9B

Leave a Reply