SUFJAN STEVENS – The Age Of Adz


We sing to the beat of bad kissers clinking teeth



J’avais laissé tombé Sufjan il y a quelques temps, avalé par le flot des sorties et des nouveaux artistes. Aucun grief de ma part envers le bonhomme, d’autant plus que son Illinois fait parti des galettes que nous pouvons qualifier, sans rougir, de majestueuses. Bon son coffret sur Noel m’avait bien refroidi, pour le concept simplement, car je suis un enfoiré sans cœur. Alors voilà que l’américain se pointe avec une nouvelle plaque, renouant avec ses amours electronica, tout en gardant cette débauche de mélodies et de song-writing en cathédrale.  Le retard frustrant, dans ma contrée, du Lp de Darkstar aidant, je lache un « pourquoi pas ? » désabusé en prenant le nouveau Sufjan Stevens chez le disquaire.
Discman aidant, je peux fourrer la galette dans mes oreilles dès la sortie du magasin, fin près le voyage en métro. Crevé, affalé sur la banquette moquette du wagonnet. J’en ai loupé ma station, émerveillé.






Le packaging est bien foutu, avec un livret constitué d’une bd sous psychotrope difficilement compréhensible, débouchant sur la fin du monde. Soit.

Et si ce The Age of Adz est écrasé par les machines, Sufjan Stevens n’a pas oublié ses émois acoustiques, avec un premier titre tout en retenu,  Futile Devices. Piano, cordes pincées, voix trainante, la mélodie est jolie, c’est nickel pour débuter l’album. Et ce petit moment de recueillement va accentuer le contraste avec les missives suivantes, Too Much sortant l’artillerie lourde niveau cassures Idm. Ca grésille dans tous les sens, les rythmes explosent, jolie Drill’n Bass explosée et presque violente. Pourtant, le tout va sonner guilleret, car Sufjan cabotine dessus, en plus d’une mélodie candide et cœurs féminins. (et un bruit façon aéroport de Roissy. C’est terrible, le tout n’en fini pas de monter, des cordes grandiloquentes déboules, violons sur déchirures violentes, puis repartir sur des incartades pop lumineuses. Ok, j’en déjà pour ma monnaie. Et ce morceau, qui est déjà énorme, va tout d’un coup se briser, passer d’un piano en fin de vie se battant avec les explosions noise, puis tomber sur des synthés analordiens à la mélodie dépressive que l’on ne croise normalement que chez Warp. Les violons chialent, ça progresse et t’arrache la gueule, petits flutiaux qui chantent au loin, tes cheveux se dressent, tu sens que tu vas te prendre une belle mandale, et pan, tout explose dans un trip James-Bondien-émo avec des chœurs, et des synthés à crever, histoire de te finir avec un revers de pelle.

Rythmes ‘tronica toujours, mais plus espacés cette fois, pour une chanson electro-pop à crever, I Walked. Beats sourds et noisy, claviers qui se languissent, et un Sufjan qui te lâche un chant à la mélodie parfaite, le truc qui reste dans le cortex pour la journée. Les refrains sont taillés à la perfection, les synthés s’en mêlent, space opéra vs neurasthénie. « I walked, as you walked but i won’t probably go very far ». Le mec est triste et cela se sent. Des chœurs féminins déboulent et te plantent des ailes dans le cul, d’autant plus que les à-coups indus s’intensifient. La dernière minute, elle te passe le palpitant à la moulinette, avec le chant qui se perd dans les échos et s’étire vers l’infini. Bordel, ça n’à l’air de rien comme ça, le morceau est même assez simple. Mais quand on se fait parasiter par la mélodie, c’est fini on est obligé de gueuler la dernière phase vocale avec le mec. Au moins.

