Burial – Street Halo & Kindred


Now my life is sweet like cinnamon, like a fuckin’ dream on Ritalin…



Burial a été presque absent pendant des années pour balancer, au final, pas mal de sorties en moins d’un an: deux Ep en solo (Street Halo et Kindred donc) plus les remixes de Massive Attack (qui ne m’ont pas retourné) ainsi que la très bonne galette avec Thom Yorke et Four Tet. (Je ne vais jamais me lasser de Ego)

Alors, pour l’info, Street Halo et le nouveau Kindred se retrouvent accolés sur la même galette, pour la sortie de Kindred, le tout faisant parti d’une vaste opération de promotion autour de Burial au Japon. En plus de ce Cd inédit nippon, (qui devrait néanmoins se retrouver en import dans les bacs français assez rapidement), le Japon se voit gratifié de la réédition des deux premiers LP de Burial enrichis avec pour piste bonus les EP qui étaient sortis autour de ces deux albums (Ghost Hardware Ep et South London Boroughs Ep se retrouvent disséminés dans les albums en “bonus tracks” dans des éditions deluxes). Le tout accompagnés d’autocollants Hyperdub ou Burial et d’étalages assez conséquents dans les boutiques Tokyoïtes, qui prennent autant de place que pour la sortie du dernier Pitbull ou Rihanna, ce qui fait somme toute assez plaisir.

A noter que ce disque fait 51 minutes au total, ce qui est foutrement bien niveau durée, à concurrencer un album réel.





Burial package & promo




Bon pour Street Halo, j’en avais déjà parlé dans le top 2011, et en plus j’avais déjà écris une chronique que j’avais paumé dans les méandres de mon ordinateur, je ne vais donc pas m’étendre trois heures dessus. On notera juste que Street Halo (le morceau) est assez uptempo, rythme boucherie, qui doit bien martyriser les clubs underground. Plus techno qu’Uk garage, mais toujours avce une forte patoune Burial, ce premier titre tabasse mais reste très beau, et étouffe d’une façon régulière des montées monstrueuses. Burial avait déjà lorgné du coté des stroboscopes avec des morceaux comme Moth ou Raver, mais ce Street Halo se la joue coups de butoirs, space-opera d’impasse lugubre. NYC semble lui tout droit sortir d’Untrue… Sinon je disais qu’il suffisait d’écouter Stolen Dog pour chialer pendant 3 jours tant ce truc est mirifique, et c’est vrai. Il doit etre un des plus beaux titres enfantés par Burial, je trouve ce morceau sublime.


Burial, sur le nouvel Ep Kindred, va travailler dans la durée, et étirer ses morceaux au maximum, voir leur donner des sous parties. On peut balancer de longues introductions donc, renforçant le coté nuits & bitumes si cher à l’anglais. Kindred du haut de ses 11min30, va balancer un Uk Garage rêche, très sec, pas forcément émo-chialant comme l’on a l’habitude de croiser chez le producteur. Ca rappellerait presque les ambiances du premier Lp, ça peut paraître un peu long. Mais le sample vocal va s’envoler, instaurer un vrai dialogue et prendre de l’ampleur alors que la bassline caverneuse s’enroule dans les tympans, le morceau restant beaucoup plus aride que ses dernières productions. Le tout va s’éteindre au bout de 7 min, avant de revenir dans une version cette fois plus aérienne et ouatée, avec un petit synthé fragile qui va faire toute la différence. A part le rythme, le morceau n’est quasiment plus le même, et là c’est bonheur dans ta chaumière.

Par contre, pour Loner, c’est un autre délire. On tient surement ici l’un des tous meilleurs morceaux de Burial, depuis un bail, mais surtout l’un des seuls sortant un peu des sentiers battus. Son synthé d’introduction n’a jamais été utilisé auparavant dans les prods de l’anglais, et semble sortir tout droit d’un Boards Of Canada. C’est putain de beau, tu es déjà convaincu que tu vas adorer le truc. Première minute, un rythme techno old-school déboule, avec kick étouffé et petits handclaps nickels. Voix pitchées et tout le toutim, mais c’est cette énorme ligne mélodique, mi-trance camée, mi-italo disco, qui te casse la gueule. Ca résonne de partout, échos dans la colonne vertébrale, le tout prend se mue peu à peu en mélasse sonore, à tel point que l’on entend presque plus l’ossature rythmique de base. Une tuerie absolue, imparable, avec des voix puputes tubesques à filer le vertige. Encore une fois, Burial emprunte le chemin de la Techno, que j’aimerai plus souvent entendre chez lui, maitrisé comme jamais.