Mais niveau chanson pop belle à crever, il y a encore mieux. Genre stratosphérique avec Vesuvius. Piano, voix lancinante démultipliée. Sufjan se parle à lui même, il ne va pas bien. Ce morceau, ce n’est qu’une montée, graduelle, avec des éléments qui se greffent petit à petit sur une mélodie absolument sublime. Car c’est elle qui fait tout, qui t’arrache les tympans avec sa tristesse. Le reste n’est qu’apparat. Mais quels apparats ! Chœurs, rythmes abstract-electronica, synthés qui s’enroulent, ça baise dans tes oreilles, et ça continue de monter méchamment, toi tu écoutes sans bouger parce que c’est comme si tu te prenais un camion dans le bide. Et ce camion, il ne fait pas que te rouler dessus, mais il te traine sur l’autoroute bien violemment juste après. Parce que la deuxième partie du morceau commence, et Sufjan lâche les chevaux, la mélodie devient incroyable, les chœurs tonnent, les bleeps electro volent, et toi, encore une fois, tu gueules le texte la main sur le cœur, en balançant des « Vesuvius Fire and Fire Follow me now as i favor the ghost» t’es par terre, alors on te balance une grosse saturation noise, puis on redanse autour de ton cadavre en mode Folklore américain. Putain.

Autre tour de force épique-émo-pop-drill’nbass-orchestrale ( ?), I Want To Be Well se pose bien assis sur ta tronche, pour que la grosse baffe soit inéducable. Il démarre sur les chapeaux de roues, avec un rythme drum dérouillé, des petites flutes façon Walt Dinsey en train de se faire démonter dans une impasse. Encore une fois, c’est construction en mille feuilles, ça fuse de partout, rythme explosés, voix de partout et synthés géniaux qui se battent dans le fond. Le morceau change de structure toutes les 30 secondes, ça passe de la pop de stade au dépeçage electro en règle. Sauf qu’à un moment, tout se cabre, et l’on entend plus que l’americain déclamer des incessants « I Want to be well, i want to be well » accompagné d’une petite guitare acoustique. Des larsens saturés se font entendre, on sent que ça va encore nous briser la nuque, des choeurs, des bleeps Idm, ça gronde comme jamais, et le Sufjan pete les plombs et gueule des « Im Not Fucking AROUND » alors que tout explose cavalcade céleste genre drill’n bass qui veut faire du post-rock, ça se calme de nouveau, puis c’est de nouveau la grosse mandale, et l’américain qui Fuck toujours pas around. Le morceau devient ultra bruyant, les chœurs sont tellement balaises que tu as l’impression de te prendre 3 églises italiennes sur la tronche.





Mais Sufjan ne fait pas que dans l’électronique qualité dosée, et s’amuse aussi à nous refiler des trips acoustiques, moins dingos que sur ces albums précédents, mais tout aussi mélodiques et mélancoliques. Now That I’m Older est un ravissement pour les noreilles, avec une belle intro pleine de piano, de violons et de chœurs fantomatiques, en mode mélange Baten Kaitos vs Merriweather Pavillion. On garde le coté aquatique de ce dernier, le morceau fait mille couches, et ondule avec grâce dans nos oreilles telle la facétieuse marée du mont st michel, et tout pleins d’autres métaphores merdiques. Oui non donc, tout est en respiration, murmures, hululements qui s’effacent et ressurgissent, pop slow-motion enfumée et droguée. Sufjan se pare d’une voix cristalline, les instruments forment une espèce de mélasse hypnotique, et le dernier tiers est super émo, franchement beau.

Bad Communication sera tout aussi mystérieuse, avec quelques bleeps electros en plus, des petits cliquetis façon harpe et autres bidules indéfinissables. Mais c’est All For Myself qui rafle la mise, avec un morceau montant par deux fois dans les strates de l’émerveillement. Le vynile craqué des couplets se transforme en montée orchestrale/chœurs/stufjan en état de grâce qui te flingue l’échine en deux tours de piste.