Ashtray Wasp va aussi vriller bien des colonnes, pointant sur presque 12 minutes, à base de vocaux fantomatiques, rythme militaire et voix beaucoup plus concrètes, moins étouffées, presque Soul (“I waaaaant youuuuu” ). On croirait entendre des nappes déjà utilisées dans Untrue, ce qui prouve encore une fois l’homogénéité de Burial (ou son coté j’men-foutiste-je-tourne-en-rond pour ses détracteurs), et à partir de 4min30, c’est à s’arracher le cœur tellement c’est réussi (le passage à 5min50, avec cette rémanence cristalline, au secours mon dieu j’étouffe). Encore plus drôle, le morceau, dans son dernier tiers, va changer là aussi du tout au tout, et va devenir encore plus beau, encore plus mélodique, après une longue pause lunaire. On a d’ailleurs l’impression de passer à une autre track (2 morceaux dans Ashtray Wasp ?). Les deux dernières minutes, avec cette simili-harpe accompagnant des voix toujours aussi hallucinantes, sérieux, c’est à se damner. Ces deux dernières minutes auraient méritées un petit quart d’heures à elles seules, tant elles frisent la perfection. Le mec fait toujours la même chose depuis des années, mais arrive à chaque putain de fois à me baiser l’âme, incroyable.






Car Burial, sur ses deux Ep, n’a pas changé d’un iota, si l’on excepte la digression Loner, un peu plus aventureuse que les autres dans ses sonorités comme dans sa façon de se déplier. Mais les compositions de l’anglais sont toujours parfaites pour avancer la nuit, capuche sur la tête, casque sur les oreilles, à 3heures du matin, au milieu d’une ville brulée par les néons. Ou pour faire l’amour, au choix. Mais ce qui frappe sur Street Halo / Kindred EP, plus encore que sur les vyniles avec Thom Yorke et Four Tet, c’est ce sens du détails, encore plus poussé. Chaque son est millimetré, chaque seconde semble taillée à l’extreme, Burial semble avoir passé des mois à taffer un seul morceau, hypothèse pas si invraisemblable quand on sait combien de fois les sorties du bonhomme ont été annonçées, repoussées et attendues. Encore une sortie indispensable pour les fans du genre, avec en plus un morceau qui pourra même convaincre les réfractaires au son Burial (la track Loner) et une fin de morceau absolument immense (les 2 dernières minutes Ashtray Wasp), sans coté le déjà classique Stolen Dog.

Ce mec est vraiment trop balaise. Merci les néons, merci le bitumes, merci les grands immeubles, merci les impasses londoniennes degueulasses. Belle ville de nuit, continue d’inspirer Burial pour un prochain album, on te revaudra ça.







Burial – Loner





Burial -Stolen Dog





6 Titres – Hyperdub / Beat Records

Dat’

Facebook




  • Share/Bookmark
Tags: , , , , ,
  1. Bomboleriot Says:

    Hyperdub qui sillonne tout l’Internet pour supprimer les streams/dl D:

    Beaucoup glorifient l’EP mais je trouve que ça reste du Burial, certes ce mec est fou mais trop de fanboyisme autour je trouve. (certains balancent aoty/eoty, à ce stade ok mais c’est ridicule à prononcer)

    Loner = gros highlight de l’EP. Cette ambiance à bord du Nautilus… Ca vous détruit l’échine tant c’est beau.

    Excellente chronique as ever

  2. Neska Says:

    Ah excellent. J’adore, vraiment. Même si on a l’impression que le mec n’a pas changé de formule depuis des lustres.
    En revanche, je ne savais pas que c’était sorti en CD… je le trouve même plus en vinyle déjà.
    T’aurais pas un lien Amazon.jp par hasard pour le choper en cd ? Voire si tu peux m’en envoyer un je te le paye :) (ah moins que tu me l’offres pour la St Valentin ahaha)

    Merci mec,
    Porte toi bien

  3. Mcoenca Says:

    Cet EP est une putain de tuerie… Je trouve surtout que ca ressemble vachement à du live ces longs morceaux de 10 min avec plusieurs parties. Mais jdois juste trop espérer que le mec en fasse un jour.

  4. cardiattack Says:

    “Any crackles and dropouts on the EP are intentional.” –> ou quand la newletter de Hyperdub se transforme en Captain Obvious ^^

    Burial a beau garder les mêmes ingrédients, la recette a quelque peu changé avec ses longues oeuvres divisées en autant de parties qui te tabassent les unes après les autres. Pas étonnant quand on sait que c’est comme ça que le monsieur travaille, que des bouts de beats d’une minute qu’il compile en morceaux de vingt minutes environ, qu’il envoie à Kode9 et qui choisi ses préférés, avant le retour à l’envoyeur qui va développer des morceaux autour ; et pareil pour le nom des morceaux, qui sont de plus en plus barrés.

    Bref, du Burial qui surprend de plus en plus, c’est rafraîchissant, et on sent que le bonhomme a toujours un paquet d’idées en stock dans la caboche. Pas besoin d’attendre un troisième album, ce double EP EST le troisième album de Burial (on pourrait même caler la collaboration avec Massive Attack dessus, ça ne choquerai absolument pas). J’attends le jour où il nous sortira un disque composé d’un seule piste.

    Je pourrai écrire une vraie chronique mais elle ne ferait que paraphraser la tienne. En moins bien. Et comme d’habitude tout as déjà tout dit ^^ Et merci pour la photo du stand japonais, ça fait bizarre de voir autant de promo sur un mec aussi secret.

    @ Neska : http://www.amazon.co.jp/Street-Halo-Kindred-%E8%A7%A3%E8%AA%AC%E4%BB%98%E3%83%BB%E5%9B%BD%E5%86%85%E7%9B%A4-BRC320/dp/B006LGK02U/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1328931462&sr=1-3

    Si tu es en France comme moi tu vas raquer au niveau des frais de port, au total en commandant l’EP + les deux rééditions (j’ai tellement prêté mes originaux qu’ils ont fini par ne plus revenir, grrrr…) et en comptant les frais de port, je m’en tire pour… 83€. Ca pique. Si comme le dit Dat’ ils vont arriver en France en import attends un peu. Ou essayer de soudoyer Dat’ pour qu’il te les envoie.

  5. cardiattack Says:

    Oh, et si jamais vous êtes passés à côté en 2011 :

    http://www.youtube.com/watch?v=v-AFT6OZOr0
    http://www.youtube.com/watch?v=58QB1LWxZ4I

  6. Skowz Says:

    Ah ben justement, je l’ai écouté ce matin. Trois fois. Ou quatre peut-être. Voir cinq. Et clairement, la fin de Ashtray Wasp est énorme. Même s’il ne change quasiment pas de recette, l’alchimie marche, et de mieux en mieux pour moi.

    Maintenant, il ne me reste plus qu’à attendre sagement l’import (s’il y a), parce que Burial c’est cool mais Burial c’est chère.

  7. Dat' Says:

    Bomboleriot ==> Bah, c’est de bonne guerre de la part d’Hyperdub, surtout pour les DL. On peut par contre trouver l’Ep en Stream complet sur leur site, et sur youtube, histoire de se faire une idée.
    Après ouai, il y a du fanboyisme, mais Burial sait maintenir la barre très haute, à chaque release quand meme, même s’il tourne un peu en rond… (mais vu que c’est toujours aussi bon, pourquoi s’en priver)

    Neska ==> Il n’est sorti qu’en Cd au Japon, mais tu peux le pécho sur amazon.co.jp comme l’indique Cardiattack, tu devrais le recevoir dans une à deux semaines…
    Perso, je te conseillerai d’attendre la sortie du Tha Blue Herb, et de faire un tir groupé en achetant les deux ahah. Pour la St Valentin, je te prepare quelque chose de plus coquin.

    Mcoenca ==> C’est vrai que ces longs morceaux rehaussent l’interet du son Burial… J’espere que c’est une direction qu’il va garder.

    Cardiattack ==> Je ne savais pas du tout pour le processus de création, c’est intéressant ton truc… Je veux bien un troisieme vrai album en plus quand meme ahah
    Sinon le coup de la promo, c’est ce que j’aime au Japon. Ils ne font aucune distinctions entre les “gros” artistes et ceux plus confidentielles lors des sorties Cd, et tu vas voir un Burial, un Clark ou un Tycho prendre autant de place qu’un Rihanna ou qu’un Drake, avec des gros stands et des panneaux design pour l’occasion. Ils annoncent une grosse promo pour le Clark d’ailleurs…

    Skowz ==> Ouai quel dommage que la fin d’Ashtray Wasp ne soit pas plus longue…

    Dat’

  8. Neska Says:

    @Dat et @cardiattack : merci pour le lien. Et oui Dat tu as raison, je vais attendre le Tha Blue Herb. Hésite pas à me filer les infos si tu en as par mail (je ne ais même plus si je les ai d’ailleurs..).

    J’attends ta surprise Dat ! Des menottes en cuir ? Un string panthère ? Ahahaha !!! Wait & see :)

  9. Shrees Says:

    Un nouveau Tha blue herb, il y a une date ?

    sinon, petite version pas mal foutue je trouve : http://soundcloud.com/funkss/burial-vs-sisqo-stolen-thong

  10. Gee Says:

    Ecoute j avais pas trop accroché avec Untrue mais la Loner elle m’a cloué sur place, et stolen dog aussi mais plus calmement :))

  11. Bronthor Says:

    Loner elle est juste épatante cette Track avec sa rythmique venimeuse qui vient s’engouffrer dans cette ossature de synthés bien Dark comme il faut , Tellement Urbain . Non vraiment Burial d’habitude ce n’est clairement pas ma came mais la je suis obliger de m’incliner .

    Sinon tu l’a surement dis dans ta très bonne chronique mais j’ai vraiment ressenti une direction vraiment intéressante avec ces 3 morceaux et j’espère qu’il continuera de creuser dans cette direction j’accroche .

  12. Dat' Says:

    Shrees ==> Un nouvel Ep de Tha Blue Herb va sortir le 14 Mars. Un album devrait suivre au début de l’été.
    Pour le mash up, le meilleur avec Sisqoo reste le Thong Song vs The Cure ahah !

    Gee & Bronthor ==> Content de savoir que vous changez un peu d’avis sur Burial, il vaut le coup d’oreille ce bonhomme…

    Dat’

Leave a Reply