La Tracklist de l’album est bien gonflée, avec pas mal de morceau dépassant les 5 minutes. Certes. Mais c’est la conclusion qui dépasse toutes les espérances, avec 26 minutes au compteur, et sans silence à la con pour caser une bonus track inutile. Non, ici, avec Impossible Soul, c’est un vrai morceau, une fresque tarée frisant la demi-heure que l’américain nous colle dans le nombril. Piano répétitif, hululement et harpe again, rythme qui claque, et presque génial quand le tout part dans des refrains super joyeux, solo de guitare bien crade rachitique dont Lil’ Wayne est friand et autres cassures un peu noisy. Rien de spécial, mais drôlement bien foutu, et franchement beau. Le morceau va petit à petit virer sur quelque chose de plus opaque, un peu moins engageant, entre orchestre et Idm bizarre. Cela s’étire un peu en longueur, mais le tout reste assez plaisant, sans être extraordinaire.
Mais mais mais… c’est ici que le tout bascule. Le morceau se fait aspirer, se ralenti, se noie, s’asphyxie. Deux minutes de chute, pour déboucher sur une mélodie sublime (je pese mes mots), avec piano et synthés à l’agonie. Et vlan, voilà que Stufjan redébarque, et chante dans un Vocoder qui n’a rien a faire là. Sauf que c’est beau. Vraiment. A la première écoute, j’en ai la gueule cassée. The-Dream réverait de faire ça. Et cet autotune, incongru au départ, se fond sur une instrue parasitée par des  voix spectrales à chialer, un piano aquatique incroyable, et des cassures electronica nécrosées.  Et ça monte, ça monte, ça te flingue la colonne en même temps, car tu as un ENORME beat mixé avec des synthés aigues, les voix prennent de la force, ça bastonne à l’horizon, c’est génial, tout simplement l’une des meilleures parties de l’album. C’est sincèrement beau à en chialer, ça y est, tout le monde peut dire que l’autotune c’est cool, même les folkeux au dernier rang. Enfin non, ce n’est même pas l’autotune en fait, on s’en bat les roubignoles de ce truc, c’est vraiment l’instrue derrière, cette mélodie incroyable, décharnée, ces voix qui s’enroulent de partout, à crever.
Et hop, la fresque part dans sa nouvelle phase, plus joyeuse, sorte d’Animal Collective en mode pote, qui chantent dans leur cuisine après avoir bouloté trop de bière. Le rythme est dingue, et Sufjan appelle tout son gang pour finir en apothéose. C’est super joyeux, tu as envie de chanter avec eux en tapant dans les mains les « boy, we can do much more together / its not impossible » se répètent à l’infini, donc toi aussi tu y crois à fond, Sufjan vient de te faire une séance de coach moral. Les violons volent, les synthés partent dans tout les sens, ça rayonne comme la mort, c’est lumineux et on souri comme des niais en écoutant ça et en plus cette partie dure presque 10 minutes, donc tu en as pour ton argent, et te laisser la possibilité de planifier des soirées gospel droguées dans ton appart pour quelques mois. Top. Sauf que le morceau se fait encore aspirer dans les ténèbres, l’ambiance se délite, les instruments se barrent, seul le chanteur et sa guitare reste après avoir essuyé un break electro déstructuré bizarre. Et encore une fois (et cela tombe bien, vu que ce sont les dernières minutes de la galette), c’est absolument mortel, sublime et compagnie. La mélodie à la guitare m’a déchiré le cœur, Sufjan repart dans la dépression, c’est super triste, gros contraste avec la folie joyeuse le précédant. L’optimiste « Boy, we can do much more together » se transforme en « boy, we made such a mess together », alors l’ambiance va de pair. Mélodie superbe, conclusion parfaite, sincèrement.




C’est bien. En même pas deux mois, on se tape deux disques à la richesse incroyable, dévalant sur une année 2010 avec des battes de baseball. Le World’s End Girlfriend et ce Sufjan Stevens partagent plusieurs choses. La richesse des compositions évidemment, burinés par des centaines d’éléments. Les structures escarpées aussi, Sufjan choisissant de foutre le bordel dans ces pop-song en revenant à l’électronique déstructurée. Mais surtout, ils partagent ce même sens mélodique, absolument génial, qui fait tout, qui porte le disque, qui le sublime. Ce The Age Of Adz est grand à ce niveau là. On pourra parler de tout les apparats de ce derniers, de la multitude de détails parasitant tous les morceaux, de la production tellement léchée qu’elle en devient folle. Mais c’est vraiment les mélodies qui survivent au tout. Ces petits moments qui te volent le cœur pour te l’écraser à coup de pompe.

Et contrairement à ses potos de l’indé, Sufjan Stevens n’axe pas son discours sur des arc-en-ciel se faisant enculer par des dinosaures, ou de feux d’artifices maculés de drogues sur une plage de Las Vegas. Nah. Sufjan il a l’air cramé, pas bien, désabusé. Alors il en parle, et ça participe à la beauté du tout. C’est joyeux, mais bancal moralement. C’est euphorique la majorité du temps, mais il y a toujours des relents mélancoliques qui perlent tout au long de la galette.

Bref, ce Age Of Adz est absolument mortel, fantastique, tu le chantes dans ta douche même s’il semble impossible à composer. Bouffé par l’electronica, soigné par la beauté pop. Ultra compliqué, destructuré, fou, mais évident, voir absolu, dans ses mélodies. Je n’y croyais pas en l’achetant, j’ai eu tort, une vraie bombe.






Sufjan Stevens – I Walked






Sufjan Stevens – Too Much





11 Titres – Asthmatic Kitty Records
written by Dat’




  • Share/Bookmark
  1. Deepo Says:

    A genou les bras tendus vers le ciel. Voila comment j’ai fini lors de la première écoute de ce CD. Merci infiniment pour cette superbe claque l’ami!

  2. Mouss Says:

    “A genou les bras tendus vers le ciel. Voila comment j’ai fini lors de la première écoute de ce CD.” On est donc deux.
    Un des disques de l’année pour moi avec le Broken Social Scene.

  3. idlewoodarian Says:

    “tellement balaises que tu as l’impression de te prendre 3 églises italiennes sur la tronche”

    ah merde. c’est beau

    Sinon, j’écoute l’album pour la deuxième fois en lisant cette chro, et là je sais que j’aime beaucoup. “I Walked” est superbe en effet. Sinon ça ressemble pas mal à Animal Collective ouais, et bien que je ne sois pas un gros fan de MPP, j’aime bien cet aspect. Pis le côté mille-feuilles, interminable, compos dantesques, j’adore. Bref, bien bon.

  4. Skowz Says:

    Superbe chronique !
    J’ai pu écouter “Vesuvius” et j’en décroche pas, incroyable de beauté !

    en passant, j’ai précommander le Third Eye Foundation qui sort Lundi 8, les premiers extraits du net sont… ha… je trouve pas les mots…
    je peux plus attendre…

    Skowz

  5. Aeneman Says:

    Rien à faire, je capte pas ce disque…

  6. Dat' Says:

    Deepo ==> ahah pas mal ça, j’étais comme ça aussi, mais mentalement, parceque dans le metro, j’aurai eu l’air con.

    Mouss ==> Cela risque bien d’etre un de mes disques 2010 aussi…

    Idlewoodarian ==> Je ne trouve pas que cela soit super ressemblant à MPP en fait. A part pour les deux morceaux cités au dessus, qui comme tu dis, partagent ce coté “mille feuilles aquatique” assez hypnotique (et drôlement beau en plus)

    Skows ==> Vesuvius est vraiment mon morceau n°1 de cette galette. Avec le dernier marathon.

    Aeneman ==> tiens c’est marrant ! Moi il m’a vraiment pris la gueule des la première écoute. Il est beaucoup moins hermetique que les autres trucs indés chelous qui sortent ces temps ci d’ailleurs… (ce qui n’est pas plus mal pour une fois, et dieux sait si j’aime les trucs perchés au maximum)

    /Dat’

  7. H.N. Says:

    Je ne sais pas où poster ça mais j’ai créé un groupe sur Last.fm pour réunir les auditeurs de ce blog fantastique. Merci pour tout!

    http://www.last.fm/group/Chroniques+Automatiques

  8. Nils Says:

    alors là merci, j’écoute ‘walker’ qui est superbe…et je serais passé à coté sans cette chro. Ancien adepte de SufStevens je l’avais vraiment abandonné, ennuyé par ses flutes qui finissaient par me filer la migraine(peut-etre ne suis je pas le seul). Merci Dat’ =)

  9. 2010, année robotique Says:

    […] utilise Autotune. Oui oui, Autotune. The Age of Adz écrase tout sur son passage et nous fait finir « à genou les bras tendus vers le ciel ». Humain avant tout devant ce prodige […]

  10. Spiroid Says:

    Depuis le temps que je lis ton blog, je me devais de te laisser un petit commentaire. A chaque fois que, avec le temps, je perds progressivement ce sentiment que j’ai eu écoutant un album pour la première fois, je retombe sur une de tes chroniques et je me dis “Ah oui voilà, c’était ça.” J’aime beaucoup la façon que tu as d’exprimer ton ressenti, de manière très imagée, et tu as sauvé beaucoup de disques de l’oubli chez moi.
    Bref, et ça me fait plaisir pour toi que tu t’occupes de la mini-chronique de Mount Kimbie pour le top des Blogueurs.

    http://tascapotosina.blogspot.com

  11. Dat' Says:

    Spiroid ==> Hey bien merci pour ce joli compliment !

    Pour le reste ce top blog est une excellente idée, d’autant plus que Mount Kimbie, j’aime.

  12. Neska Says:

    Yo,
    Disque chopé ce week-end seulement. J’en suis à ma deuxième écoute. Pas aussi dithyrambique que toi pour le moment. Mais certaines zik m’ont déjà filé une belle baffe, dont Vesuvius et I Walked en particulier. Peut-être un album que j’apprécierais encore plus dans quelques semaines… enfin j’espère, comme tant d’autres d’ailleurs.
    Je pense que le côté mystérieux de l’album, aérien, évasé me file une sensation assez étrange. Hummmm… hâte de voir ça d’ici quelques temps.

    ++

  13. Dat' Says:

    yop,
    Moi aussi au depart c’etait I Walked et Vesuvius (plus too much) puis j’adoré le reste du disque petit à petit. J’appelle ça un disque à fusibles en fait. Car c’est surtout dans les ruptures que tu commences à adorer un morceau, les fusibles sautent petit à petit. La rupture electronica-warpienne de Too Much, les gueulantes de I Want To Be Well, l’énorme partie autotuné de Impossible Soul, le refrain qui vient de nul-part de All For Myself, les choeurs de Vesuvius…
    Et au final, je trouve l’album énorme dans sa totalité. Il n’y a que le morceau titre “Age of adz” qui ne m’accroche pas à vrai dire, mais c’est le seul… !

  14. Neska Says:

    Héhé, bien d’accord avec toi sur le côté “fusible” de l’album. C’est pas le premier… et surement pas le dernier qui est dans ce cas.

  15. Neska Says:

    Héhé, bien d’accord avec toi sur le côté “fusible” de l’album. C’est pas le premier… et surement pas le dernier qui est dans ce cas.
    En tout cas, bien d’accord avec toi sur le tout, j’apprécie de plus en plus l’album en entier. En revanche, j’ai quand même bien apprécié “Age of Adz”, avec cette espèce d’ambiance assez enfantine, infantile, tu vois, presque “Beirut 2.0″, avec une voix rehaussée, les cascades de violons, cette ambiance en dent de scie… et l’impression que la musique ne s’arrête jamais. Et pis une musique de 8’00, c’est assez rare pour être apprécié :) (bien que la moyenne de durée des pistes soit dans la fourchette haute).

    Très bon album au final. J’ai vu qu’il était bien ressorti au top des blogueurs. Tant mieux, j’avais pas voté pour lui, étant donné que je ne l’avais pas écouté.

    A+ m’sieur Dat’ 😉

  16. Emmanuel Says:

    Outline below are broad rules that would increase the ranking of your website on search
    engines and its visibility:. SEO helps in finding those customers who can do business with you.
    most of the time, you will find that as long as you are a bit technical,
    you will be able to do the new york seo service on your own.

  17. Kasur Bayi Says:

    Hi tҺere Dear, ɑrᥱ уⲟu гeally visiting tһіѕ
    webb site regularly, іf ѕօ аfter
    that yoou ԝill absolutely take pleasant knowledge.

    Jabgan sungkan untuk mengunjungi site Ane demi mendapatkan Fakta
    lebih lengkap tentang Kasur Bayi .
    Terima Kasih

  18. กําจัดปลวก ชีวภาพ Says:

    This design is wicked! You definitely know how to keep a reader amused.
    Between your wit and your videos, I was almost moved to
    start my own blog (well, almost…HaHa!) Great
    job. I really enjoyed what you had to say, and more than that,
    how you presented it. Too cool!

  19. เทพทันใจ ศักดิ์สิทธิ์ Says:

    Pretty great post. I just stumbled upon your weblog and wished to say that I have truly enjoyed surfing around your weblog posts.
    In any case I will be subscribing to your rss feed and I hope you write again very soon!

  20. กาลาคาแนล รีสอร์ท อัมพวา Says:

    I’m impressed, I must say. Seldom do I come across a
    blog that’s both educative and entertaining, and let me tell you, you have
    hit the nail on the head. The problem is something which not enough
    men and women are speaking intelligently about. Now i’m very
    happy I stumbled across this during my search for something relating to this.

  21. เบอร์ มงคล ราคา 800 Says:

    Hello to every one, the contents existing at this
    website are in fact remarkable for people knowledge, well, keep up the nice work fellows.

  22. เบอร์ สวย ให้ ราคา สูง Says:

    Currently it appears like Expression Engine is the top blogging platform out there right now.
    (from what I’ve read) Is that what you’re using on your blog?

  23. กําจัดปลวกด้วยตัวเอง Says:

    Your style is unique in comparison to other folks I have read stuff
    from. Many thanks for posting when you have the
    opportunity, Guess I’ll just book mark this site.

  24. กําจัดปลวกด้วยตัวเอง Says:

    An impressive share! I have just forwarded this onto a colleague who was doing a little homework on this.
    And he actually ordered me lunch due to the
    fact that I found it for him… lol. So let me reword
    this…. Thank YOU for the meal!! But yeah,
    thanks for spending the time to talk about this topic here
    on your web page.

  25. เบอร์ สวย ราคา ถูก Says:

    I don’t know whether it’s just me or if everyone else experiencing issues with your blog.
    It seems like some of the text in your content are
    running off the screen. Can somebody else please provide feedback
    and let me know if this is happening to them as well? This might be a problem with my web browser because I’ve had
    this happen previously. Thanks

  26. การ เบอร์ สวย ราคา 100 บาท Says:

    Thank you for sharing your info. I truly appreciate your efforts and I will
    be waiting for your next write ups thanks once again.

  27. แค รี่ บ อย รังสิต Says:

    Nice post. I learn something new and challenging on sites I stumbleupon every day.

    It will always be helpful to read content
    from other writers and use a little something from their sites.

  28. ทํานายเบอร์โทรศัพท์ Says:

    What’s up to all, it’s truly a nice for me to pay a visit this site, it includes
    priceless Information.

  29. เบอร์ สวย หลัก ล้าน Says:

    Hi, i think that i saw you visited my website thus i came to
    “return the favor”.I am trying to find things to enhance
    my site!I suppose its ok to use some of your ideas!!

  30. ปลวกกลัวอะไร Says:

    I got this web page from my friend who informed me concerning this web page and
    at the moment this time I am browsing this site and reading very informative content
    at this time.

  31. วิธี ไล่ นก พิราบ 2010 Says:

    First off I want to say great blog! I had a quick question which I’d like to ask if you
    do not mind. I was interested to find out how you center yourself and clear your head
    before writing. I have had a hard time clearing my mind in getting
    my ideas out there. I do enjoy writing but it just seems like the first 10
    to 15 minutes tend to be lost simply just trying to figure out how to begin.
    Any suggestions or tips? Appreciate it!

  32. เบอร์มงคล ดารา Says:

    Thank you for the good writeup. It actually was once a amusement account it.

    Look complex to more introduced agreeable from you! However,
    how can we be in contact?

  33. เบอร์ สวย ถูก ๆ Says:

    I appreciate, cause I found just what I was having a
    look for. You have ended my four day long
    hunt! God Bless you man. Have a great day.
    Bye

  34. FIFA 19 Coins Says:

    we prefer to honor several other online sites on the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages worth checking out

  35. shmmovers Says:

    usually posts some pretty fascinating stuff like this. If youre new to this site

  36. cursos online Says:

    usually posts some incredibly exciting stuff like this. If youre new to this site

Leave a Reply